Tout sur l'arthrite des membres inférieurs et les caractéristiques du traitement

L'arthrite des membres inférieurs a une origine poly-, étio- et pathogénique. Par conséquent, pour choisir la bonne tactique de traitement, il est nécessaire de déterminer la cause principale, l'étendue de la lésion et les maladies associées. Aux avant-derniers stades de la maladie, le traitement médical ne restaure pas le biomotoriku perdu; à ces stades, seule la chirurgie avec restauration du cartilage articulaire, du sac synovial et du système ligamentaire est recommandée.

Tableau clinique

L'arthrite des membres inférieurs affecte les articulations de tous les segments inclus dans la structure anatomique des organes locomoteurs. La réaction inflammatoire des articulations entraîne des modifications des systèmes osseux et du tissu conjonctif, dont la défaite entraîne une altération de la motricité.

L'arthrite ne peut survenir que dans un membre ou les deux, ainsi que dans l'un des groupes d'articulations comme la hanche, le genou ou la cheville. Selon certaines conditions, l'état du système immunitaire et les complications des maladies chroniques, toutes les articulations peuvent être impliquées simultanément dans le processus pathologique.

Signes évidents d'arthrite des articulations des jambes - limitation des mouvements, gonflement en fonction du degré de lésion, rougeur locale de la peau et sensibilité de l'articulation (ou des articulations) à la palpation. Les troisième et quatrième degrés d'arthrite se caractérisent par des modifications visuelles de la forme anatomique des articulations, un œdème marqué et une paralysie complète de la fonction motrice.

Les muscles et les ligaments des articulations touchées sont atrophiés, rigides et douloureux. Cette condition s'appelle l'ankylose. Un tel tableau clinique peut être présent dans tous les groupes articulaires des membres inférieurs ou dans des articulations individuelles. L'arthrite des membres inférieurs touche principalement les personnes de plus de 45 ans. La principale cause de développement est une modification du fond hormonal et du vieillissement du corps.

C'est important! Si la cause de l'arthrite est un choc mécanique, l'œdème + la douleur + le lissage des contours anatomiques ne peuvent se produire que sur une jambe et seulement une ou deux articulations.

Classification des maladies

Les processus inflammatoires infectieux des structures articulaires des membres inférieurs sont classés en plusieurs types. Cela aide à l'exactitude de la déclaration de diagnostic.

L'inflammation des articulations des membres inférieurs est divisée:

  • par type de prévalence (monoarthrite, oligoarthrite, polyarthrite);
  • phase de développement (arthrite aiguë, chronique);
  • localisation (coxarthrite, gonarthrite, arthrite, arthrite des articulations de la cheville, arthrite des pieds, arthrite des phalanges);
  • sur la pureté de la pathologie (sans la présence d'une flore microbienne de type purulent avec l'ajout d'agents infectieux);
  • en fonction du degré de développement de la pathologie (premier, deuxième, troisième et quatrième degrés).

Le premier degré d'arthrite se déroule sans symptômes, le seul indice est la fatigue des jambes et les douleurs articulaires. Avec le développement ultérieur, il y a gonflement, douleur, difficulté à bouger. Si le facteur rhumatoïde est affecté dans le processus pathologique, les symptômes indiqués sont plus clairs: la douleur est insupportable + en migration, le gonflement est constant, la fonction motrice des deux membres est complètement perturbée, ainsi qu'un malaise général et de la fièvre.

Raisons

Une inflammation des articulations des jambes, principalement ou indépendamment, peut se développer sur fond de pathologies chroniques ou à la suite de maladies infectieuses ou auto-immunes des systèmes et des organes, ainsi qu’après des perturbations des processus métaboliques ou des blessures.

Les causes les plus courantes d'arthrite sont:

La liste des raisons est complétée par certaines maladies telles que: le diabète sucré, la ménopause, l'hépatite, la cirrhose, la pyélonéphrite, l'urolithiose, ainsi que la pathologie du système du tissu conjonctif, le psoriasis et le lupus érythémateux disséminé.

Attention! La liste des facteurs qui causent l’arthrite complète les troubles métaboliques des maladies endocriniennes, les prédispositions héréditaires, l’hypothermie, le déséquilibre des hormones sexuelles, la vieillesse, l’empoisonnement chimique.

Un examen en temps opportun, un traitement approprié et une prévention arrêteront l'arthrite au stade primaire de développement. Le pronostic de la maladie est rassurant pour les arthrites de grade 1 et 2, et pour le grade 3, les tactiques de traitement sont complexes et plutôt longues. Dans ce cas, il est impossible de se passer d'une intervention chirurgicale et de la reconstruction de l'articulation détruite. Le résultat du traitement dépend de l'âge + des indicateurs généraux + des pathologies chroniques du patient.

Symptomatologie

L'arthrite est caractérisée par une triade spécifique de symptômes: une réaction douloureuse, un gonflement des tissus mous et une restriction du mouvement des extrémités. La douleur se développe dans le contexte du processus inflammatoire provoqué par un choc mécanique, une intoxication, un effort physique accru ou une complication de pathologies chroniques concomitantes des systèmes et des organes. Les premier et deuxième degrés d'arthrite se caractérisent par des douleurs temporaires qui disparaissent après une nuit de sommeil, les degrés restants sont caractérisés par une douleur constante, qui n'est soulagée que par des analgésiques ou des AINS. Le syndrome douloureux dans la goutte est aigu et paroxystique et, dans la polyarthrite rhumatoïde, il est fort, migrant d’une articulation à une autre et de façon permanente.

Le deuxième symptôme est un gonflement des tissus mous. Un agent qui provoque une inflammation sous forme de choc mécanique avec destruction de l’intégrité de la structure des tissus mous et des poches synoviales, des nerfs et des vaisseaux sanguins, ainsi que des allergènes, des microbes, des virus et des champignons avec leurs toxines et leurs complexes, contribue à l’accumulation de liquide dans et autour de la structure articulaire. Le volume de l'œdème dépend du degré de destruction de ces structures. Plus la zone d'inflammation est étendue, plus le gonflement est important. Ce symptôme se manifeste dans une ou toutes les articulations des jambes, tout dépend du facteur principal responsable de la réaction inflammatoire. La polyarthrite peut s'exprimer par un gonflement à divers degrés dans toutes les articulations des jambes: articulations de la hanche, du genou, de la cheville et du pied. Ces symptômes sont caractéristiques de la polyarthrite rhumatoïde compliquée, de l'intoxication par les métaux lourds, de la maladie grave et du diabète.

La violation de la fonctionnalité des structures articulaires des jambes est le troisième symptôme de l'arthrite. L'inflammation provoque des phénomènes destructeurs tels que l'épuisement des plaques cartilagineuses, la croissance des ostéophytes, l'atrophie des poches synoviales, l'épaississement de l'appareil ligamentaire, des modifications de la structure du système musculaire. Le symptôme spécifique de l'arthrite est la raideur matinale des articulations déformées. L'arthrite de niveau 1 n'a pas de tels dommages profonds, de sorte que la motilité n'est pas brisée, elle est facilement traitable. Tous les autres degrés sont caractérisés par la rigidité de la fonction locomotrice des articulations malades. Les mouvements sous forme de flexion, d'extension, de rotation, d'élévation et d'abaissement du membre sont totalement ou partiellement interrompus. L'ankylose survient après un long processus inflammatoire ou après un échec du traitement, ainsi que après une demande tardive d'aide spécialisée.

C'est important! Chez les patients ayant reçu un diagnostic d'arthrite chronique des pieds, la forme post-traumatique constitue une exception. On y observe des symptômes ressemblant à des griffes et à des coups de marteau.

Mesures de diagnostic

Les études diagnostiques sur l'arthrite dressent une liste de mesures telles que des tests de laboratoire sur le sang, l'urine, le liquide synovial, ainsi que des tests sanguins biochimiques et des tests sérologiques pour le facteur rhumatoïde. Les études instrumentales comprennent:

  • radiographie des membres inférieurs dans trois projections;
  • échographie des articulations et des tissus mous;
  • IRM des articulations, du système musculaire et du faisceau neurovasculaire;
  • tomodensitométrie pour les cas plus graves d'arthrite.

L'analyse immunologique + biochimique aidera à évaluer l'étendue de la maladie et à choisir correctement la tactique de traitement. Une ponction articulaire indiquera l'état du liquide synovial, sa concentration et la présence d'urates, d'oxalates, de facteur rhumatismal et de toxines d'étiologie différente. À des fins diagnostiques, la différenciation de l'arthrite des membres inférieurs avec des pathologies périarticulaires telles que la bursite, la tendinite, la fasciite plantaire, la bursite sous-scapulaire, les névromes de Morton, les kystes de Kearny est réalisée par tomodensitométrie.

Traitement

Le traitement de l'arthrite des jambes consiste en un traitement médical comprenant une longue liste de substances médicamenteuses sous forme de comprimés et d'injections, ainsi qu'en une intervention chirurgicale consistant à restaurer les parties de l'articulation ou les prothèses détruites. Parallèlement à la pharmacothérapie, vous pouvez utiliser la médecine traditionnelle.

Traditionnel

Le traitement médicamenteux arrête le processus d'inflammation et de destruction à un stade précoce de l'arthrite. Le schéma de traitement est sélectionné avec une approche individuelle pour chaque patient, en tenant compte des résultats des examens de laboratoire + instrumentaux, des indications médicales et des maladies associées.

Le schéma thérapeutique comprend:

  1. médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (types sélectifs et non sélectifs TSOG1, TSOG2): Diclofenac, Movalis, Dikloberl;
  2. analgésiques: Analgin, Baralgin, Dexalgin;
  3. médicaments soulageant les spasmes musculaires: Mydocalm, Baclofen;
  4. agents régénérateurs de collagène et d'élastine (chondroprotecteurs): Hondroxide, Hondrolone;
  5. antibiotiques: lincomycine, tétrcycline;
  6. agents antifongiques: nystatine, lévorine;
  7. désensibilisateurs: Tavegil, Suprastin;
  8. Vitamines B (B2, B6, B12, PP, A): Neurobeks Forte, Neurobion, Cockarnit, Cocarboxylase;
  9. antioxydants: vitamine C;
  10. glucocorticoïdes: Kenalog, Dexaméthasone, Hydrocortisone et Prednisolone.

Dans la forme légère de l'arthrite de la liste spécifiée est attribué du premier au neuvième article et seulement sous la forme de comprimés. Si l'enflure et la douleur disparaissent, après 5 à 7 jours, les AINS et les analgésiques sont annulés. Si des incidents complexes sont prescrits des médicaments hormonaux jusqu'à 2-3-5 injections par voie intramusculaire. Le déroulement du traitement dépend de la complexité du diagnostic.

Informations complémentaires! L’exercice thérapeutique, les massages, l’acupuncture, les diététiques, les cures thermales (applications de paraffine, d’ozokritnye et de boue) parallèlement à l’utilisation de venin d’abeille et d’hirudothérapie - raccourcissent la rééducation des articulations touchées, quelle que soit leur étiologie.

Non conventionnel

Afin de faciliter les mesures de réadaptation, les méthodes de traitement non traditionnelles constituent une bouée de sauvetage. Une arthrite légère des membres inférieurs ne peut être guérie que par des remèdes populaires, si la pathologie n'est pas accompagnée d'allergies, de fractures, de fissures et de plaies.

Teintures:

  1. Ail + oignon + miel: 100 g de chaque ingrédient broyé par 200 ml de vodka, infusé pendant 3 à 5 jours, à boire à la cuillère avant les repas. Peut être utilisé comme une compresse.
  2. Sabelnik: 200-250g de bouillie est dilué avec 200ml d’alcool dilué, il est recommandé de le boire à la cuillère.
  3. Raifort + miel + moutarde: une cuillerée de chaque produit pour 150 ml de vodka, laisser pendant 5 jours, boire 25-50 gouttes avant les repas. Cette teinture peut être frottée ou comprimée.

Pommade naturelle:

  1. Animaux Nuryak plus teinture alcoolisée concentrée de cônes de sapin (ou bourgeons de bouleau, écorce de chêne): 100g de graisse + 70ml de teinture, insistez 2 semaines, lubrifiez les articulations douloureuses 3 à 5 fois par jour.

Compresses:

  1. Teinture alcoolique d’écorce de chêne (ou d’aiguilles de sapin).
  2. Teinture de gingembre.
  3. Teinture de Bardane.

Le limon de lac est utilisé sous forme d'applications. Avant utilisation, les boues sont chauffées à une certaine température. Elles peuvent ensuite être recouvertes d'une couche épaisse autour des joints, enveloppées d'un film et d'un foulard en laine. L’argile bleue a un effet thérapeutique identique: on dilue 200 g d’argile avec de l’eau chaude jusqu’à obtention d’une consistance épaisse, on étale les pattes et on laisse sécher complètement. La procédure est effectuée sur un mois.

Intervention chirurgicale

La méthode chirurgicale pour le traitement de l'arthrite chronique ou compliquée est réalisée à l'aide de la méthode ouverte et de l'arthroscopie à l'aide de sondes spéciales. Le premier type est l’ouverture d’un joint, son nettoyage des éléments destructeurs, puis ses prothèses avec des matériaux naturels ou artificiels. Les prothèses ou implants sont fabriqués à partir de matériaux céramiques, de plastiques spéciaux ainsi que de certains alliages métalliques. La période de rééducation est de 6-12 mois.

Conseils de prévention

Les mesures préventives pour se débarrasser de l'arthrite sont très simples. Si vous vous y tenez, vous pourrez vivre une vie bien remplie en toute sécurité, sans craindre de tomber malade ni de devenir invalide.

Liste des mesures préventives:

  1. faire du sport;
  2. durcissement du corps dès la petite enfance;
  3. une alimentation saine;
  4. se débarrasser des kilos superflus;
  5. élimination du stress physique excessif;
  6. éviter le tabagisme, l'alcool, les drogues douces et la restauration rapide;
  7. repos au bord de la mer (jusqu'à 3 fois par an);
  8. examen et traitement en temps opportun;
  9. assister à des cours anti-stress.

La liste des actions préventives peut inclure des précautions de mouvement, c’est-à-dire éviter les virages serrés, les sauts en hauteur, les chocs mécaniques et la pratique de sports tels que patinage artistique, gymnastique, sauts en hauteur et sauts ).

L'arthrite au stade précoce vous fait penser à la gravité des complications, car un fauteuil roulant prive la chose la plus importante: une vie bien remplie. Par conséquent, dès les premiers symptômes, vous devez contacter un arthrologue ou un traumatologue pour une assistance spécialisée. Se familiariser en temps voulu avec les informations sur l’arthrite des membres inférieurs: causes et traitement contribuera à l’éradication efficace de la pathologie au stade primaire de la maladie.

Causes de l'arthrite dans les jambes et méthodes de traitement

Les statistiques montrent que ces dernières années, la pathologie du système musculo-squelettique est devenue plus courante. Cela est particulièrement vrai pour une maladie telle que l’arthrite des jambes, qui est nettement plus «jeune» et a commencé à se manifester dans différents groupes d’âge. Les experts recommandent de traiter l'arthrite au sérieux. Cela est dû au fait que cette pathologie est liée à de graves problèmes médicaux et sociaux dus à un parcours récurrent prolongé et à la capacité de conduire à une invalidité.

Définition et classification

En médecine, l'arthrite désigne tout un groupe de maladies d'origine différente. Mais ils sont tous caractérisés par des lésions inflammatoires impliquant tous les éléments d'une articulation dans le processus pathologique. Il existe plusieurs grandes classifications de l’arthrite dans les membres inférieurs.

  • par la nature de la lésion: dégénérative (arthrose et arthrite traumatique); inflammatoire (goutteuse, rhumatoïde, réactive, infectieuse);
  • tableau clinique: aigu, subaigu et chronique;
  • sur la localisation du processus inflammatoire: simple (monoarthrite) et multiple (polyarthrite).

La forme inflammatoire de l'arthrite est accompagnée d'une lésion de la membrane synoviale qui tapisse l'intérieur de l'articulation. L'arthrite dégénérative se développe en raison d'une lésion des fibres cartilagineuses de l'articulation. Des processus pathologiques peuvent survenir avec une inflammation séreuse, purulente ou séreuse-fibreuse.

C'est important! La forme purulente est particulièrement préoccupante, car l’infection risque de se propager à l’ensemble de la cavité articulaire lors de la saisie des tissus environnants.

Avec un cycle d'arthrite prolongé sur la surface articulaire du cartilage, des processus de granulation se développent, ce qui peut provoquer une destruction et une érosion non seulement dans le cartilage, mais également dans le tissu osseux. Cela conduit progressivement à la formation d'ankylose osseuse ou fibreuse. En conséquence, le développement de l'immobilité totale dans la zone touchée est possible.

En bref sur les raisons

Il n’existe toujours pas de mince théorie sur l’apparition et les causes du développement de l’arthrite des membres inférieurs. Mais il a été prouvé que la maladie est provoquée par des blessures, des allergies ou des processus infectieux. Une importance particulière est attachée aux troubles métaboliques.

Parmi d'autres raisons, il y a:

  • charges régulières sur les jambes liées à des activités professionnelles ou sportives;
  • poids corporel élevé;
  • maladies du système nerveux;
  • maladies associées (goutte, gonorrhée, tuberculose, etc.);
  • troubles endocriniens;
  • hypothermie fréquente.

C'est important! Souvent, la cause de l'arthrite des membres inférieurs devient un échec du système immunitaire. Il est capable de provoquer le développement actif de modifications pathologiques avec la destruction ultérieure de l'articulation touchée.

Principaux symptômes

Dans l'arthrite des articulations des jambes, un tableau clinique caractéristique se dessine: tout d'abord, il existe un malaise général qui ne pose pas de problème particulier. Mais avec le temps, la fatigue augmente, ce qui nuit au travail et à la vie quotidienne.

Le symptôme suivant est la douleur, de nature onduleuse et prédisposée au matin ou à la seconde moitié de la nuit. La gravité de la douleur peut être différente: de mineure à forte et persistante. Cela limite grandement la mobilité du patient. Dans la forme infectieuse de la maladie, des frissons et de la fièvre surviennent.

Le tableau clinique typique de l'arthrite se caractérise également par une fièvre locale et une hyperhémie. Dans la région de l'articulation touchée, il y a un gonflement, une mobilité limitée et une sensation de raideur. Comme la progression de l'arthrite entraîne une altération de la fonctionnalité de l'articulation touchée, celle-ci perd sa forme. Et la peau dessus change de couleur.

Manifestations cliniques

Selon la forme d'arthrite, les manifestations cliniques peuvent varier, ce qui est l'un des critères du diagnostic différentiel de l'arthrite et du diagnostic final.

C'est important! L'une des formes les plus dangereuses est l'arthrite juvénile. Ses raisons sont encore inconnues. Il affecte les enfants de moins de 16 ans et est de nature chronique à évolution progressive. Conduit souvent à une pathologie des organes internes et à un handicap. Dans les cas graves, se termine avec la mort de l'enfant.

L'établissement de la forme exacte de l'arthrite permet l'anamnèse, l'inspection visuelle, la palpation et des méthodes de recherche supplémentaires.

Diagnostic instrumental de l'arthrite

Parmi les autres méthodes de diagnostic de l’arthrite des membres inférieurs figurent les tests de laboratoire, la radiographie, les ultrasons, le scanner et l’IRM. Avec leur aide, il est possible d'identifier les principaux signes de la maladie et de l'attribuer à une forme ou à une autre. Parmi les signes radiologiques distinguent:

  • la présence d'ostéoporose périarticulaire;
  • le rétrécissement de l'espace interarticulaire (gap);
  • détection de formations kystiques et de défauts osseux;
  • la présence de séquestres (caractéristique de l'arthrite tuberculeuse).

La thermographie aide à identifier les changements locaux dans les processus de transfert de chaleur. Une biopsie de la région synoviale peut être réalisée pour évaluer les changements morphologiques au cours de l'arthroscopie.

Événements médicaux

Le traitement de l'arthrite des articulations des jambes sera efficace s'il est commencé le plus tôt possible.

La thérapie combinée comprend les étapes suivantes:

  • soulagement de la douleur: les anti-inflammatoires non stéroïdiens font un excellent travail avec cela;
  • utilisation d'antibiotiques: prescrits pour le caractère infectieux de la maladie;
  • chondroprotecteurs d'admission: contribue à la restauration des fibres cartilagineuses;
  • arthrocentèse de maintien: nécessaire en cas de développement d'arthrite purulente;
  • cours de massage et physiothérapie: soulagent la douleur, l’enflure et les spasmes musculaires;
  • physiothérapie: lutte efficacement contre la raideur articulaire;
  • régime approprié: est choisi individuellement en fonction de la forme d'arthrite, consiste souvent à consommer de grandes quantités de légumes, de céréales, de fruits, de poisson et de produits laitiers.

C'est important! Si le traitement est choisi correctement, le syndrome douloureux diminue, les tissus cartilagineux et osseux sont restaurés, le tonus musculaire revient à la normale et l'endurance des articulations augmente.

En l'absence d'effet visible des méthodes conservatrices, un traitement chirurgical de l'arthrite est prescrit. Le plus souvent, il consiste à effectuer une opération pour remplacer l'articulation touchée par une prothèse (endoprothèse). Aide à rétablir pleinement la mobilité dans la zone touchée.

L'arthrite des jambes est une pathologie systémique caractérisée par une inflammation du tissu conjonctif des membres inférieurs. Il comprend tout un groupe de maladies affectant diverses articulations des jambes. Leur apparition est un problème très grave qui, en l’absence de traitement approprié, peut entraîner une perte complète de l’activité motrice.

L'arthrite entraîne non seulement des complications, mais s'accompagne également d'une foule de symptômes désagréables qui affectent directement la qualité de la vie. C'est pourquoi, en médecine, cette maladie fait l'objet de tant d'attention et chaque forme de celle-ci est soumise à une étude constante. Grâce aux progrès de la médecine moderne, les médecins parviennent dans la plupart des cas à lutter contre l'arthrite et à rétablir la mobilité de leurs jambes.

Arthrite des membres inférieurs - symptômes et traitement

L'arthrite des jambes est une maladie qui touche la majorité de la population de plus de 40 ans. Le processus inflammatoire se développe sous l'influence de diverses causes. En conséquence, les manifestations cliniques sont différentes. Toutes les articulations des jambes sont touchées - des orteils peu profonds aux hanches.

Classification

Dans les jambes d'une personne est un grand nombre de joints. Dans n'importe lequel d'entre eux, un processus inflammatoire peut commencer - l'arthrite. Il existe plusieurs variétés de la maladie, en fonction du lieu, de la cause et de la nature du parcours.

L'arthrite dans les jambes peut survenir n'importe où. La localisation distingue les types suivants de lésions des articulations:

  • Hanche;
  • Genou;
  • Les chevilles;
  • Interphalangien.

Avec la défaite d'une articulation parler de monoarthrite, l'inflammation de plusieurs s'appelle polyarthrite.

Par origine, distinguons les types de maladie suivants:

Chaque type de pathologie se produit approximativement à la même fréquence. La différence réside dans le fait que, avec chaque maladie, les dommages aux articulations des jambes se développent à différents stades.

Selon le degré d'activité du processus inflammatoire, on distingue le stade de rémission et le stade d'exacerbation. Cette classification est applicable aux formes chroniques, qui sont rhumatoïde, psoriasique, goutteuse. L'arthrite réactive dans la plupart des cas est aiguë, elle devient extrêmement rare pour le cours chronique.

Raisons

Chaque type de pathologie se développe pour ses propres raisons.

Le rhumatisme psoriasique est une lésion des articulations au fond du psoriasis. Les grosses articulations des jambes sont atteintes 5-7 ans après le début des manifestations cutanées.

Rhumatoïde. La maladie est d’origine auto-immune: l’inflammation est provoquée par la production d’anticorps dirigés contre les propres tissus de l’organisme. D'abord, les orteils sont affectés, puis le processus se déplace vers les grosses articulations.

Réactif. Le développement de cette arthrite se produit dans le contexte d'une infection systémique - chlamydia ou mycoplasme. Une grosse articulation de la jambe, généralement le genou, est généralement touchée.

Gouty. Il se développe en raison d'une violation du métabolisme de l'acide urique dans l'organisme et de l'accumulation de ses sels dans les tissus articulaires. Au début de la maladie, la phalange du premier orteil est enflammée. Après quelques années, les genoux sont touchés.

L'hypothermie, les traumatismes, le stress physique et émotionnel peuvent provoquer le développement d'une inflammation.

Tableau clinique

Les symptômes de l'arthrite des articulations des jambes dépendent de la maladie spécifique. Les manifestations communes sont la douleur dans les jambes et le dysfonctionnement du mouvement.

Rhumatoïde

Ce type d'arthrite des membres inférieurs commence par une lésion des petites articulations des doigts. D'abord, il y a de la douleur quand on bouge. A ce stade, l'apparence des articulations n'a pas encore changé. Avec le développement ultérieur de la maladie, une personne se plaint de douleurs déjà au repos. Les articulations des doigts gonflent, la peau qui les recouvre devient rouge. Une arthrite à long terme des orteils entraîne leur déformation (photo).

La défaite des grosses articulations des jambes se développe plusieurs années après le début de la maladie. Chez certains patients, l'arthrite ne s'arrête qu'aux pieds et ne se propage pas davantage.

Un signe diagnostique caractéristique de la polyarthrite rhumatoïde est la raideur matinale. C'est un état de dysfonctionnement complet de l'articulation, qui se produit le matin et dure plus d'une demi-heure.

Réactif

Ce type de pathologie se développe 2-3 semaines après l'infection par une infection urogénitale. La maladie se manifeste par une douleur intense dans l'articulation. Souvent, un seul genou est affecté. Il gonfle rapidement et devient sensiblement plus sain. La peau est rouge et chaude. Le mouvement dans le genou douloureux est limité.

Psoriasique

La défaite des grosses articulations des jambes atteintes de psoriasis commence plusieurs années après l'apparition des éruptions cutanées. Plus rarement, l'arthrite est précédée d'une éruption cutanée. L'inflammation de l'articulation est caractérisée par une douleur modérée, un gonflement, une restriction des mouvements. L'activité du processus inflammatoire dépend de la sévérité des manifestations cutanées.

Gouty

La maladie se développe en raison du dépôt de cristaux d'acide urique dans les tissus périarticulaires. Pendant longtemps, les symptômes sont absents. La première attaque de la maladie survient soudainement, dans le contexte d'une santé totale. Cela se produit plus souvent la nuit. Une personne se réveille d'une douleur intense à l'orteil.

L'articulation est tellement enflammée que le doigt gonfle. La douleur atteint une intensité telle qu'une personne ne permet pas de toucher la jambe. La peau au-dessus de l'articulation est rouge, chaude et brillante. L’attaque dure de 12 à 24 heures, puis s’arrête aussi soudainement qu’elle a commencé.

Ils provoquent la survenue d'épisodes de désordres dans le régime alimentaire, l'hypothermie.

Souvent, le processus pathologique n'affecte qu'une seule articulation et à l'avenir, une personne ne sera dérangée que par de telles attaques. Mais parfois, les genoux sont touchés. Les symptômes ici sont moins prononcés, il n’ya que des douleurs modérées et un resserrement lors des mouvements.

Diagnostics

Pour le diagnostic de l'un ou l'autre type d'arthrite, utilisez les données de l'inspection, les résultats de méthodes de recherche de laboratoire et instrumentales.

Dans la polyarthrite rhumatoïde, le facteur rhumatoïde est détecté chez 70% des patients dans le sang. Lors d'une exacerbation, des indicateurs inflammatoires sont définis. Le plus informatif est l'examen aux rayons X. Il y a plusieurs étapes de l'arthrite:

  • La première est déterminée par le gonflement des tissus périarticulaires;
  • La seconde est la formation de l'érosion osseuse;
  • La troisième érosion devient un rétrécissement plus perceptible de l'interligne articulaire;
  • Quatrième - des articulations osseuses fixes sont formées.

Le rhumatisme réactif et le psoriasis ne présentent aucun signe radiologique spécifique. Lorsque la goutte dans l'image est déterminée par le dépôt de sels d'acide urique.

Principes de traitement

Comment traiter l'arthrite des jambes - le traitement de chaque maladie doit être complet et viser à éliminer les causes et les symptômes et à prévenir le développement de complications. Il existe les méthodes suivantes de traitement de l'arthrite des articulations des jambes:

  • Régime et régime;
  • Médicaments;
  • Gymnastique thérapeutique;
  • Physiothérapie;
  • Traitement chirurgical.

Pour tout type de maladie, il est recommandé de respecter les principes de la saine alimentation Il est important d’abandonner les mauvaises habitudes et de faire du sport avec modération.

Le traitement médicamenteux dépend du type de maladie. Pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, on utilisait des corticostéroïdes, des médicaments cytotoxiques, des préparations à base d'or, des anticorps monoclonaux. Avec une inflammation réactive prescrits agents antibactériens. Pour le traitement de la goutte à l'aide d'allopurinol.

En cas de pathologie quelconque, le traitement par des médicaments du groupe des AINS est indiqué pour une utilisation orale et locale. Les chondroprotecteurs sont indiqués pour protéger et restaurer les tissus cartilagineux. Le traitement est long, dure 6-12 mois.

De physiothérapie appliquer:

  • Thérapie magnétique;
  • Électrophorèse;
  • Applications à la paraffine et à l'ozocérite.

La physiothérapie n’est autorisée que pendant la rémission, à l’exception de la goutte. Dans ce cas, la désignation de la fréquence ultra-haute sur le doigt du patient peut arrêter l'attaque.

Le traitement chirurgical est rarement utilisé, principalement dans le développement de complications et de déformations articulaires graves.

Le traitement de l'arthrite des jambes avec des remèdes populaires n'est autorisé qu'avec l'autorisation du médecin traitant. Il n’est pas efficace dans tous les cas et peut même parfois aggraver l’évolution de la maladie. Ce traitement peut inclure l’utilisation de diverses compresses et frottements.

L'arthrite dans les jambes est un groupe entier de maladies caractérisées par une douleur et une altération de la fonction des extrémités. Le traitement est basé sur l'origine de la maladie et l'activité du processus inflammatoire. Seule une inflammation de type réactif peut être complètement guérie, les autres pathologies sont chroniques.

Arthrite des membres inférieurs

Arthrite des jambes

L'arthrite est une maladie dans laquelle le processus inflammatoire se développe dans le cartilage articulaire et la capsule articulaire. Cette maladie est principalement susceptible chez les personnes âgées après 50 ans. L'arthrite est l'une des causes de la douleur dans les jambes et les pieds. Les facteurs de sa formation sont l'allergie, l'infection, la malnutrition des articulations. Cela nécessite un traitement rapide.

Les premiers signes du développement de l'arthrite des jambes

Il y a trente-trois articulations dans la jambe. Ils ont tous une prédisposition à cette maladie désagréable.

Les symptômes les plus courants sont:

  • douleur dans l'articulation touchée;
  • rougeur;
  • gonflement des articulations;
  • raideur en marchant.

Si l'arthrite des jambes est déjà courante, il existe de tels signes:

  • faiblesse
  • fièvre
  • des frissons;
  • diminution de l'appétit;
  • fièvre.

Mais l'arthrite des membres inférieurs ne peut pas toujours être reconnue, même par un spécialiste expérimenté, car l'étiologie comporte de nombreux facteurs. Causée par diverses causes d'arthrite du pied a différents symptômes.

Si la maladie est allée très loin, la déformation des articulations est possible, ce qui entraînera des inconvénients encore plus importants. En cas de propagation profonde de l'inflammation profondément dans l'articulation, le risque d'arthrose et d'arthrite du pied est élevé, au cours duquel l'articulation elle-même et son cartilage sont endommagés.

Quels sont les traitements pour l'arthrite des jambes?

Au stade initial, il est nécessaire de déterminer la cause de la maladie. Étant donné que la cause la plus fréquente est une violation de la fonction trophique (nutritionnelle) des muscles entourant l'articulation ou un état d'insuffisance musculaire, qui viole les mécanismes de protection du système musculo-squelettique de la capsule articulaire, le traitement doit viser principalement la restauration des fonctions perdues du tissu musculaire.

Pour résoudre ce problème, des exercices physiques sont nécessaires (thérapie d'exercice, kinésithérapie, massage), ainsi que des méthodes auxiliaires pouvant être utilisées dans le complexe:

  • physiothérapie (onde de choc, cryothérapie);
  • un régime avec des aliments contenant de grandes quantités de protéines, de vitamines E, D et de calcium;
  • récupération en sanatorium et en station;
  • pantothérapie.

Le traitement selon la méthode de Bubnovsky n'utilise pas d'anesthésie médicinale. Pour soulager la douleur à l'aide de la kinésithérapie, on utilise toute une gamme de méthodes naturelles de soulagement de la douleur, telles que le mouvement correct, la respiration diaphragmatique et le traitement cryogénique (traitement par le froid).

Le patient avant la nomination d'un ensemble d'exercices est envoyé pour subir un diagnostic complet de l'état de la colonne vertébrale, des articulations et du système musculo-squelettique. C'est grâce à cela que l'emplacement exact du processus destructeur est reconnu. En fonction des résultats du diagnostic, le médecin constitue un ensemble personnalisé d’exercices thérapeutiques. Il sera envoyé au traitement de la pathologie identifiée.

Le traitement à suivre par le patient comprend trois cycles, car les muscles anatomiquement humains sont disposés en trois niveaux: profond, moyen et supérieur. Tous doivent être développés, renforcés et rendus utilisables. Si certains d’entre eux sont faibles ou n’ont jamais été mêlés à la vie d’une personne, il faut alors y remédier progressivement. Tous les exercices sont décompressés, c’est-à-dire qu’ils excluent la charge axiale et les frottements dans les surfaces articulaires. Ce mode de fonctionnement vous permet de soulager l'articulation et de soulager la douleur.

Le processus d'exercice consiste à alterner des charges de puissance. Ils pompent et renforcent les muscles, les vergetures, développent leur élasticité. Après chaque séance, éliminez toutes les substances nocives accumulées à l'aide du sauna. Des températures contrastées contribueront à renforcer les vaisseaux: alternance de saunas chauds et de bains froids.

Arthrite des pieds et son traitement

L'arthrite des orteils est une maladie inflammatoire. Et par conséquent, si nous commençons à le traiter correctement et rapidement, la probabilité de récupération est très élevée. Mais combien de fois faites-vous attention à la douleur et au gonflement des orteils? D'accord, pas souvent. Nous rédigeons tout pour la fatigue, les longues positions debout, les chaussures inconfortables. Pendant ce temps, l'arthrite se développe.

  • Pour ne pas manquer le temps précieux, rappelez-vous:
  • L'arthrite survient toujours de manière aiguë et s'accompagne d'un malaise général;
  • Les douleurs les plus aiguës dans les orteils vous dépassent la nuit;
  • À l'examen, vous remarquez un rougissement de la peau et un gonflement des articulations enflammées.

Les causes d'arthrite des orteils sont variées. Et très souvent, cette maladie n'est pas une maladie indépendante, mais accompagne une autre pathologie. Ceux-ci comprennent:

  • Maladies spécifiques (tuberculose, gonorrhée);
  • Infections transférées (ARVI, grippe, etc.);
  • Dysfonctionnements des systèmes immunitaire et hormonal;
  • Violations d'échange. Un exemple frappant de perturbation du métabolisme de la purine est l'arthrite goutteuse;
  • Effets traumatiques;
  • L'hypothermie

L'arthrite des orteils peut être unique (affectant sélectivement une articulation) ou multiple (affectant les articulations de plusieurs doigts).

Les symptômes caractéristiques de l'arthrite des orteils sont pris en compte dans l'exemple de l'arthrite du gros orteil, car c'est dans cette zone que la pathologie apparaît le plus souvent.

L'arthrite commence par l'apparition d'une douleur dans le pouce, s'étendant progressivement à l'ensemble du pied. L'articulation se gonfle, la peau devient rouge, le patient a de la difficulté à mettre ses chaussures. Parfois, en raison d'un gonflement important, il est tout simplement impossible de porter des chaussures de tous les jours. En plus de l'œdème et de la douleur, difficulté à marcher.

Symptômes douloureux aggravés la nuit, devenant particulièrement insupportables tôt le matin. Le sommeil est perturbé et avec le début de la journée, il faut plusieurs heures au patient pour vaincre la raideur matinale du membre inférieur et savoir comment se «disperser». En sentant la zone douloureuse du pied, le patient constate une augmentation de la température dans la zone enflammée, tout contact avec celle-ci provoquant également une douleur.

L'arthrite des orteils exige une action immédiate - après tout, la liberté de mouvement est menacée.

Le diagnostic de l'arthrite des orteils ne pose pas de difficultés. En analysant les symptômes de la maladie, l’anamnèse et les méthodes de laboratoire modernes, le médecin détermine la cause qui a provoqué la survenue d’une inflammation articulaire. Le patient doit proposer de passer un test sanguin général et biochimique et de faire une radiographie du pied. Les patients âgés peuvent recevoir une densitométrie - une méthode spéciale de recherche sur le tissu osseux. Cette procédure est réalisée pour identifier l'ostéoporose, qui peut également être à l'origine de l'arthrite. Sur la base des résultats du diagnostic, le patient se verra prescrire un traitement.

Comme mentionné ci-dessus, le traitement de l'arthrite devrait en premier lieu viser à éliminer les causes qui l'ont provoquée. Le traitement de la maladie sous-jacente ne nécessite parfois pas de prescription supplémentaire de médicaments agissant sur l’inflammation des articulations, car l’arthrite disparaît au cours du processus de guérison. Si l'arthrite est un processus indépendant, un traitement complexe est appliqué, qui comprend:

  • Méthodes de drogue;
  • Physiothérapie;
  • L'utilisation de la phytothérapie.

Afin de soulager les symptômes inflammatoires dans les articulations des orteils, les médecins prescrivent des anti-inflammatoires non stéroïdiens: ibuprofène, naproxène, diclofénac. Les patients doivent savoir qu’ils ne doivent pas prendre ces médicaments seuls.

En raison des nombreux effets secondaires, le traitement par AINS ne doit être effectué que sous surveillance médicale stricte.

Le médecin prend en compte les caractéristiques individuelles du corps et évalue la fréquence des signes inflammatoires dans les articulations. En fonction de cela, choisit le mode d'administration du médicament et la durée du traitement.

Outre les AINS, des analgésiques peuvent être prescrits, dans les cas particulièrement graves - médicaments hormonaux. Dans la polyarthrite rhumatoïde, traitement à long terme avec des médicaments de base (méthotrexate, sulfasalazine).

Les traitements de physiothérapie comprennent les interventions thermiques, la phonophorèse, le laser et la cryothérapie.

Méthodes traditionnelles de traitement

À la maison, en particulier avec une douleur intense, vous pouvez appliquer le traitement populaire de l’arthrite des orteils. Nous proposons des recettes simples.

Le raifort au rhizome râpe généralement. Imposer la masse résultante sur l'articulation douloureuse et envelopper une pellicule de plastique. Pendant une demi-heure, ne retirez pas la compresse, la douleur devrait se calmer.

Pour la préparation de pommade maison, vous devrez mélanger en quantités égales:

  • Racines d'herbe de blé rampantes;
  • Aiguilles de genévrier;
  • Fleurs de calendula;
  • Fleurs d'amour.

Mélangez les herbes, infusez-les avec de l'eau bouillante, puis 20 minutes dans un bain-marie. Mélangez le bouillon tamisé avec de l'huile végétale (25 grammes) et de la graisse de porc jusqu'à obtenir la consistance d'une pommade. La pommade de traitement à domicile a passé la soirée, en la frottant contre les orteils malades. Enveloppez votre jambe avec un foulard en laine et laissez-la jusqu'au matin.

Quelques mots sur la nutrition

Le régime alimentaire pour l'arthrite doit être équilibré, complet. Les exceptions nécessitent l’alcool, les produits carnés gras, les viandes fumées, les épices. Le régime doit contenir une quantité suffisante de produits laitiers, de légumes et de céréales. Il n'y a pas de restrictions strictes. Dans certaines sources, il est conseillé aux patients souffrant d’arthrite de manger davantage de plats cuisinés à la gélatine et d’abandonner les légumes de la famille des solanacées - tomates, aubergines. Nous pensons que de telles restrictions sont superflues. La chose principale dans ce cas - la mesure.

L'arthrite (arthrite - Greek) est le nom générique des maladies articulaires inflammatoires d'étiologies diverses avec lésions d'une articulation (monoarthrite) ou de plusieurs articulations (polyarthrite). Les formes courantes comprennent l'arthrite du genou et la polyarthrite rhumatoïde.

Comment distinguer l'arthrite des articulations?

Avant de commencer un traitement pour l'arthrite des articulations. Il est nécessaire de différencier l'arthrite des autres maladies provoquant des douleurs, en particulier la bursite et l'arthrose. Contrairement à l'arthrite, la bursite affecte le sac synovial de l'articulation et l'arthrose est un changement dégénératif-dystrophique du tissu articulaire (principalement le tissu cartilagineux de l'articulation).

Dans le diagnostic de l'arthrite, les symptômes incluent généralement une rougeur et un gonflement de la région articulaire, des douleurs, une fièvre localisée, une mobilité articulaire limitée.
Si vous ne procédez pas au traitement opportun de l'arthrite des articulations, cela peut entraîner une arthrose, suivie de la destruction et de l'immobilisation de l'articulation.

Une autre complication est la polyarthrite rhumatoïde. dans lequel le processus inflammatoire s'accompagne d'une déformation progressive de l'articulation. Alors que de plus en plus d'articulations se propagent et deviennent impliquées dans le processus, la polyarthrite rhumatoïde se transforme en polyarthrite rhumatoïde, qui est difficile à traiter et conduit souvent à une invalidité.

L'arthrite des articulations peut être une maladie indépendante ou un symptôme concomitant d'autres maladies (souvent systémiques).
Dans le premier cas, on parle d’arthrite primaire. Les principales causes de la maladie sont les perturbations du système immunitaire (processus auto-immunitaire ou infection dans un contexte d'immunité réduite), l'exposition au froid et les troubles métaboliques dans les tissus de l'articulation et du corps dans son ensemble, entraînant une régénération altérée (renouvellement) des tissus articulaires.

L'arthrite secondaire des articulations peut se développer dans le contexte du lupus érythémateux systémique, du psoriasis, de l'hépatite et d'autres maladies.

L'arthrite allergique est également noté. qui est souvent une réaction aux médicaments, ainsi qu’une arthrite traumatique causée par des lésions articulaires.

Arthrite du genou

Parmi les différents types d'arthrite articulaire, les plus courants sont l'arthrite des membres inférieurs, principalement l'arthrite du genou (arthrite du genou) ou la chasse (gonite - grecque).

Dans le diagnostic de l'arthrite du genou, les symptômes se caractérisent par des douleurs au genou, aggravées par les mouvements, un gonflement et une rougeur du genou sont observés, ainsi qu'une augmentation locale de la température (la peau devient chaude). Avec le temps, l'arthrite du genou peut rendre impossible la flexion du genou (contracture en flexion), l'ankylose de l'articulation ou la faiblesse musculaire de la jambe.

Dans les affections aiguës, l'arthrite du genou se manifeste par une augmentation de la température corporelle, des frissons et une accumulation d'exsudat purulent dans le sac articulaire et les tissus environnants (il est possible que l'exsudat purulent puisse se propager à la cuisse et à la jambe).

L'augmentation du stress articulaire joue un rôle important dans l'apparition de l'arthrite du genou. Habituellement, cela est dû au surpoids. Par conséquent, le traitement implique la correction du poids, qui est obtenue en utilisant un régime alimentaire choisi individuellement, l’auriculothérapie, ainsi que des remèdes à base de plantes médicinales qui améliorent le métabolisme et favorisent la dégradation du tissu adipeux.

Les autres types d'arthrite des membres inférieurs sont l'arthrite de la hanche. ou coxite, et arthrite goutteuse (goutte), affectant principalement la première articulation métatarsophalangienne du pied et associée à des processus métaboliques altérés (généralement dans le contexte d'un dysfonctionnement des reins et du pancréas).

Avec le mauvais traitement de l'arthrite des articulations des membres inférieurs conduire à l'arthrose: l'arthrite de l'articulation du genou - à la gonarthrose. et l'arthrite de la hanche conduit à la coxarthrose.

Traitement de la polyarthrite rhumatoïde

L'arthrite peut toucher non seulement les articulations des jambes, mais également les articulations des mains. Dans ce cas, à un stade précoce, la douleur peut être absente et le seul symptôme peut être une sensation de raideur de l'articulation. Habituellement, une telle raideur est observée le matin et est appelée "raideur matinale des mains". Au fil du temps, la raideur rejoint la douleur, l’inflammation et la déformation de l’articulation. Avec ces symptômes, il s’agit de la polyarthrite rhumatoïde.

La polyarthrite rhumatoïde se distingue par la symétrie des lésions des articulations - simultanément sur le bras droit et gauche ou sur la jambe droite et gauche.

Au début, la raideur matinale des articulations disparaît d'elle-même, ce qui donne une fausse impression que le problème n'est pas grave. Pendant ce temps, la polyarthrite rhumatoïde est une maladie extrêmement dangereuse, qui passe finalement à l'étape suivante: la polyarthrite rhumatoïde et la déformation des articulations (comme une nageoire de morse, un cou de cygne, etc.) atteint des dimensions énormes et conduit à un handicap. Dans ce cas, une personne perd la capacité de se servir elle-même.

C'est pourquoi le traitement de la polyarthrite rhumatoïde doit être effectué le plus tôt possible afin d'éliminer les complications et de maintenir les performances. Ceci est également vrai pour d'autres types, y compris l'arthrite du genou, de la hanche et d'autres articulations.

Les anti-inflammatoires et les analgésiques (onguents) ne soulagent que temporairement la douleur ou l'inflammation lors de l'exacerbation de la maladie. Mais à mesure que l'arthrite se développe, les exacerbations se produisent de plus en plus, la douleur devient plus forte et la déformation de l'articulation progresse. Afin d'éviter ces problèmes, un traitement complexe de l'arthrite articulaire est nécessaire.

Ce traitement implique un traitement anti-inflammatoire qui peut éliminer non seulement l'inflammation elle-même, mais aussi sa cause. Pour atteindre cet effet, un ensemble de mesures médicales est utilisé en médecine intégrale, tel que: pharmacopuncture, acupuncture et autres.

Deuxièmement, il est nécessaire de rétablir le fonctionnement du système lymphatique, élément essentiel de l’immunité locale.
La troisième composante du traitement de l'arthrite articulaire en médecine intégrale est la normalisation de la nutrition des tissus articulaires et le rétablissement de l'équilibre des processus métaboliques, à la fois dans l'articulation et dans le corps.

Un tel traitement complet de l’arthrite articulaire permet d’arrêter la destruction des tissus articulaires, d’éliminer les processus inflammatoires et le syndrome douloureux, de prévenir les complications (polyarthrite rhumatoïde), d’améliorer l’activité motrice des articulations et, partant, d’améliorer considérablement la qualité de vie.

Comment traiter l'arthrite dans les jambes.

Quand les jambes me font mal, c'est toujours désagréable. Il est difficile de marcher, les pieds gonflent, la douleur ne permet pas de dormir correctement, de faire le travail habituel, il est impossible de rester debout. Les maladies associées à une inflammation des articulations des membres inférieurs sont appelées arthrite. L'arthrite dans les jambes peut toucher les grosses articulations (genou, cheville, hanche) et les plus petites (arthrite des articulations métatarsiennes et interphalangiennes). L'inflammation, qui se manifeste par un œdème, une infiltration, une vascularite, conduit progressivement à des modifications dégénératives du tissu cartilagineux. Il y a une raideur, une modification de la configuration des articulations sur les jambes, une déformation importante et une invalidité due à l'ankylose formée et aux contractures.

Types d'arthrite

La classification unique n'existe pas. L'arthrite dans les jambes peut être causée par un agent pathogène spécifique ou par un processus inflammatoire aseptique. A ce propos, il y a:

  • Infectieux (tuberculose, chlamydia, streptocoque, etc.);
  • Réactif - post-infectieux, apparaissant quelque temps après avoir été atteint d'une maladie virale ou d'une infection fongique;
  • Auto-immune (polyarthrite rhumatoïde);
  • Psoriasique;
  • Allergique;
  • Gouty (échange) - affecte le plus souvent les petites articulations des jambes;
  • Post-traumatique.

L'arthrite des articulations des doigts peut également être observée en tant que manifestation secondaire d'autres maladies systémiques: le lupus, le diabète et d'autres.

Par le nombre d'articulations touchées émettent:

  • Monoarthrite - en règle générale, il s’agit de grosses articulations (pulsions, coxitis);
  • Oligoarthrite - L’implication de plusieurs personnes, mais pas plus de quatre à cinq, commence souvent par une maladie grave avec une transition progressive vers des articulations plus petites;
  • La polyarthrite est la forme la plus courante lorsque la maladie affecte plusieurs petites articulations à la fois.

Le plus souvent, les orteils sont atteints de polyarthrite rhumatoïde, en particulier séropositive et de la goutte. Qu'est-ce que l'arthrite des jambes? Les symptômes de cette maladie sont divers et dépendent de la cause de l'inflammation ou du mécanisme de son développement.

Étiologie de la maladie

Comme décrit ci-dessus, les formes d'arthrite des doigts peuvent être à la fois clairement infectieuses et l'agent responsable de la maladie peut être identifié dans le sang ou le liquide synovial et ne pas avoir de facteur étiologique suffisamment fiable. Par exemple, la cause de la polyarthrite rhumatoïde n'a pas encore été élucidée. Tous les facteurs décrits dans la littérature ne sont qu'un mécanisme de déclenchement, donnant une impulsion à la réaction pathologique de l'organisme. Des modifications au niveau des gènes dans le système HLA humain ont été découvertes, donnant le droit de parler du rôle de l'hérédité dans le développement de l'arthropathie. Dans tous les cas, il convient de distinguer plusieurs facteurs prédisposants, contre lesquels la maladie apparaît le plus souvent. C'est:

  • Exposition excessive au soleil ou abus de rayons ultraviolets (par exemple dans le solarium);
  • Refroidissement systématique du corps, en particulier des orteils;
  • Âgé de plus de cinquante ans - les doigts plus âgés développent une arthrite des articulations;
  • Malformations congénitales des os ou des ligaments;
  • Blessures transférées, plus souvent chez les athlètes, danseuses, danseuses;
  • Surpoids et obésité - avec chaque kilogramme, la charge sur les petits orteils augmente;
  • Maladies virales transférées (Coxsackie, Epstein - Barr, rougeole, rubéole, etc.), fongiques, bactériennes;
  • Réactions de stress sévères, traumatismes psychologiques;
  • Travail associé à la musculation ou au maintien de longue durée.

Sévère stress au travail

Tableau clinique

Les symptômes de l'arthrite des articulations des jambes dépendent du type de maladie. Le début peut être vif, très orageux et peut commencer progressivement, imperceptiblement. Dans certaines formes d'arthrite, en plus du processus inflammatoire dans les articulations, il existe des manifestations extra-articulaires marquées des organes internes. Ainsi, dans la polyarthrite rhumatoïde, la choroïde peut être affectée sous la forme d'uvéite, de peau - nodules rhumatoïdes, de reins - de glomérulonéphrite, d'amylose, de cœur, de myocardite, de péricardite, etc. zone touchée; le dépôt de sels d'acide urique dans la membrane cardiaque (péricardite) et dans les reins (néphrolithiase).

Arthrite goutteuse du pouce

Les symptômes de l'arthrite des articulations des jambes dépendent du type de maladie. Le début peut être vif, très orageux et peut commencer progressivement, imperceptiblement. Dans certaines formes d'arthrite, en plus du processus inflammatoire dans les articulations, il existe des manifestations extra-articulaires marquées des organes internes. Ainsi, dans la polyarthrite rhumatoïde, la choroïde peut être affectée sous la forme d'uvéite, de peau - nodules rhumatoïdes, de reins - de glomérulonéphrite, d'amylose, de cœur, de myocardite, de péricardite, etc. zone touchée; dépôts de sels d'acide urique dans la membrane cardiaque (péricardite) et les reins (néphrolithiase).Les symptômes habituels de l'arthrite des orteils peuvent être considérés: gonflement ou gonflement, douleur plus ou moins importante, décoloration de la peau et hyperthermie locale, raideur après un repos prolongé, démarche déformée Dans la plupart des situations, le syndrome d’intoxication générale est également présent: maux de tête, fièvre (du subfébrile à agité), malaise, troubles du sommeil, irritabilité, dépression, perte d’appétit et de poids corporel, myalgies et atrophie musculaire des jambes.

Mesures de diagnostic

Les antécédents détaillés, la détermination de la présence ou de l'absence de maladies similaires chez des membres de la famille, la description des plaintes du patient et ses détails, les premiers signes et leur développement sont importants pour un diagnostic correct. Déjà dans la première étape, vous pouvez suspecter la présence d'arthrite des doigts. Les données physiques obtenues en examinant les orteils confirmeront l’avis du médecin.

La norme d'examen obligatoire comprend une formule sanguine complète et une analyse d'urine. Le premier vous permet d'identifier la présence de signes d'inflammation non spécifiques, le second - les troubles métaboliques, l'apparition de complications. Les études biochimiques et microbiologiques jouent un rôle important. Dans l'analyse du sang ou du liquide intra-articulaire, la protéine C-réactive, le fibrinogène, l'augmentation des échantillons siaux, des modifications de la composition électrolytique peuvent être détectées. Les taux élevés d'acide urique favorisent le rhumatisme psoriasique des orteils. La microscopie peut déterminer la croissance de l'agent pathogène, son type, sa sensibilité aux médicaments antibactériens. Au cours des dernières années, les études immunologiques ont pris la première place dans le diagnostic différentiel de l'arthrite des orteils, permettant ainsi la découverte de complexes immuns spécifiques, d'immunoglobulines, de facteurs antinucléaires, etc., dans le sang ou le liquide synovial. La définition du facteur rhumatoïde dans le sang confirme donc clairement le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde.

Il est d’une grande importance de déterminer le degré d’atteinte aux orteils, la gravité du processus, la présence de modifications irréversibles lors des diagnostics par rayons X. Sur les radiogrammes ou les tomographies assistées par ordinateur, des zones visibles d'ostéoporose des os, de lésions et de prolifération des tissus cartilagineux, de rétrécissement de l'écart, d'Uzur et d'autres changements caractéristiques. Une méthode comme l’imagerie par résonance magnétique, qui permet de détecter les plus petits changements pathologiques non seulement dans les os ou le cartilage, mais également dans les tissus mous et les vaisseaux mous environnants, est considérée comme plus informative.

Méthodes de traitement

Le traitement de l’arthrite associée à des lésions aux orteils peut être à la fois conservateur et opérationnel. L'intervention chirurgicale n'est pas la principale, mais est utilisée dans les cas avancés lorsque la déformation et les contractures entraînent une perte de fonction et une invalidité. La méthode conservatrice dans toutes les formes de la maladie est essentielle. Le traitement de l'arthrite des jambes dépend des symptômes. Les médicaments les plus couramment prescrits par les rhumatologues sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) - voltaren, diclofénac, ortofen, ibuklin, nemisulid. En plus de réduire le gonflement, la chaleur, de soulager la douleur, ils réduisent le niveau de substances biologiquement actives dans l'inflammation, ce qui améliore l'état du patient. Le traitement étiotropique de l’arthrite n’est possible que dans le cas d’une détermination fiable de l’agent pathogène, des médicaments antiviraux sont prescrits, les antibiotiques étant sensibles à la sensibilité, la durée du traitement est généralement longue.

Dans les cas où l'arthrite dans les jambes est provoquée par un processus auto-immun, un traitement pathogénétique de base est prescrit, pouvant affecter le mécanisme de développement de la maladie. Et bien qu'il soit impossible de se débarrasser de la polyarthrite rhumatoïde, les médicaments de ce groupe aident à ralentir le processus de destruction du tissu cartilagineux. Ce sont des cytostatiques et des immunosuppresseurs: méthotrexate, d-pénicillamine, dérivés d'or, sulfasalazine et autres. Le traitement avec ces médicaments dure toute la vie. De plus, les hormones sont prescrites sous forme de cures courtes, de vitamines et, si nécessaire, de chondroprotecteurs. Ne négligez pas la diététique, la physiothérapie et la physiothérapie, ces dernières sont particulièrement efficaces lors de la rémission.

Dans les phases finales, lorsque des déformations significativement prononcées ne permettent pas à une personne de se déplacer, on a recours à un traitement chirurgical de l'arthrite. Les interventions chirurgicales utilisées incluent:

  • Excision de la membrane synoviale épaissie;
  • Drainage de l'articulation avec élimination de l'excès de liquide et de perfusions thérapeutiques;
  • Arthroplastie - restauration des surfaces perdues à l'aide de tampons spéciaux;
  • Prothèses - remplacement partiel ou complet d'une articulation blessée par une articulation artificielle.

Entraînement physique thérapeutique (thérapie par l'exercice)

Étant donné que, dans les arthropathies, le principal facteur d'invalidité est une violation de l'activité physique, le traitement de l'arthrite revêt un rôle très important. Une restriction complète de la mobilité n'est montrée que dans des cas exceptionnels et pour une courte période. Dans toutes les autres périodes, la charge devrait être obligatoire, bien que soigneusement mesurée.

    L'exercice doit être effectué debout. Penchez-vous sur les chaussettes, puis roulez sur le talon. Répétez au moins cinq fois.

Rouler des orteils aux talons puis en arrière.

Rouler le bâton avec vos doigts et vos pieds.

Les orteils font des mouvements collectifs vers l'avant comme si une chenille rampait.

Soulever de petits objets avec un orteil

Pronostic de la maladie

L'évolution de l'arthrite dépend de sa forme, de l'exactitude du diagnostic et de la rapidité du traitement commencé. Les formes infectieuses et réactives finissent souvent par récupérer, le cours des variantes auto-immunes dépend du degré d’agressivité du système immunitaire. Cependant, même dans les cas difficiles, il est possible d’obtenir une rémission longue et durable. La prévention spécifique n'existe pas, mais malgré la diversité des arthropathies, le maintien d'un mode de vie sain, la prévention de l'alcool, du surpoids et de l'inactivité physique aideront à maintenir des articulations en bonne santé pendant de nombreuses années.