Arthrite du pouce. Causes, symptômes et traitement

L'arthrite est une maladie qui commence à alarmer les gens lorsque l'usure et l'irritation se développent dans les articulations. Cette maladie peut toucher toutes les articulations, y compris les articulations du pouce. L'arthrite du pouce est aussi appelée arthrite de l'articulation basale.

Selon l'Académie américaine des chirurgiens orthopédiques, l'arthrite du pouce survient généralement après quarante ans et se développe plus souvent chez les femmes que chez les hommes.

L'arthrite du pouce provoque souvent des douleurs, mais les médecins peuvent recommander des méthodes de traitement visant à atténuer les symptômes, à améliorer la fonctionnalité de la main et à améliorer la qualité de la vie.

Dans cet article, nous discuterons des causes de l'arthrite sur le pouce, du diagnostic de cette maladie et des méthodes de traitement disponibles.

Qu'est-ce que l'arthrite du pouce?

L'arthrite du pouce se développe lorsque les os entrant dans l'articulation basale commencent à se frotter les uns contre les autres.

L'arthrite du pouce est l'arthrite qui touche l'articulation située à la base du pouce. Cette articulation s'appelle également l'articulation basale. L'arthrite dans cette région est généralement une arthrose, qui se développe en raison de l'usure des tissus qui composent la structure de l'articulation.

Dans un corps en bonne santé, le tissu cartilagineux recouvre les extrémités des os qui convergent dans une articulation. Ce tissu protège les deux os. Chez les personnes souffrant d'arthrite, les cartilages s'usent, les os perdent leur coussin de cartilage ramollissant et des frictions se produisent entre eux.

La force de friction entre les os cause des dommages à l'articulation. En conséquence, les gens développent une douleur et d’autres symptômes désagréables.

Les symptômes

Le principal symptôme de l'arthrite du pouce est généralement une douleur à la base du doigt, qui se fait sentir lorsqu'une personne recouvre ou serre des objets. Dans cette situation, les personnes peuvent également ressentir des sensations douloureuses lors de toute activité impliquant une pression sur le doigt.

Les autres symptômes de l'arthrite du pouce sont les suivants:

  • gonflement à la base du doigt;
  • maux, inconfort ou grande sensibilité à la base du doigt;
  • mobilité articulaire limitée;
  • élargissement visuel de l'articulation à la base du doigt;
  • perte de force des articulations.

Pour les personnes souffrant d'arthrite du pouce, la douleur peut se manifester lors de tâches quotidiennes simples, par exemple lors de l'ouverture du verrou de la porte avec une clé.

Ces symptômes chez différentes personnes se manifestent à divers degrés de gravité. Dans la plupart des cas, ils ne sont pas prononcés aux premiers stades de la maladie, mais s'aggravent avec le temps, en particulier chez les personnes qui ne suivent pas de traitement.

Causes et facteurs de risque

En règle générale, l'arthrite du pouce est une arthrose, c'est-à-dire qu'elle se produit sous l'influence d'une usure dégénérative ou naturelle de l'articulation.

Étant donné que l'arthrite du pouce se développe souvent à la suite du processus de vieillissement naturel du corps, une proportion importante des patients en souffrent après quarante ans. Les personnes qui ont déjà eu des fractures ou des blessures dans cette région sont plus susceptibles de souffrir d'arthrite.

Les autres facteurs qui augmentent le risque de développer une arthrite du pouce sont les suivants:

  • l'obésité;
  • travail ou loisirs associés à une surtension régulière de l'articulation du pouce;
  • travail sur ordinateur pendant une longue période;
  • maladies affectant le cartilage, telles que la polyarthrite rhumatoïde.

Diagnostics

Avant de diagnostiquer l'arthrite, le médecin vérifie généralement les doigts et interroge le patient sur les points suivants:

  • mouvements qui provoquent une douleur accrue;
  • le degré de douleur;
  • blessures antérieures des mains;
  • autres symptômes.

Le médecin peut également effectuer des procédures de diagnostic simples. Par exemple, il peut prendre l'articulation et demander au patient de bouger son doigt.

Le spécialiste essaiera également de ressentir ou d'entendre les sons de grincements ou de craquements pouvant indiquer des frictions entre les os de l'articulation.

Le médecin sera certainement attentif à l’augmentation de la taille de l’articulation, à sa sensibilité accrue ou à l’augmentation locale de la température corporelle dans la zone touchée. Il vérifiera également le degré de mobilité de l'articulation.

Si, sur la base des procédures décrites ci-dessus, le médecin soupçonne une arthrite, il peut suggérer au patient de subir un examen radiographique pour vérifier le doigt et détecter tout dépôt de calcium ou toute croissance anormale à la surface des os. De plus, cette procédure identifiera l'usure ou réduira l'espace entre les os.

Si la douleur est observée chez une personne plus proche de la base de l'articulation, le médecin peut vérifier les symptômes du syndrome du canal carpien.

Traitement

Des pneus ou des bandages spéciaux aideront à réduire le fardeau sur le pouce

En fonction du degré de symptômes du patient, le médecin déterminera la meilleure stratégie thérapeutique. L'arthrite est une maladie progressive, c'est-à-dire que ses symptômes apparaissent de plus en plus au fil du temps.

Actuellement, la médecine n'est pas en mesure de proposer aux personnes des médicaments pouvant ralentir la progression de l'arthrite du pouce.

Cependant, certains traitements peuvent éliminer les symptômes. Ceux-ci incluent les suivants:

  • pneus spéciaux pour la fixation du doigt;
  • des exercices pour renforcer les muscles de l'articulation;
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • injections de stéroïdes;
  • ergothérapie ou physiothérapie;
  • appliquer du froid ou de la chaleur sur le joint;
  • amélioration de l'ergonomie dans la vie quotidienne et sur le lieu de travail;
  • le rejet de l'activité, qui est associé à une pression sur le doigt affecté.

Si les méthodes de traitement énumérées sont inefficaces, le médecin peut suggérer une intervention chirurgicale au patient. La chirurgie est généralement prescrite si, à l'aide d'autres approches thérapeutiques, il n'est pas possible d'atténuer les symptômes qui se manifestent sous une forme sévère.

Ce qui suit fait partie des options chirurgicales.

  • Retrait du petit os de la ligne de poignet distale, appelé os trapézoïdal. Cette opération s’est bien implantée dans le monde entier. Cela permet de se débarrasser de la douleur de nombreux patients qui ne bénéficient pas des résultats d'un traitement conservateur.
  • Fusion conjointe. Cela réduit la mobilité du pouce, mais élimine la douleur et les autres symptômes.

Le rétablissement complet après une opération sur le pouce prend de 8 semaines à un an. Pendant la période de rééducation, le patient peut recevoir l'aide d'un physiothérapeute ou d'un instructeur en ergothérapie.

Conclusion

Avec le bon traitement, de nombreuses personnes parviennent à gérer efficacement l’arthrite du pouce et à soulager les symptômes du problème.

L'arthrite a tendance à s'aggraver avec le temps. Si l'arthrite du pouce interfère avec l'activité de la vie quotidienne, dans une telle situation, une personne devrait consulter un médecin.

Arthrite du gros orteil: causes, signes, traitement

Dès les premiers symptômes d'arthrite du gros orteil, le traitement doit être complet et, si possible, viser à éliminer les facteurs ayant conduit à l'inflammation des articulations. Cette maladie survient principalement chez les femmes à partir de quarante ans.

Elle se manifeste par une douleur, une rougeur de la peau dans la zone d'articulation, un gonflement des tissus périarticulaires. La marche ou toute autre charge physique sur le pied entraîne une augmentation significative de la douleur. Parmi les médecins, le traitement de l'arthrite du gros orteil est effectué par un traumatologue-orthopédiste, un rhumatologue, un médecin généraliste ou un médecin de famille.

Quand les articulations des jambes me font mal

Plusieurs types de maladies affectent les petites articulations du pied, y compris les articulations du pouce.

La goutte

Très souvent, le premier symptôme perceptible de la goutte chez le patient est une douleur intense dans la région du pouce. Cela est dû au développement de l'arthrite goutteuse, dans laquelle les tissus périarticulaires et cartilagineux sont détruits par des amas de cristaux d'acide urique. La goutte est une maladie chronique qui nécessite l'observance d'un régime alimentaire particulier et la prise de médicaments excrétant l'acide urique de l'organisme.

Polyarthrite rhumatoïde

La maladie affecte toutes les articulations des doigts, y compris le gros orteil. Une inflammation persistante, progressive, sans traitement adéquat conduit à un handicap. La maladie a une nature auto-immune, nécessite une approche sérieuse du traitement et l'utilisation à long terme des fonds de la thérapie dite de base.

Le psoriasis

L'inflammation des articulations dans le psoriasis s'accompagne généralement de modifications cutanées caractéristiques de la maladie, appelées plaques psoriasiques. Cependant, dans 12 à 25% des cas, l’arthrite peut être le seul symptôme de la maladie.

Dans les cas graves et avancés, l'inflammation est si forte qu'elle entraîne un raccourcissement important des orteils. Cela est dû à la destruction des tissus osseux et cartilagineux des articulations, ce qui contribue à de graves déformations et à la défiguration des membres.

Arthrose

L'arthrose se développe généralement en raison du port constant de chaussures étroites à talons hauts, d'une prédisposition génétique, d'un surpoids, après une blessure au pied, etc. Les articulations des os du pied peuvent également être enflammées de diverses maladies infectieuses. Lors du traitement de l'arthrose, la tâche principale est d'éliminer l'infection et l'inflammation, ainsi que les changements de mode de vie.

Comment l'arthrite du gros orteil se manifeste

Les symptômes suivants sont des symptômes typiques de l'arthrite aiguë:

  • douleur présentant différentes caractéristiques - modérée, intense, douloureuse, aiguë, constante, intermittente;
  • rougeur de la peau sur l'articulation - légèrement visible ou prononcée;
  • augmentation locale de la température - la région de l'articulation est plus chaude au toucher que le reste du pied;
  • gonflement (gonflement) - peut être minime ou important;
  • dysfonctionnement - l'articulation douloureuse s'aggrave, ses mouvements sont accompagnés d'une douleur accrue.

Les formes chroniques d'inflammation du pouce se produisent par vagues. Dans le même temps, les rechutes sont remplacées par des rémissions. Lors d’une exacerbation, les symptômes ressemblent à l’image d’une arthrite aiguë (plus ils sont prononcés, plus l’exacerbation de la maladie est forte), et lors de la rémission, une personne peut se sentir pratiquement en bonne santé et ne se préoccupe pas des douleurs au pied.

Il faut se rappeler que l'évolution chronique de la maladie, accompagnée de fréquentes rechutes, conduit progressivement à des modifications organiques des tissus articulaires. Le plus souvent, cela s'accompagne des changements pathologiques suivants:

  • la croissance du tissu conjonctif ("enroulement" du tissu dans les articulations, quand ils observent une déformation et un épaississement des doigts);
  • limitation du mouvement dans l'articulation, progressant dans le temps.

Les signes d’inflammation des articulations peuvent être symétriques, c’est-à-dire qu’ils peuvent être observés sur les deux membres (par exemple, avec une polyarthrite). Les manifestations de la polyarthrite ne peuvent se faire que dans un pied, par exemple après une blessure.

Comment traiter l'arthrite sur les orteils de manière traditionnelle

Dans le traitement de l'inflammation des articulations, il est tout d'abord nécessaire d'éliminer les facteurs qui aggravent l'évolution de la maladie et de suivre les recommandations suivantes:

  1. Portez des chaussures à talons bas confortables. Selon les traumatologues, les talons qui portent longtemps au-dessus de 4 cm peuvent à eux seuls provoquer la «croissance de l'os» du pouce et provoquer son inflammation. Par exemple, lorsqu'une personne est pieds nus, l'articulation du pouce représente moins de la moitié de sa masse corporelle et, dans les chaussures à talons hauts, la charge augmente jusqu'à près de 90% du poids, ce qui provoque une déformation progressive de «l'os».
  2. Normaliser le poids du corps. Plus le poids corporel d'une personne est élevé, plus la charge sur toutes les articulations des membres inférieurs, y compris les articulations des gros orteils, est élevée.
  3. Combattez les pieds plats. Pour ce faire, vous devez régulièrement effectuer des exercices spéciaux recommandés par l'instructeur en physiothérapie, des chaussures confortables et des semelles orthopédiques.
  4. Pour l'arthrite chronique, utilisez un traitement par la boue.
  5. Éliminer la surcharge nerveuse. Il a été observé que les douleurs articulaires sont souvent exacerbées après un stress important. Par conséquent, toute mesure visant à réduire la charge de stress contribuera également à la récupération. Des bouillons utiles d'herbes sédatives, dans certains cas, des visites à des cours de psychothérapie seront utiles.

Pour améliorer les processus de circulation sanguine et accélérer la régénération des tissus articulaires, il est nécessaire d'arrêter de fumer en mangeant des aliments gras et épicés, des boissons fortement alcoolisées et contenant de la caféine.

Traitements médicamenteux

Si l'arthrite est causée par une maladie chronique systémique, il est impératif de prendre les médicaments appropriés qui aideront à réduire l'inflammation et le début de la rémission. Lors du choix des médicaments doivent être guidés par les prescriptions médicales. Pour soulager l’état général et soulager la douleur, les étapes suivantes peuvent être suivies:

  1. Prenez n'importe quel agent anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS), par exemple, le diclofénac, le cétanol, l'ibuprofène, le nimésulide, le Movalis.
  2. Utilisez des pommades contenant des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ou des hormones glucocorticoïdes similaires.
  3. Selon la nature et la gravité du processus inflammatoire, appliquez de la chaleur ou du froid. Par exemple, en cas de blessure dans les premières heures, il est nécessaire d'appliquer froid sur l'articulation blessée et, dans les jours qui suivent, d'effectuer des procédures de réchauffement, y compris des bains de pieds chauds ou contrastants.

Traitement de l'arthrite des remèdes populaires à gros orteils

Les remèdes populaires sont très efficaces s’ils sont utilisés en association avec d’autres types de traitement. Leur choix et leur mode d'utilisation doivent être convenus avec le médecin. Pour les articulations les plus souvent utilisées frottement externe, des compresses, ainsi que prendre des infusions et décoctions à l'intérieur. Voici quelques recettes populaires:

  1. Faites fondre la paraffine au micro-ondes ou au bain-marie (vous pouvez y ajouter de la poudre de moutarde). Appliquez-le sur la zone des articulations malades, enveloppez-le d'un film plastique et mettez des chaussettes en coton et en laine. Avec une bonne portabilité peut être laissé du jour au lendemain.
  2. Prendre 100 gr. vodka et de térébenthine, ajouter 3 c. l huile végétale, mélanger. Utilisez comme frotter. Portez des chaussettes chaudes à la fin de la procédure.
  3. Faire des enveloppements d'argile bleue 7-10 jours d'affilée, c'est mieux la nuit.
  4. À l'intérieur, prenez des bouillons et des infusions de plantes telles que la moustache dorée, le violet tricolore, les feuilles d'airelles.

Caractéristiques des effets thérapeutiques dans certaines formes d'arthrite

Le traitement de l'inflammation des petites articulations dans la goutte, le psoriasis et la polyarthrite rhumatoïde a ses propres caractéristiques.

Gouty

En tant que thérapie de base, il est nécessaire de prendre des médicaments qui éliminent les sels de l'acide urique de l'organisme, l'allopurinol et ses analogues. La posologie quotidienne est choisie par le médecin. Avec l'utilisation régulière d'allopurinol, le niveau d'acide urique commence à diminuer dans les 2-3 jours suivant le début du traitement et se normalise vers le milieu ou la fin de la deuxième semaine de prise du médicament. Cependant, pour commencer à dissoudre le dépôt de sels d'acide urique, il faut au moins six mois de traitement continu.

La nutrition pour la goutte est recommandée principalement végétarienne, avec une restriction des plats de viande. L'utilisation des produits suivants devrait être limitée: pâtisserie sucrée, produits à base de viande et de saucisse, légumineuses, fromage, oseille, sous-produits, café.

Rhumatoïde

Le traitement repose sur des médicaments de base - méthotrexate, hormones glucocorticoïdes, médicaments à base d'or, etc. Le rhumatologue choisit lui-même le médicament et la posologie. Ces médicaments ne soulagent pas la douleur, mais empêchent la destruction ultérieure de l'articulation et sa totale immobilité. Le traitement est long, plusieurs années ou décennies. En cas d'immobilité totale des articulations des petits os du pied, le remplacement de l'endoprothèse est indiqué.

Un régime alimentaire spécial pour cette maladie n’est pas envisagé, cependant, une amélioration a été constatée lorsqu’on exclut du régime alimentaire ou une forte diminution de la consommation de produits animaux.

Psoriasique

Une thérapie du pouce douloureuse contre le psoriasis comprend les mesures thérapeutiques suivantes:

  • irradiation ultraviolette;
  • utilisation locale d'onguent salicylique et d'agents hormonaux;
  • sédatifs, AINS, immunosuppresseurs à l'intérieur.

Comme pour la polyarthrite rhumatoïde, en cas de perte de mobilité, les prothèses sont indiquées.

Conclusion

Le traitement de l'arthrite du gros orteil, dans la plupart des cas, est long et nécessite patience et effort de la part du patient. Il apporte les résultats si adhérer à un mode de vie sain et utiliser tous les moyens complexes de la médecine classique et traditionnelle, en suivant les recommandations médicales.

Qu'est-ce que l'arthrite du gros orteil?

L'arthrite du gros orteil se manifeste progressivement et est dangereuse car elle peut se propager à d'autres articulations. L'inflammation de la phalange des membres inférieurs affecte négativement la mobilité et la mobilité de la personne, car le tissu cartilagineux commence à s'effondrer.

Caractéristiques de la maladie

L'arthrite du gros orteil - une inflammation qui affecte les articulations métatarsophalangiennes du pied, peut également se propager aux tissus mous périarticulaires et aux organes internes: cœur, foie et reins. Manifesté par une douleur intense dans un doigt, qui est plus forte que l'autre est soumis à un stress et souffre de déformation.

  • capsule articulaire;
  • membrane cartilagineuse, qui assure le glissement des os pendant le mouvement;
  • tissus mous, muscles, ligaments et tendons.

Causes de ce type d'arthrite:

  • l'infection;
  • troubles métaboliques;
  • le psoriasis;
  • faible immunité;
  • prédisposition génétique;
  • l'hypothermie;
  • le stress;
  • un traumatisme;
  • l'hypodynamie;
  • surpoids;
  • chaussures inconfortables;
  • mauvaise posture, affectant la démarche et la charge sur les jambes.

Tableau clinique

Les médecins classifient 4 degrés d'arthrite:

1 degré. Dans la matinée - une forte raideur de l'articulation, un gonflement du pied, il est difficile de porter des chaussures. Faire face à la maladie à ce stade est facile.

2 degrés. La douleur dans les articulations se produit périodiquement, après une passe d'échauffement. Si vous prenez un traitement pendant cette période, vous pouvez tout de même réussir dans un court laps de temps.

3 degrés. La douleur ne cesse pas ni le jour ni la nuit, quel que soit le degré de stress sur les jambes. La destruction de l'os commence, le tissu cartilagineux s'affine, mais il est encore possible de le restaurer, mais c'est déjà difficile.

4 degrés. Les os de l'articulation se développent ensemble, la douleur est très vive. Dans ce cas, il n’est pas rare de subir une intervention chirurgicale.

Selon le type d'arthrite, les symptômes varient, mais certains restent inchangés:

  • les mouvements du pouce sont très contraints;
  • en marchant - douleur intense, avec le temps, elle persiste même lorsque le patient est au repos;
  • gonflement, gonflement;
  • rougeur de la peau;
  • la température augmente;
  • le pouce est déformé, il commence à dépasser;
  • quand on marche, l'articulation commence à craquer;
  • manque de sommeil et appétit.

Polyarthrite rhumatoïde

Dans la polyarthrite rhumatoïde du gros orteil, l'inflammation recouvre toutes les articulations du pied, une excroissance «bosselée» se forme sur le doigt et l'axe de l'articulation se modifie. La déformation de la phalange indique déjà une forme négligée lorsque l'acide urique s'est accumulé dans le tissu articulaire.

  • la maladie se manifeste immédiatement sur les pouces des deux jambes;
  • la raideur se produit plus le matin;
  • douleur persistante;
  • peau rouge, gonflement, température.

Arthrite goutteuse

Dans l'arthrite goutteuse, l'inflammation se produit dans l'articulation métatarsophalangienne du pouce en raison de l'accumulation d'acide urique. La maladie progresse très rapidement.

  • crises de douleur toutes les 3-4 heures, y compris la nuit;
  • l'articulation ne bouge pratiquement pas;
  • douleur intense au contact de la zone enflammée;
  • gonflement, rougeur.

Arthrite réactive

L'inflammation dans les os est due à une infection qui s'est déjà manifestée dans les voies respiratoires supérieures, le système urinaire, l'estomac ou les intestins. L'articulation n'est pas déformée.

  • douleur constante;
  • gonflement;
  • la peau est rouge et chaude dans la zone enflammée;
  • joint limité en mouvement.

Arthrite psoriasique

Se produit à la suite d'un psoriasis transféré - une éruption cutanée sous la forme de nodules rouges avec une surface lâche et blanche et squameuse, appelée plaques psoriasiques. Si elle n'est pas traitée, elle peut renforcer une nouvelle inflammation qui «attaque» les articulations.

  • le doigt gonfle fortement, la peau devient rouge, la phalange ressemble à une saucisse;
  • la peau autour de l'articulation est touchée par le psoriasis;
  • raideur dans les orteils;
  • douleur au talon.

Diagnostics

Le traitement dépend du type d'arthrite. Les médecins accordent une grande attention non seulement à l'examen visuel, mais également aux recherches complémentaires.

  • Analyse biochimique du sang. Affiche le statut fonctionnel de tous les systèmes corporels.
  • Tests Revm. Un test sanguin pour le facteur rhumatoïde, des anticorps détectés sont produits par le système immunitaire pendant la maladie. Analyse assignée pour la polyarthrite rhumatoïde.
  • Hyperuricémie. Vérifiez la présence d'urate - des composants de l'acide urique dans le sang. Cet examen est effectué pour l'arthrite goutteuse.
  • Test sanguin général. Le taux de leucocytes, la protéine C-réactive et la vitesse de sédimentation des érythrocytes sont déterminés.
  • Ponction de liquide intra-articulaire. Le liquide articulaire est vérifié pour les microbes.
  • Rayon X du pied. Habituellement effectué en 3 projections pour identifier la déformation du joint.
  • Échographie - Échographie. Vérifier la présence de pathologies, l'état des tissus mous et cartilagineux.
  • Tomographie par ordinateur. L'étude du tissu osseux.
  • IRM - imagerie par résonance magnétique. Les champs électromagnétiques des os et des tissus sont mesurés.

Traitement de l'arthrite pour le gros orteil

Tout d'abord, les médecins tentent de réduire la douleur, de ralentir la progression de l'inflammation sur le gros orteil, de restaurer l'articulation, de prévenir les complications possibles. Le traitement fait appel à des méthodes complexes, prenant en compte les causes de la maladie, le stade de développement, l’âge du patient, la présence d’autres maladies chroniques.

Traitement médicamenteux

Pour la polyarthrite rhumatoïde:

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens: ibuprofène, naproxène, diclofénac. Soulager l'inflammation, la température, soulager la douleur.
  • Antirhumatismaux: méthotrexate, sulfasalazine. Supprimez les virus, améliorez l'immunité.
  • Immunosuppresseurs: metodzhekt, immard. Restaurez la résistance du corps aux virus et aux bactéries.
  • Médicaments corticostéroïdes: kétanov, bétaméthasone, polcortolone. D'une série d'hormones, sont prescrits pour l'exacerbation sévère, à la discrétion du médecin. Soulage l'inflammation sévère, soutient la fonction musculaire squelettique.

Pour l'arthrite goutteuse:

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens et corticostéroïdes.
  • Urikozuricheskie médicaments qui éliminent l'excès d'urate dans le sang: probénécide, sulfinpyrazone, anturan.
  • Uricodépresseurs qui inhibent la synthèse des purines et la production d'urates: allopurinol, ziloric.
  • Médicaments détruisant les cristaux d'acide urique: urikozim.

Dans le rhumatisme psoriasique:

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens: ibuprofène, naproxène. Aide à faire face à l'inflammation et à la température.
  • Médicaments hormonaux: butadion, voltarène, reopirine, indométhacine. Soulager la douleur, l'inflammation, restaurer la mobilité des articulations.
  • Médicaments de base: méthotrexate, criszanol, delagil, plaquenil. Combattre les virus, augmenter l'immunité.

Avec l'arthrite réactive:

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens et corticostéroïdes.
  • Médicaments antiviraux: doxycycline, azithromycine, clarithromycine.

Pour ralentir la destruction de l'articulation, restaurer le tissu osseux et éliminer l'infection, des chondroprotecteurs, des antibiotiques et des cytostatiques sont prescrits.

1. Chondroprotecteurs. Ils non seulement régénèrent l'articulation, mais maintiennent également le niveau du liquide articulaire, redonnent de l'élasticité au cartilage, empêchent la destruction de l'os.

  • alfotop;
  • arthradol;
  • arthra;
  • glucosamine.

2. Antibiotiques. Aide à bloquer les virus dans l'arthrite infectieuse:

  • la pénicilline;
  • la céphalosporine;
  • l'aminoside.

3. cytostatiques. Ils sont rarement utilisés, uniquement lorsque la forme de polyarthrite rhumatoïde est en cours d'exécution. Ces médicaments sont prescrits pour les maladies auto-immunes, lorsque les anticorps détruisent non pas leurs propres antigènes, mais leurs propres cellules. Augmente l'immunité, améliore le métabolisme. Nommé uniquement sur recommandation d'un médecin. Pour l'arthrite, il est recommandé de:

Pommades et crèmes

Physiothérapie

Pour éviter les contractures et restaurer la mobilité de l'articulation, des procédures de physiothérapie sont également prescrites.

  • Magnétothérapie - effet sur le corps d'un champ magnétique permanent ou à basse fréquence. Aide à faire face à l'œdème.
  • La thérapie Amplipulse est affectée par un courant modulé faible. Soulage la douleur.
  • Électrophorèse de novocaïne - effet d'impulsions électriques constantes, avec introduction de médicaments à travers la peau.
  • Bains à la paraffine chauffée ou ozokérite. Enlevez bien la douleur et le gonflement, retournez la mobilité aux articulations.
  • Massages Restaure le flux sanguin, accélère la régénération des tissus.
  • Natation Soulage les articulations, aide à éliminer la contracture.
  • Gymnastique thérapeutique. Il contribue à améliorer la mobilité de l'articulation, le développement de l'élasticité des ligaments.

Exercices pour les orteils pour l'arthrite

Afin de maintenir le traitement thérapeutique, il est nécessaire d’exercer quotidiennement les articulations des orteils:

  • Asseyez-vous sur une chaise, tirez vos jambes vers l'avant. Gardez vos genoux tendus. Tirez les chaussettes vers l'avant, ensuite - sur eux-mêmes. Faites 10-20 fois.
  • Devenir exactement. Rouler du talon aux orteils. Courir 15 fois.
  • Devenez des chaussettes, soyez comme 1-2 minutes. Vous pouvez vous pencher sur le mur.
  • Assis sur une chaise, étirez vos jambes en avant. Mettez une petite balle sous les pieds, roulez-la avec vos orteils pendant 1 à 5 minutes.

Si, au cours de l'entraînement, des douleurs aiguës sont ressenties, il est nécessaire de cesser de faire de l'exercice pendant un certain temps.

Régime alimentaire

Une bonne nutrition est l'une des composantes importantes du traitement. Joue un rôle important dans l'arthrite goutteuse, lorsque l'articulation est détruite en raison d'un métabolisme inapproprié, d'une accumulation d'acide urique et de la sédimentation de ses cristaux.

  • Limitez les plats de viande et de poisson, les abats, qui contiennent des purines.
  • Retirer de la diète des saucisses en conserve et des viandes fumées.
  • Réduire la consommation de sel et d'épices.
  • Refuse du café, des agrumes, des bonbons.
  • Inclure les produits laitiers et les œufs contenant du calcium.
  • Ajoutez au menu des légumes crus, des herbes, ils enrichissent le corps en vitamines et oligo-éléments, renforcent l’immunité.

Pour plus d'informations sur les règles alimentaires pour l'arthrite goutteuse - à lire ici.

Méthodes traditionnelles de traitement

Les méthodes traditionnelles proposent plusieurs recettes efficaces qui aideront à lutter contre l'arthrite des doigts. Ils vont soulager la douleur, renforcer le tissu cartilagineux, soulager l'inflammation. Mais la plus grande efficacité est obtenue uniquement en combinaison avec d'autres méthodes.

Teinture d'ail

  • Ail - 4-5 têtes.
  • Vodka - 0,5 litres.

Préparation: épluchez les clous de girofle, pliez-les dans un bocal en verre et versez-les sur la vodka. Insister 10 jours. Prendre 1 cuillère à café 3 fois par jour.

Compresse d'oeufs

  • Œufs - 2 pièces.
  • Sel - 4 c. cuillères.

Préparation: Mélanger les œufs avec le sel jusqu'à l'obtention d'un mélange lisse. Mettez sur les orteils de vos pieds, enveloppez-vous avec un bandage. Tenez pendant une heure, puis rincez, réchauffez la chaleur de la jambe.

Compresse de raifort

  • Racine de raifort - 1 pièce.

Préparation: frottez la racine sur une râpe fine, fixez le mélange au point sensible. Couvrir avec du polyéthylène, envelopper la jambe. Tenez 30 minutes.

Teinture de prêle

  • Prêle - 50 grammes.
  • Eau bouillante - 200 grammes.

Préparation: verser de l'eau bouillante sur la plante, laisser reposer une demi-heure. Prendre 1 tasse de bouillon 2 fois par jour. La durée du traitement est de 2 semaines.

Prédictions et complications

Aux premiers stades, l'arthrite du gros orteil est traitée avec succès, il est possible de soulager l'inflammation et de restaurer la mobilité de l'articulation à l'aide de préparations et de procédures médicales. Dans la plupart des cas, évitez même les rechutes.

Mais la forme négligée de la maladie peut avoir des conséquences extrêmement désagréables. L'arthrite se déplace progressivement vers d'autres phalanges, une personne perd presque la capacité de marcher.

Prévention

Les personnes génétiquement prédisposées aux manifestations de l'arthrite devraient faire l'objet d'une attention particulière à la prévention. Les médecins s'assurent que de telles recommandations aident à réduire le risque de maladie dans tous les cas.

  • Choisissez toujours des chaussures de taille, bien sûr, avec le cou-de-pied.
  • Suivez un traitement complet contre les maladies infectieuses pour éviter les rechutes et l’arthrite infectieuse.
  • Faites plus d'exercice, allez au gymnase, appliquez une charge modérée sur les muscles des jambes.
  • Évitez les blessures aux pieds et l'hypothermie.
  • Une fois par semaine, faites un bain de pieds anti-inflammatoire en ajoutant de la camomille, du millepertuis et une série.

Il est important de se rappeler que l'arthrite du gros orteil n'est pas une phrase pour le pied en général et les autres phalanges en particulier. Un traitement opportun aidera à retrouver le mode de vie habituel, à maintenir la vigueur et la mobilité. Pour rester en forme et aider à la marche. Un régime bien équilibré avec de l'arthrite aidera à établir les processus métaboliques dans le corps.

Arthrite et symptômes du pouce

Comment traiter la polyarthrite des doigts et des mains?

Pendant de nombreuses années à essayer de guérir les articulations?

Le responsable de l'Institut de traitement des articulations: «Vous serez étonné de la facilité avec laquelle on guérit les articulations en prenant chaque jour 147 roubles.

La polyarthrite est une maladie caractérisée par la survenue constante d'un processus inflammatoire aigu au niveau de diverses articulations ou par les lésions simultanées de plusieurs d'entre elles. Cela se produit assez souvent, surtout chez les personnes âgées (plus de 50 ans). Les causes peuvent être très différentes, mais le résultat est toujours le même - augmentation de la douleur dans les articulations et une restriction sévère de leur mobilité. Dans une telle situation, il est extrêmement important de commencer le traitement à temps, car au final, la polyarthrite entraîne une déformation irréversible de presque toutes les articulations. Cet article est conçu pour aider les gens dans la lutte contre cette maladie insidieuse.

Causes de la polyarthrite

À ce jour, il existe plusieurs variétés de polyarthrite, qui se caractérisent toutes par des origines différentes. Un traitement efficace de la polyarthrite des mains est impossible sans déterminer la véritable cause de son apparition. Et ils sont comme suit:

  • Polyarthrite infectieuse (si des agents étrangers pénètrent dans le corps humain à la suite du développement d'un processus d'infection étendu);
  • Échangeable ou cristallin (des dépôts de sel cristallin se forment sur les surfaces articulaires des os, ce qui irrite les tissus adjacents - un processus inflammatoire se produit);
  • Polyarthrite rhumatoïde (maladie chronique qui affecte non seulement la majorité des articulations d’une personne, mais également ses organes internes, tels que les reins, le cœur et les vaisseaux sanguins);
  • Polyarthrite post-traumatique (en règle générale, avec lésions graves de l'articulation).

Les symptômes

Les symptômes de polyarthrite des mains sont très divers. Cependant, à partir d’eux, il est possible d’identifier ceux qui indiquent le mieux la maladie, c’est-à-dire lui sont spécifiques:

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

  • Douleur dans les articulations individuelles des mains (par exemple, les poignets et les doigts) ou en même temps;
  • Éducation nodules particuliers dans les articulations des mains;
  • Engourdissement des doigts;
  • «Raideur matinale» des doigts et des mains - restriction du mouvement des articulations (caractéristique de la polyarthrite rhumatoïde);
  • Puffiness des doigts (souvent observé dans le rhumatisme psoriasique);
  • Faiblesse dans les mains;
  • Avec un long cours de la déformation observée de l'articulation;
  • La peau sur l'articulation est plus chaude que dans les zones adjacentes;
  • Douleur périodique inexprimée.

Diagnostics

Il est difficile d’imaginer le traitement de la polyarthrite des doigts et des mains sans passer au préalable un examen complet. Une telle thérapie est non seulement injustifiée du point de vue de la médecine, mais également extrêmement dangereuse.

Le diagnostic de cette maladie doit obligatoirement comporter un examen physique approfondi et un historique détaillé. En outre, le médecin prescrit la délivrance d'une analyse générale du sang et de l'urine, ainsi que de la biochimie sanguine. Si on soupçonne qu'il s'agit de polyarthrite rhumatoïde, une échographie des organes abdominaux et du cœur est effectuée. En outre, un test permettant de déterminer le facteur rhumatoïde dans le sang (également un signe de polyarthrite rhumatoïde) peut être prescrit.

Comment traiter la polyarthrite des mains?

La polyarthrite est une maladie assez difficile à traiter. Bien entendu, de nombreux facteurs influencent le choix des médicaments pour une thérapie complexe (âge, sexe, comorbidités, etc.), mais dans tous les cas, le traitement dure assez longtemps. En passant, il n’est pas possible de lutter pleinement contre cette maladie pour le moment. Les médicaments modernes ne peuvent réduire de manière significative l'activité du processus de destruction des structures osseuses.

Aujourd'hui, le traitement médicamenteux de la polyarthrite aux doigts et aux orteils implique l'utilisation des groupes de médicaments suivants:

  • AINS (ou anti-inflammatoires non stéroïdiens). Ils sont capables de soulager l'inflammation et d'éliminer la douleur dans la région des articulations touchées. Ce sont les médicaments les plus efficaces qui peuvent avoir un effet positif rapide sans effets secondaires graves;
  • Antibiotiques (généralement des macrolides). L'action de ces médicaments vise à détruire les agents infectieux qui ont provoqué l'apparition de symptômes de polyarthrite;
  • Corticostéroïdes. Éliminer l'inflammation et supprimer les effets négatifs du système immunitaire;
  • Médicaments antirhumatismaux.

En plus des préparations ci-dessus, des procédures physiothérapeutiques sont utilisées dans le traitement de la polyarthrite. Ils contribuent à la restauration du flux sanguin dans les zones touchées de l'articulation, ainsi qu'à la normalisation des processus métaboliques dans le corps. En conséquence, le gonflement des articulations est réduit et la douleur disparaît. Les types de physiothérapie suivants sont les plus utilisés dans notre pays:

  • Thérapie par ultrasons;
  • Thérapie magnétique;
  • Phono et électrophorèse;
  • La cryothérapie;
  • Traitement à la paraffine;
  • Ozokéritothérapie.

Prévention

Le point principal à retenir est d’éviter de rencontrer la polyarthrite des mains - ne pas trop refroidir les mains et les garder toujours au chaud. Si des douleurs aux articulations sont déjà apparues, vous devriez régulièrement faire des compresses froides sur la zone touchée par vous-même. Ne chauffez pas les articulations douloureuses, ce n'est pas seulement inutile, mais aussi nocif.

Si possible, vous pouvez de temps en temps faire le bain de paraffine ramollie. Il aide à améliorer la circulation sanguine dans les zones à problèmes et à soulager les tensions des muscles de cette zone.

Divers traitements à l'eau, notamment la natation, sont extrêmement utiles pour la prévention de la polyarthrite. Ils vous permettent de limiter le développement de cette pathologie et de réduire la douleur.

Cependant, la meilleure solution pour soulager la douleur dans les articulations des mains est de contacter un spécialiste. Seul un médecin peut réellement fournir des conseils efficaces et sûrs pour vous aider à lutter contre cette maladie insidieuse.

Avec un tel problème d'arthrite des doigts, ainsi que les symptômes et le traitement de cette maladie, presque chaque femme doit faire face à l'âge vénérable. Cette maladie ne passe pas par les représentants du sexe fort. L'arthrite du poignet et des doigts est considérée comme une maladie professionnelle. Cette conclusion a été tirée sur la base d'observations cliniques à long terme de patients chez qui on avait diagnostiqué une arthrite des articulations des membres supérieurs.

En règle générale, l'inflammation des articulations des phalanges de la main affecte les personnes dont le type d'activité est associé à la réalisation de divers types de travaux entraînant une tension des muscles carpiens. L'arthrite du poignet peut progresser pour s'emparer de tout le bras. Cette maladie est si dangereuse qu'elle peut priver une personne de son aptitude au travail et la transformer en une personne handicapée sans défense qui est privée de la possibilité de se servir même dans de petites choses.

Une articulation déformée est une source constante de douleur et d’inconfort, transformant la vie du patient en tourment constant. L'arthrite des doigts, comme le montre la photo, provoque le patient et des souffrances morales, car il est obligé de cacher ses mains aux yeux des autres.

Causes de l'arthrite sur les mains

Ce ne sont pas toujours les mains qui souffrent d'arthrite du fait de l'activité professionnelle. Très souvent, cette maladie est secondaire, en raison de pathologies infectieuses, rhumatismales et métaboliques.

L'arthrite des poignets et des phalanges des doigts peut survenir pour les raisons suivantes:

  1. Âge avancé. C’est un facteur purement mécanique, car au cours de sa vie, une personne fait beaucoup de mouvements avec sa main et ses doigts. Il en résulte une usure normale du tissu osseux et cartilagineux. La vieillesse entraîne une détérioration de la circulation sanguine et des troubles métaboliques, ce qui prive le cartilage de nutriments. Le point culminant chez les femmes est accompagné de changements hormonaux, ce qui affecte négativement les articulations.
  2. Traumatisme subi dans l'enfance ou la jeunesse. Une personne peut avoir une ecchymose, une fracture ou une fissure. Malgré la récupération ultérieure, il reste des traces. Avec l'âge, les dommages oubliés font penser à une inflammation des articulations des mains. Un traumatisme à l'index est une blessure caractéristique des personnes qui utilisent des armes légères ou de chasse.
  3. Facteur génétique. Beaucoup de gens ont une prédisposition à cette maladie. En analysant les observations de patients souffrant d'arthrite des mains, presque tous leurs proches ont été traités pour cette maladie. Forte probabilité de transmission de la maladie à toutes les générations suivantes.
  4. Maladie infectieuse. L'agent responsable de l'inflammation dans les articulations peut très bien être un streptocoque ou un staphylocoque. Ces micro-organismes provoquent un mal de gorge dont le traitement a été mal effectué.
  5. Réaction allergique. L'arthrite déformante se développe sous l'influence de substances chimiquement actives, de piqûres d'insectes, de médicaments puissants ou d'une hypothermie sévère des extrémités supérieures.
  6. La goutte Le plus souvent, cette maladie est une conséquence de la malnutrition. Le résultat est la formation d'un excès d'acide urique dont les sels se déposent sur les articulations. L'arthrite survient, d'abord le pouce, puis l'inflammation englobe tous les doigts.

La médecine n'écarte pas le facteur stress. Des expériences fortes et une fatigue psychologique pourraient bien être les causes de la maladie.

Symptômes de l'arthrite dans les mains

Les signes d'arthrite des mains apparaissent en fonction de la cause qui a provoqué l'apparition de la maladie. Selon le sexe et l'âge du patient, leur manifestation peut varier considérablement.

Il existe une liste de symptômes caractéristiques de toute étiologie de l’arthrite:

  1. Syndrome de douleur Au stade initial de la maladie, cela ressemble à de la douleur. À mesure que la maladie progresse, la douleur devient plus forte et plus longue.
  2. L'apparition d'un inconfort dans les articulations lorsque le temps change. Les mains réagissent aux changements de température, d'humidité et de pression atmosphérique.
  3. L'apparition de rougeur aux articulations ou au poignet. Dans ce cas, il y a une augmentation locale de la température à la place des rougeurs. Le patient ressent des picotements et des brûlures.
  4. Contrainte en mouvement. Au début, ce phénomène se produit après que les mains n’ont pas bougé depuis longtemps. En règle générale, cela se produit le matin. La mobilité ne revient qu'après un long développement des brosses.
  5. Épaississement des articulations du doigt et du poignet. Ce processus n'a pas de tendance inverse. La déformation des articulations augmente constamment, s'arrêtant quelque peu pendant la rémission et le traitement.
  6. La présence de grincement, qui n'est pas caractéristique des mains, lorsque vous vous déplacez avec les doigts. Contrairement aux clics, il s’agit d’une altération de la fonctionnalité des tissus des os et du cartilage.
  7. Dans la forme infectieuse de la maladie, des nodules denses se forment sous la peau.

Avec les cas avancés, le patient a une faiblesse et une fatigue rapide. Le processus inflammatoire peut entraîner une légère augmentation de la température corporelle, une perte d'appétit et une perte de poids.

Stades de l'arthrite dans les mains

Que l’on diagnostique ou non une arthrite du pouce chez un patient ou que l’ensemble de la main en souffre, le développement de la maladie comporte plusieurs étapes:

  1. Dans la première étape, les symptômes de la maladie sont presque imperceptibles. Le patient a des raideurs aux mains après le réveil du matin. Une personne a de la difficulté à effectuer les tâches élémentaires habituelles - ouvrir un robinet ou allumer un réchaud à gaz. Après un peu de développement, la rigidité passe. Pour cette raison, les patients n'attachent pas une importance particulière aux symptômes alarmants et reportent la visite chez le médecin. Et la maladie continue à se développer.
  2. La deuxième phase de l'arthrite se caractérise par des symptômes plus prononcés. Des érosions osseuses apparaissent, provoquant un gonflement et une douleur. Le mouvement des doigts est difficile et s'accompagne d'un craquement et d'un craquement. La rigidité est observée non seulement le matin, mais tout au long de la journée. Lorsqu'il est impossible d'accomplir des tâches officielles, les gens se tournent vers les soins médicaux.
  3. Au troisième stade, les articulations du patient se gonflent. Ce processus s'accompagne de fortes douleurs et de rougeurs. La température de la peau dans la région de la tumeur augmente. La lésion des articulations se produit de manière symétrique sur les deux mains. Effectuer une action devient presque impossible. Pour faire quelque chose avec vos mains, vous devez prendre des analgésiques.
  4. Le quatrième stade est caractérisé par une perte de mobilité des mains. Le cartilage dans les articulations se développent ensemble. Les doigts prennent une position statique. Une personne perd la capacité d'effectuer des opérations simples. En règle générale, après le MSEC, le patient se voit attribuer un groupe de personnes handicapées.

Classification de l'arthrite à la main

En fonction de la cause des changements pathologiques dans les mains, l’arthrite est divisée en plusieurs types:

  1. Infectieux. La maladie se développe en raison de la pénétration d'agents pathogènes dans l'articulation. L'infection se produit en raison de dommages mécaniques ou d'infection dans les vaisseaux sanguins.
  2. Rhumatoïde. Se produit en raison de troubles métaboliques, d'une mauvaise nutrition ou d'une forte hypothermie. Cela commence par les articulations des doigts et s'étend progressivement à toute la main.
  3. Post-traumatique. C'est une conséquence d'une blessure ou d'une blessure. Peut se produire des décennies après les dommages articulaires.
  4. Gouty. C'est une complication de la goutte lorsque les sels d'acide urique se cristallisent dans les articulations. Dans les cas graves, il y a une rupture de la peau et une exposition de l'articulation.

Dans près de la moitié des cas cliniques, l'arthrite des mains est apparue comme une complication des maladies somatiques et des troubles du système immunitaire.

Pronostic de la maladie

Dès qu'une personne découvre la pathologie de son bras, le traitement doit être commencé immédiatement. L'arthrite elle-même ne disparaîtra pas, même si vous maintenez un mode de vie sain et l'absence de mauvaises habitudes. En l'absence de soins médicaux qualifiés, la maladie progressera régulièrement. Le traitement de l'arthrite des doigts permet de l'arrêter à un stade précoce et d'apporter un soulagement partiel au patient.

Une approche intégrée du traitement de la maladie peut économiser la mobilité des doigts. Cela permet à une personne de travailler pleinement sans restrictions, ce qui implique l'attribution d'un handicap. Le pronostic dépend de l'attitude responsable vis-à-vis de la santé du patient.

Plus tôt il se tourne vers un spécialiste et commence à traiter l'arthrite des mains conformément aux recommandations reçues, plus il a de chances de garder ses mains en bon état.

Traitement de l'arthrite sur les mains

Il existe des directives générales sur la manière de traiter l'arthrite aux doigts. Seule leur mise en œuvre complète peut garantir que la lutte contre la maladie sera couronnée de succès.

Le patient doit suivre ces règles:

  1. Ne pas se soigner soi-même. Bien que seuls les médicaments éprouvés soient vendus en pharmacie, leur utilisation n’est autorisée que sur consultation d’un médecin. Certains médicaments peuvent nuire au patient.
  2. Aller sur un régime thérapeutique. Sa composition peut être recommandée par le médecin traitant. Buvez au moins 2 litres d'eau par jour. N'interrompez pas le régime en raison d'événements importants. Chaque panne est lourde de conséquences et de complications graves.
  3. Arrêtez de fumer et de boire de l'alcool. Les mauvaises habitudes réduisent considérablement l'effet thérapeutique de la consommation de drogue.
  4. Réduire au minimum le fardeau des membres du patient. Les tâches ménagères doivent être déplacées vers l'environnement le plus proche. Si le travail au travail est associé à diverses manipulations des mains, il est conseillé de prendre une feuille d’invalidité.
  5. Adhérez au mode de travail et de repos optimal. Évitez le stress et la surcharge physique.
  6. Effectuez toutes les procédures prescrites par le médecin traitant. Cela concerne les médicaments, les visites en salle de physiothérapie et la gymnastique thérapeutique.

Une telle attitude face au traitement aidera à arrêter la maladie et à entrer dans la phase de rémission.

Traitement de la toxicomanie

Un grand nombre d'articulations sont impliquées dans le processus de destruction de l'arthrite. Pour arrêter le développement de la maladie et sauver le patient de la souffrance, il est nécessaire d'utiliser des médicaments de différents types. Choisir le bon médicament minimise les effets secondaires.

Le traitement est effectué avec de telles préparations:

  • anti-inflammatoire;
  • des analgésiques;
  • restaurer la structure du cartilage;
  • dilatation des vaisseaux sanguins et renforcement de leurs parois;
  • antibactérien et antiviral;
  • complexes de vitamines.

Le traitement comprend l’utilisation de crèmes et de pommades, de comprimés et de pilules. Certains médicaments sont injectés par voie intramusculaire ou intraveineuse. S'il n'y a pas d'amélioration significative après un mois de traitement, on prescrit au patient des antipaludéens ou des corticostéroïdes. En règle générale, une telle décision est prise dans des cas extrêmes, car ces médicaments ont de nombreux effets secondaires.

Physiothérapie

Un cycle de physiothérapie est une méthode utilisée conjointement avec un traitement médicamenteux. Les procédures physiologiques mettent fin aux effets néfastes de la maladie sur les articulations et améliorent considérablement le processus métabolique. Étant donné que les articulations sont sous une fine couche de peau, toute procédure atteint son effet maximal.

En règle générale, les procédures suivantes sont prescrites au patient:

  1. Échographie. Il aide à éliminer le spasme des doigts et à leur rendre la mobilité. Après irradiation, l'état du patient s'améliore considérablement, ce qui est associé à une diminution de la douleur. L'échographie est appliquée après la fin de l'exacerbation de la maladie.
  2. Électrophorèse. Les articulations endommagées sont affectées par un champ magnétique haute fréquence. L'impact du dispositif contribue à la régénération du tissu cartilagineux, soulage la douleur et améliore considérablement la circulation sanguine.
  3. Irradiation avec une lampe à quartz. En règle générale, ce processus ne dure pas plus de 2 minutes. Mais pendant ce temps, le rayonnement de quartz détruit toute l’infection sur la peau des mains, affectant en partie les articulations.
  4. Acupuncture Cette méthode de médecine orientale aide à activer les terminaisons nerveuses, à rétablir la mobilité et la sensibilité des doigts.

Avec le syndrome de la douleur mineure, la thérapie manuelle est utilisée. Masseur élimine la stagnation, soulage les spasmes et le gonflement des tissus mous.

Prévention de l'arthrite

Personne n'est à l'abri de l'arthrite. Cette maladie peut frapper une personne à tout âge. Avec le vieillissement, le risque de maladie augmente considérablement. Cependant, quelques règles simples réduisent considérablement le risque d'arthrite.

La prévention de l'arthrite des doigts implique la mise en œuvre de telles recommandations:

  • éviter les situations comportant des dommages aux mains;
  • mener une image mobile, passer plus de temps à l'air frais;
  • ne pas fumer ni boire de l'alcool de quelque manière que ce soit;
  • manger régulièrement et pleinement, ne pas manger d'aliments riches en purines;
  • garder les mains à l'écart de l'hypothermie et du contact avec des substances chimiquement actives;
  • compléter le traitement de toutes les maladies infectieuses pouvant déclencher l'arthrite;
  • prenez constamment des complexes de vitamines et de minéraux pour fournir aux articulations des nutriments;

C’est assez pour éviter que l’arthrite ne se produise tout au long de la vie.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Des problèmes avec l'appareil articulaire sont détectés chez de nombreuses personnes. Selon les statistiques, la plupart d'entre eux souffrent de douleur, mais il peut y avoir des plaintes assez inhabituelles. Parfois, certains patients s'inquiètent de la sensation de chaleur dans les genoux. Dans ce cas, il est souvent nécessaire de faire appel à plusieurs spécialistes et à une liste impressionnante d’études avant de comprendre pourquoi une telle situation se présente.

Raisons

Toute plainte des articulations nécessite leur corrélation avec une pathologie connue. Au cours de l'enquête, il peut être révélé que l'origine de la chaleur dans les genoux est expliquée très simplement. Mais il existe parfois des difficultés de diagnostic car les symptômes existants ne correspondent pas au tableau clinique de la pathologie articulaire. Ensuite, vous devez rechercher la cause dans des processus complètement différents. Pour tirer la bonne conclusion, vous devez envisager la possibilité de tels états:

  1. L'arthrite
  2. Blessures traumatiques.
  3. Bursite, synovite.
  4. Maladies de la colonne vertébrale.
  5. Polyneuropathie.
  6. Ganglionévrite.
  7. Maladies de la peau.
  8. Réactions allergiques.
  9. Pathologie vasculaire.

S'il y a une sensation de brûlure dans la région des articulations du genou, vous devez d'abord considérer les causes les plus courantes de ce phénomène. S'il est impossible de déterminer immédiatement l'origine des symptômes, il est alors possible d'établir le seul diagnostic correct en suivant la voie de l'élimination d'une éventuelle pathologie.

Il est possible de savoir pourquoi les articulations du genou brûlent après un examen médical, confirmé par les résultats d'un examen supplémentaire.

Les symptômes

Chaque pathologie a ses caractéristiques. Même s’ils sont difficiles à distinguer et qu’ils semblent à première vue insignifiants, il est nécessaire de les prendre en compte. Cela dépend en grande partie de la bonne direction dans la recherche de diagnostic, de sorte que le médecin détaille toujours les plaintes présentées par le patient. Et d'autres symptômes, obtenus par examen direct, aideront à créer une image plus complète de la maladie.

L'arthrite

La sensation de brûlure dans les articulations peut être due à une augmentation de la température locale au-dessus d’elles. Cela est dû à des modifications inflammatoires appelées arthrite. La maladie se développe en raison de la pénétration de microbes dans l'articulation ou a un caractère non infectieux (pour la polyarthrite rhumatoïde, la goutte, le lupus érythémateux). Mais dans les deux cas, des signes locaux seront observés:

  • Sensations de douleur.
  • Genou gonflement.
  • Rougeur de la peau sur l'articulation.
  • Restriction de mobilité.

Si la maladie est systémique, d'autres articulations seront touchées. Par exemple, dans la polyarthrite rhumatoïde, de petites articulations de la main sont nécessairement impliquées dans le processus, avec une symétrie inflammatoire, une raideur matinale et des déformations spécifiques. La goutte commence par une arthrite aiguë du gros orteil, accompagnée d'une augmentation du taux d'acide urique dans le sang et du dépôt de ses sels sous la peau et dans les reins.

L'arthrite doit être envisagée lorsqu'il existe une sensation de brûlure et une douleur aux genoux, ainsi que d'autres signes d'inflammation.

Blessure traumatique

Parmi les personnes actives figurent les blessures sportives ou domestiques fréquentes. Lorsque vous brûlez dans les articulations du genou, il est nécessaire d’exclure une telle raison. C'est très simple, il suffit d'établir le lien entre les symptômes et l'exposition antérieure au facteur mécanique. Souvent, vous pouvez trouver une entorse ou une rupture des ligaments, des dommages au ménisque. Le symptôme principal sera la douleur, qui survient immédiatement après la blessure. S'il y a un effet chronique de surcharge, il apparaît alors progressivement. Limite caractéristique de la mobilité du genou, il y a parfois un blocage de l'articulation ou des signes d'instabilité.

Maladies de la colonne vertébrale

Beaucoup seront probablement surpris que les symptômes localisés dans la région de l'articulation du genou puissent être associés à des maladies de la colonne vertébrale. Mais c'est vraiment. Un seul fait suffit: l'innervation des membres inférieurs provient des racines de la colonne vertébrale situées dans la colonne lombaire. Une sensation de brûlure dans les genoux s'inscrit dans la structure des troubles sensibles du syndrome vertébrogène. Mais à part cela, il y aura d'autres symptômes:

  • Douleur qui s'étend à l'arrière de la cuisse, de la jambe et du pied.
  • Sensation d'engourdissement, rampant "chair de poule".
  • Diminution de la sensibilité de surface.
  • Modification des réflexes tendineux.
  • Faiblesse musculaire dans les membres inférieurs.

Dans le même temps, vous pouvez remarquer des changements dans le dos: douceur de la lordose, restriction des mouvements dans la région lombaire, symptômes de tension musculaire, douleur aux points paravertébraux.

Si les genoux brûlent en association avec des troubles neurologiques, la pathologie de la colonne vertébrale doit être exclue.

Polyneuropathie

La nature neurogène des plaintes se retrouve également dans diverses intoxications (y compris l'alcool), le diabète sucré et l'insuffisance rénale. Dans de tels cas, des problèmes aux membres inférieurs sont associés à une polyneuropathie. Dans le même temps, des troubles sensoriels, moteurs et autonomes sont observés. Le plus souvent, ils affectent les pieds ou les jambes, mais avec le temps, le processus se propage plus haut.

Caractérisé par une douleur persistante, des brûlures dans les jambes, une diminution de la sensibilité et de la force musculaire. Au fur et à mesure que la pathologie progresse, des troubles trophiques apparaissent: peau sèche, chute des cheveux, taches pigmentaires, jusqu’à la formation d’ulcères.

Réactions allergiques

Une sensation de brûlure dans différentes zones de la peau peut être associée à des réactions allergiques. Selon leur prévalence, des symptômes locaux ou généraux peuvent apparaître. Une rougeur, une augmentation de la température de la peau et des démangeaisons sévères se produisent sur le site d'exposition à l'allergène. Si la réaction générale se développe, des manifestations plus graves sont à craindre:

  • Urticaire.
  • Gonflement Quincke.
  • Bronchospasme
  • Choc anaphylactique.

Le plus dangereux est ce dernier phénomène, car il se caractérise par une forte diminution de la pression artérielle et un trouble de l’approvisionnement en sang des organes vitaux.

Dans de tels cas, il est important d’établir un lien entre les symptômes et l’allergène présumé, ce qui peut être fait lorsqu’on prend les antécédents.

Diagnostics

Afin de confirmer l'hypothèse du médecin concernant une pathologie particulière, il est nécessaire d'utiliser des méthodes supplémentaires qui permettent également un diagnostic différentiel précis. Les brûlures aux genoux peuvent nécessiter les tests suivants:

  1. Analyse générale du sang et de l'urine.
  2. Tests sanguins biochimiques (marqueurs d'inflammation, tests rhumatismaux, paramètres glycémiques, rénaux et hépatiques, électrolytes, immuno-et coagulogramme).
  3. Tests d'allergie.
  4. Radiographie du genou et de la colonne vertébrale.
  5. Imagerie par résonance magnétique.
  6. Neuromyographie.
  7. Échographie des vaisseaux des membres inférieurs par dopplerographie.

Les experts suivants peuvent aider à établir le diagnostic correct: un neuropathologiste, un vertébrologue, un traumatologue orthopédique, un endocrinologue, un dermatologue, un allergologue, un chirurgien vasculaire. Seul un examen approfondi permettra de dire exactement pourquoi il y a une sensation de brûlure au niveau des genoux. Et sur la base des résultats obtenus, d'autres tactiques médicales sont formées.