Traitement de l'arthrite à la cheville, premiers symptômes et photo

L'arthrite de cheville est une maladie causée par un déséquilibre entre la charge supportée par l'articulation et la stabilité de ses composants. Lorsque les premiers signes de cette maladie apparaissent, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin pour établir le diagnostic correct et pour prescrire un traitement efficace.

Le processus inflammatoire se développe assez rapidement, l'activité motrice est progressivement limitée, le mode de vie est perturbé, une incapacité temporaire apparaît et, dans certains cas, une incapacité.

Qu'est ce que c'est

L'arthrite de cheville est une maladie inflammatoire chronique ou aiguë de l'articulation spécifiée du système moteur humain. La lésion de cette articulation est formée en raison du développement de certains changements pathologiques dans le corps du patient, par exemple le lupus, la spondylarthrite ankylosante, la goutte ou la polyarthrite rhumatoïde.

Causes de l'arthrite à la cheville

L'arthrite de la cheville peut être déclenchée par de tels facteurs:

  1. Crash en arrière-plan hormonal.
  2. Mauvais fonctionnement du système immunitaire, dans lequel le corps peut être hostile à ses propres tissus, en les considérant comme étrangers.
  3. Porter des chaussures inconfortables ou mauvaises, ainsi que des talons très hauts.
  4. Réaction allergique.
  5. Mauvaises habitudes
  6. Hypothermie forte et forte.
  7. Prédisposition héréditaire.
  8. Activité professionnelle ou sportive.
  9. Infection non spécifique ou spécifique.
  10. Troubles métaboliques dans le corps (à cause de cela, la goutte se développe). Dans ce cas, l'arthrite n'est pas une maladie primaire, mais une maladie secondaire.
  11. Masse corporelle excessive, dans laquelle la cheville est une charge très importante, détruisant le tissu de l'articulation.
  12. Une blessure à l'articulation ou tout autre dommage mécanique aux os, au cartilage, aux ligaments ou aux muscles.
  13. Autres pathologies de l'articulation de la cheville, par exemple: pied plat.

Tous ces facteurs peuvent provoquer de nombreuses autres pathologies, vous devez donc faire attention aux symptômes de la pathologie et subir un diagnostic approfondi.

Stade de la maladie

L'arthrite de la cheville comporte plusieurs étapes:

Symptômes de l'arthrite à la cheville

Les premiers symptômes d'inflammation des articulations de la cheville dépendent directement de l'activité pathologique principale. Mais en raison de la présence de foyers inflammatoires, la maladie présente un certain nombre de symptômes communs caractéristiques de toutes ses formes:

  1. Douleurs aiguës aux articulations de la cheville;
  2. La présence d'œdème, qui sont visibles avec une pression dans la cheville;
  3. Augmentation de la température de la peau et des rougeurs au site de l'articulation touchée;
  4. Difficulté à marcher en raison de la mobilité limitée de l'articulation;
  5. La présence de symptômes d'inflammation courants: fièvre, malaise et faiblesse.

Dans tous les cas, la présence d'arthrite à la cheville obligera le patient à consulter un médecin car, au fil du temps, une douleur aiguë accompagne la difficulté à se déplacer.

Au tout début de l'apparition de la maladie, on peut observer une évolution aiguë ou progressive de la maladie. Les manifestations cliniques typiques peuvent être absentes, mais il est toujours possible de suspecter la présence de la maladie pour deux raisons:

  1. La présence de sensations douloureuses avec une amplitude totale d'extension et de flexion de l'articulation de la cheville;
  2. Se sentir à l'étroit lorsque vous habillez des chaussures familières, en raison du gonflement du pied.

À quoi ressemble l'arthrite? Photo

Sur la photo suivante, les symptômes de l'arthrite de la cheville sont caractéristiques des stades 1 et 2 de la lésion.

Conséquences de la maladie

Si vous ne fournissez pas un traitement approprié, ces effets peuvent se développer:

  • dans les 2 ans, la membrane cartilagineuse est complètement détruite;
  • la forme de l'articulation est déformée;
  • la mobilité articulaire est perdue, des défauts de marche sont formés;
  • une atrophie du tissu musculaire du tibia se développe (le membre malade devient plus mince);
  • fusion complète des fragments de l'articulation avec handicap subséquent.

Diagnostics

Le diagnostic d'arthrite de l'articulation de la cheville, les symptômes et le traitement sont déterminés par le médecin rhumatologue traitant qui effectue des études de diagnostic spéciales.

Pour déterminer l'arthrite, les examens suivants sont effectués:

  1. ESR (vitesse de sédimentation des érythrocytes);
  2. Les leucocytes;
  3. Facteur rhumatoïde;
  4. Stérilité du sang.
  5. L'étude de la composition du fluide intra-articulaire (le matériel est prélevé par ponction);
  6. Arthroscopie avec biopsie articulaire;
  7. Radiographie;
  8. Échographie de l'articulation et des organes internes du patient (pour la polyarthrite rhumatoïde);
  9. CT et IRM.

Traitement de l'arthrite à la cheville

Tout d'abord, le patient se voit attribuer un repos maximal. S'il n'est pas possible d'adhérer au lit, il sera alors nécessaire d'appliquer des bandes élastiques sur la zone endommagée, ce qui permettra d'immobiliser l'articulation touchée. En marchant, il est recommandé d’utiliser une canne qui supportera la majeure partie de la charge.

Le traitement conservateur de l'arthrite de la cheville se résume à:

  • Traitement antibactérien dont le but n'est justifié que dans la lutte contre la forme bactérienne de la maladie. Des médicaments antibactériens à large spectre d'action (tétracycline, lévomycétine) sont utilisés;
  • Médicaments analgésiques. Ces fonds sont nécessaires au patient pour soulager la douleur dans la zone touchée. Cependant, lorsque la douleur cesse, la personne se sent soulagée et commence à augmenter la charge sur la cheville, qui présente de plus en plus de problèmes articulaires. C'est pourquoi les médecins insistent catégoriquement sur l'utilisation de béquilles et d'autres aides au cours de la période de traitement;
  • Également nommé chondoprotecteurs conçus pour ralentir le processus de déformation et la restauration du tissu cartilagineux. Cependant, un traitement avec de tels moyens n'a d'effet que dans les premiers stades de la maladie, lorsque le tissu cartilagineux peut encore être régénéré.
  • Les anti-inflammatoires anti-non stéroïdiens tels que le diclofénac, l’aspirine, le voltaren. Ils réduisent les poches, mais leur utilisation devrait être sous la supervision d'un spécialiste, car ils ont des effets secondaires indésirables. Lorsque la maladie progresse, une hormonothérapie est prescrite.
  • Vitamine thérapie. Pour améliorer les processus métaboliques dans l’ensemble du corps et directement dans l’articulation endommagée, de l’acide folique et des vitamines B et C sont prescrits;
  • Une diète spéciale dans laquelle le patient devrait abandonner la morelle, car elle provoque de la douleur, ainsi que de la nourriture en conserve et de la viande fumée, car elles contiennent une grande quantité de sel;

En cas de traitement tardif de la maladie, une synovite ou une arthrose déformante peuvent se développer et un traitement médicamenteux ne peut alors être évité.

Physiothérapie

La physiothérapie peut aider à réduire la douleur et à restaurer la fonctionnalité lors des processus inflammatoires des articulations. Ils sont utilisés ici comme suit: traitement par ultrasons; froid avec hydromassage; ainsi que la thérapie liquidienne. Les manipulations manuelles aident à améliorer la circulation sanguine et à rendre la mobilité à l'articulation.

La maladie ci-dessus a un effet négatif sur la mobilité des articulations, réduisant les surfaces de glissement naturelles des membranes articulaires. Avec l'aide de la mobilisation manuelle, vous pouvez améliorer les fonctions mécaniques de l'articulation, ainsi que réduire la douleur. Certains exercices physiques aident également à réduire la douleur. Les muscles des jambes sont des amortisseurs. Si la force des muscles qui sont placés autour de l'articulation augmente, cela réduira la tension exercée sur la cheville.

Remèdes populaires

À la maison, des remèdes traditionnels peuvent être ajoutés au traitement principal de l'arthrose de la cheville. Très bonne aide à la décoction des feuilles des airelles. Pour cela, un verre d'eau bouillante est versé 2 c. préparé les matières premières à base de plantes et mettre au bain-marie pendant 15 minutes. Après refroidissement, il est utilisé par petites gorgées tout au long de la journée. Selon ce principe, les décoctions sont fabriquées à partir de feuilles de cassis, de soie de maïs et de bourgeons de bouleau.

Un bon effet est une tisane à base d'un mélange de bouleau, de violette et d'ortie. Chaque composant est pris sur 2,5 cuillères à soupe, 200 g d'eau bouillante est versé et infusé dans un bain-marie pendant 10 minutes. 0,5 tasse est pris jusqu'à 4 fois par jour.

Traitement chirurgical

Lorsque le traitement conservateur n’est pas efficace, on traite chirurgicalement l’arthrite aiguë avancée et avancée de la cheville. Au cours de l'opération, une division articulaire est réalisée ou une prothèse est insérée. Le but de la chirurgie est d'aider l'articulation à bouger à nouveau, d'augmenter son efficacité, d'éliminer la douleur.

Une opération est attribuée dans les cas où:

  • après un traitement conservateur, la douleur ne disparaît pas mais devient plus forte;
  • la performance des pieds est perdue, leur mobilité est perdue;
  • l'inflammation affecte les organes internes;
  • il y avait une forte déformation commune;
  • il y a un début de nécrose (cela arrive très rarement).

L'arthroplastie est un type de traitement chirurgical de l'arthrite de la cheville. Avant l'opération, le patient doit subir un examen radiographique dont les images montrent clairement la concentration et le degré de développement de la maladie. Le chirurgien fait plusieurs coupures et toutes les manipulations nécessaires sont effectuées. Après cette procédure, la mobilité articulaire du patient est entièrement rétablie.

Prévisions

Le pronostic est assez favorable, si vous ne retardez pas le traitement de maladies telles que l'arthrite de la cheville. L'efficacité et la durée du processus de rééducation et de la période de rééducation dépendront de la pertinence avec laquelle le médecin choisira la tactique du traitement, en tenant compte des symptômes et des indications existants après les méthodes de diagnostic effectuées.

Avec une maladie telle que l'arthrite, il est important d'immobiliser l'articulation de manière opportune, de réduire le stress, d'arrêter le processus inflammatoire et d'empêcher son développement ultérieur. Le port de chaussures orthopédiques adéquates avec des languettes pour réduire la charge du pied joue un rôle important dans le traitement.

Il est important de prendre soin de l'articulation, de suivre scrupuleusement toutes les instructions du médecin. Une fois les symptômes disparus, nous pouvons nous attendre à des améliorations, à la restauration de la cavité cartilagineuse et à la mobilité de la cheville.

Arthropathie de la cheville - Tout sur les articulations

Qu'est-ce que l'arthrite réactive de la cheville

Causes de l'arthrite de la cheville:

  • Blessures fermées;
  • Blessures ouvertes avec infection de l'extérieur (arthrite réactionnelle de la cheville);
  • Infection tombée sous la membrane synoviale de l'articulation avec écoulement sanguin;
  • Excès de poids (augmentation de la charge sur la cheville);
  • Goutte et autres perturbations métaboliques provoquant la précipitation de l'acide urique dans la capsule synoviale;
  • Polyarthrite rhumatoïde, maladie de Liebman-Sachs et autres maladies d'origine auto-immune.

Les personnes sédentaires et âgées souffrent des symptômes d'inflammation et de destruction du tissu cartilagineux.

La polyarthrite rhumatoïde juvénile est une maladie d'étiologie inexpliquée. L'inflammation chronique, la première exacerbation se développe à l'âge de 1 à 4 ans, la limite d'âge supérieure atteint 16 ans.

L'enfant ressent une douleur dans l'articulation lorsqu'il bouge. Sur la jambe, une augmentation de l'articulation, la température du corps jusqu'à 40 degrés.

Un symptôme spécifique est la raideur des articulations dans l'heure qui suit le réveil. Pour maintenir les articulations, les enfants du primaire et de l'école ont besoin d'exercices réguliers modérés: éducation physique dans les établissements d'enseignement, gymnastique le matin et le jour, promenades actives.

Traitement bienvenu des remèdes populaires - décoctions de boisson, imposition de compresses.

Mécanisme de développement et code CIM-10

Les processus inflammatoires réactifs chez les enfants et les adultes dans les articulations commencent en raison d'infections. Les anticorps produits par le corps contre les microbes commencent également à attaquer les articulations saines. Si vous ignorez ce problème, cela peut aller jusqu'à la perte des fonctions motrices des membres.

La chaîne de classification des arthropathies comporte des codes allant de M00 à M25. Un diagnostic précis est établi par un médecin sur la base de l'agent causal et d'autres facteurs.

Les statistiques montrent que le niveau de patients souffrant de cette pathologie est de 6,5 pour 1000 personnes. Dans de rares cas, en l'absence de traitement adéquat, une arthropathie peut entraîner une invalidité.

La forme urogénitale de cette pathologie est le plus souvent détectée dans la partie masculine de la population.

La maladie peut survenir sous forme aiguë ou chronique. Par la suite, le joint peut être déformé, ce qui empêche tout mouvement.

Causes de l'arthrite

Les anticorps sont produits en réponse à l’apparition de microorganismes pathogènes. Les articulations sont affectées par l'activité de l'immunité contre les infections intestinales, urinaires ou moins souvent respiratoires (staphylocoque, pneumocoque, tuberculose).

Urogénital

Provoquent le plus souvent le développement de l'arthrite du genou, de la cheville et de la hanche. Tout d'abord, nous parlons d'agents pathogènes infectieux tels que la chlamydia et l'ureaplasma. Aux dommages des articulations l'infection génito-urinaire développe la maladie de Reiter.

Intestinal

Les symptômes d'inflammation de la cheville dépendent de la pathologie sous-jacente (à l'origine de ce problème). Mais comme la maladie a un caractère inflammatoire, il existe toujours un certain nombre de signes communs caractéristiques de toutes les formes d'arthrite:

  • Douleur dans une ou les deux chevilles.
  • Gonflement. Vous remarquerez que si vous appuyez avec le doigt sur la cheville: avec un œdème, un trou restera à la place de la pression.
  • Rougeur et augmentation de la température de la peau sur la zone touchée.
  • Limiter la mobilité de l'articulation est une difficulté à marcher.
  • Symptômes communs d'inflammation: fièvre - faiblesse - sensation de malaise.

Les difficultés de marche causent des souffrances particulières aux patients et c'est souvent ce qui les oblige à consulter un médecin.

Comme toute inflammation, l'arthrite peut être aiguë ou chronique. Dans les formes chroniques, s’il n’ya pas de traitement adéquat, dans un délai de 1 à 2 ans, le cartilage articulaire peut être complètement détruit.

Dans le même temps, une déformation se développe et l'épaississement visible du pied cheville adopte une position non naturelle: la flexion de l'articulation et la marche autonome sont extrêmement difficiles, voire impossibles.

Atrophie bien marquée des muscles de la jambe.

Toutes les articulations des jambes existantes sont interconnectées dans une seule chaîne, ce qui assure l'activité fonctionnelle des membres inférieurs. La violation du travail d'un seul maillon de la chaîne se répercute immédiatement sur les autres maillons de la chaîne et en augmente la charge.

Comme toutes les maladies inflammatoires, l'arthrite se développe sous l'influence de divers facteurs. Un certain type d'arthrite se développe en fonction du facteur causal.

Les causes d'inflammation sont nombreuses. Ils sont diversifiés et correspondent le plus souvent à un type particulier. Les principales lésions de l'articulation sont les suivantes:

  • goutteux;
  • post-traumatique;
  • rhumatoïde;
  • réactif;
  • charge (traumatique).

L'inflammation se manifeste de manière aiguë ou chronique.

Gouty

Il se produit avec une augmentation du niveau d'urée dans le sang. Les causes de cette inflammation:

  • perturbation des processus métaboliques dans divers organes et systèmes;
  • consommation régulière d'alcool;
  • mauvaise nutrition.

Lorsque le taux d’acide urique dans le sang est élevé, le corps n’a pas le temps de l’éliminer complètement. Les sels s'accumulent progressivement dans les tissus, provoquant une inflammation. Il y a un craquement lorsque le pied tourne. Il devient difficile de marcher. La région de la cheville est légèrement rouge.

Lorsqu'un processus inflammatoire se produit dans le corps, que ce soit à cause d'une blessure, un champignon pénètre dans la circulation sanguine, d'un virus ou d'une infection, l'articulation devient enflammée.

Pour la forme aiguë est caractérisée par une tumeur locale, qui progresse rapidement. Dans le même temps, sur le lieu de l'inflammation augmente la température corporelle.

Lorsque le processus de suppuration se produit dans les tissus articulaires, la température augmente et la zone touchée devient rouge. La mobilité totale du membre est perdue, de sorte que même les plus légers mouvements sont accompagnés de sensations douloureuses et que le patient ne peut pas se tenir debout sur sa jambe.

Il existe deux formes de la maladie - l'arthrite chronique et aiguë de la cheville. Dans la forme aiguë d'une personne, les symptômes suivants commencent à se gêner: gonflement se développe rapidement, des douleurs pulsatiles apparaissent dans la partie inférieure de la jambe.

La forme purulente à l'aggravation se poursuit à haute température, la rougeur est montrée, le patient ne peut pas marcher sur une jambe complètement. En cas d'évolution chronique, les symptômes sont moins prononcés - la douleur de l'aiguë devient tirante, il y a une sensation de raideur constante dans l'articulation, mais l'œdème et la rougeur n'apparaissent pas.

L'inflammation de la cheville est divisée par la nature du flux en aiguë (infectieuse) et chronique (avec maladie auto-immune).

Les symptômes d'inflammation de la cheville dépendent de la pathologie sous-jacente (à l'origine de ce problème). Mais comme la maladie a un caractère inflammatoire, il existe toujours un certain nombre de signes communs caractéristiques de toutes les formes d'arthrite:

  • Douleur dans une ou les deux chevilles.
  • Gonflement. Vous pouvez voir si vous appuyez votre doigt sur la région de la cheville: avec un œdème, un trou restera à la place de la pression.
  • Rougeur et augmentation de la température de la peau sur la zone touchée.
  • Mobilité articulaire restreinte, difficulté à marcher.
  • Symptômes communs d'inflammation: fièvre, faiblesse, malaise.

Les difficultés de marche causent des souffrances particulières aux patients et, souvent, c’est ce qui les oblige à consulter un médecin.

Comme toute inflammation, l'arthrite de la cheville peut être aiguë ou chronique. Dans les formes chroniques, en l’absence de traitement adéquat, le cartilage articulaire peut être complètement détruit en 1 à 2 ans.

En même temps, une déformation et un épaississement visible de la cheville se développent, le pied adopte une position non naturelle, la flexion de l'articulation et la marche autonome sont extrêmement difficiles, voire impossibles. Atrophie bien marquée des muscles de la jambe.

Signes de maladie

L'arthrite de la cheville peut être unilatérale ou bilatérale. Ainsi, par exemple, la polyarthrite rhumatoïde de la cheville se développe toujours des deux côtés, plutôt qu’un processus inflammatoire avec des blessures à la jambe et au pied.

Le danger est que la forme aiguë, sans traitement médical approprié, devienne chronique et que, dans un délai de 1 à 2 ans, des troubles dégénératifs-dystrophiques apparaissent dans l'articulation, ce qui suggère l'apparition d'une arthrose.

L'arthrite de cheville a deux options pour le cours - aiguë et chronique. L'arthrite commence généralement de manière aiguë, avec des symptômes prononcés.

Les symptômes courants de l'arthrite de la cheville sont les suivants:

  • syndrome de douleur;
  • gonflement des tissus environnants;
  • rougeur de la peau sur l'articulation;
  • augmentation de la température locale;
  • violation de la fonction motrice.

Inflammation de la cheville

Cependant, chaque type de maladie a ses propres caractéristiques.

Arthrite à la cheville - Symptômes

Il existe divers signes primaires de la manifestation d'une pathologie, qui peuvent également indiquer une déviation du fonctionnement normal d'autres systèmes et organes du corps.

Manifestations communes

Les symptômes systémiques de l'arthropathie incluent:

  • augmentation de la température dans la plage de 37,0 à 37,8 degrés; dans de rares cas, les lectures du thermomètre peuvent dépasser ces valeurs;
  • fatigue, sentiment de faiblesse constante;
  • manque d'appétit.

Signes articulaires

Dans l'étiologie de l'arthrite à Chlamydia, avant l'apparition d'une inflammation dans l'articulation, il se produit une urétrite et une conjonctivite, moins fréquemment des lésions cutanées. Dans les infections intestinales, on observe des diarrhées, des nausées, des vomissements, des malaises et de la fièvre pendant plusieurs jours ou deux à trois semaines avant le développement de l'arthropathie.

Les manifestations extra-articulaires sont aussi d'autres:

  • aortite (inflammation de l'aorte);
  • l'arythmie;
  • myocardite;
  • la pleurésie;
  • péricardite;
  • polynévrite (lésion des nerfs périphériques);
  • myosite (inflammation du tissu musculaire);
  • ganglions lymphatiques régionaux affectés.

C'est important! Dans des cas spécifiques, les symptômes généraux peuvent différer légèrement en raison de pathologies parallèles dans le corps du patient.

Ci-dessous, des photos d'inflammation de la cheville.

Au stade initial, la maladie se développe progressivement. Aux premiers stades, des signes primaires peuvent apparaître, indiquant une inflammation naissante de l'articulation de la cheville: une légère douleur avec une amplitude maximale d'extension et de flexion de la jambe et une sensation de fermeté dans la chaussure habituelle.

Si les bottes ne se fixent plus confortablement, un léger gonflement est présent au niveau de la cheville.

Mais quels sont les symptômes de l'arthrite de la cheville qui apparaissent aux stades avancés de la maladie:

  • Douleur aux chevilles.
  • Jambe douloureuse devient chaude.
  • Rougeur de la peau sur la cheville.
  • Puffiness Si vous appuyez sur la zone de la cheville avec votre doigt, alors, avec un œdème, il y aura une fosse caractéristique, qui se ramollit lentement.
  • Difficulté à bouger, mobilité restreinte.
  • Augmentation de la température corporelle générale, faiblesse et malaise.

En l'absence de traitement adéquat pendant plusieurs années, une destruction complète du cartilage de la cheville peut survenir, tandis qu'un épaississement visible à l'œil nu peut être observé.

Il commence à adopter une position non naturelle, la marche indépendante et les mouvements passifs sont difficiles voire impossibles. L'arthrite de la cheville, dans une forme extrêmement avancée, se caractérise par une atrophie des muscles de la jambe. Visuellement, une jambe a l'air "plus mince".

On dirait la jambe souffrant d'arthrite, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous.

Certains symptômes sont caractéristiques d'une cause particulière de la maladie, du traumatisme ou de l'infection. Le cours de l'arthrite implique une inflammation avec des symptômes communs:

  • Douleur aiguë à la cheville lors du déplacement;
  • Gonflement dans l'articulation;
  • Hyperémie de la peau sur le site de l'inflammation des articulations;
  • Diminution de l'amplitude de mouvement de l'articulation, présence de difficultés dans l'exécution des actions habituelles;
  • Chaleur, léthargie et malaise.

Le traitement (traditionnel) de l'arthrite de la cheville nécessite un traitement intensif et complexe avec des remèdes qui atténuent les symptômes néfastes et normalisent le métabolisme et la nutrition de l'articulation.

La gravité dépend des principaux symptômes. Sous forme aiguë, les manifestations cliniques sont les suivantes:

  • l'articulation gonfle rapidement;
  • le gonflement se propage à l'ensemble du pied;
  • la température corporelle augmente;
  • avec une inflammation purulente, la région articulaire rougit;
  • tout mouvement est accompagné de douleur, particulièrement difficile à marcher sur le pied.

Lorsqu'une lésion articulaire se développe progressivement pendant longtemps, la maladie se transforme en une phase chronique caractérisée par des périodes d'exacerbation et de rémission. Accompagnant l'inflammation de tels symptômes:

  • douleur douloureuse, sensation d'engourdissement au pied, aggravée le matin;
  • si l'inflammation progresse, des poches apparaissent. La cheville peut devenir rouge.

Les signes de la phase initiale du processus sont:

  • les chaussures habituelles commencent à récolter;
  • la mobilité des articulations est perturbée;
  • les mouvements des pieds, particulièrement vifs, sont très douloureux.

L'arthrite de la cheville peut être unilatérale ou bilatérale. Ainsi, par exemple, la polyarthrite rhumatoïde de la cheville se développe toujours des deux côtés, plutôt qu’un processus inflammatoire avec des blessures à la jambe et au pied.

Le danger est que la forme aiguë, sans traitement médical approprié, devienne chronique et que, dans un délai de 1 à 2 ans, des troubles dégénératifs-dystrophiques apparaissent dans l'articulation, ce qui suggère l'apparition d'une arthrose.

Vous pouvez conditionnellement distinguer trois phases principales de la maladie:

  • Le premier degré est caractérisé par des douleurs périodiques mineures et une certaine tension à la cheville. Il y a des symptômes généraux d'indisposition. C'est à ce stade qu'il est très important de faire appel à une aide qualifiée. Si le premier degré d'arthrite ne traite pas de son traitement, une personne a finalement un deuxième et un troisième degré.
  • Le deuxième degré - se distingue par une douleur plus prononcée dans l'articulation, en particulier lors de la marche et d'autres charges sur les jambes. Dans le même temps, les sensations douloureuses sont déjà systématiques et ne disparaissent pas, même pendant la nuit. Les zones touchées présentent un gonflement et une rougeur visibles. Aussi pendant la charge peut être noté spécifique pour le resserrement de l'arthrite. À ce stade de la maladie commence à se produire une déformation de l'articulation.
  • Le troisième degré est une conséquence du traitement tardif des deux premières phases de l'arthrite. A ce stade de la maladie, il est possible d'affirmer une déformation importante de l'articulation de la cheville. Le patient a du mal à marcher et le mouvement indépendant est déjà remis en question.

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic n'est pas un gros problème. Le médecin obtient des informations de base à partir des tests de laboratoire et de l'évaluation des plaintes et des manifestations externes. Dans le sang et le liquide synovial, des anticorps anti-infection sont détectés et le taux de leucocytes augmente.

Attention! La radiographie ne montre souvent pas de changements destructeurs, à l'exception de la forme chronique d'arthropathie, lorsque l'articulation a déjà commencé à s'effondrer.

Les méthodes supplémentaires incluent le passage:

  • arthroscopie;
  • tomographie;
  • la scintigraphie;
  • Échographie de l'articulation révélant l'accumulation de liquide inflammatoire dans la région synoviale.

Les méthodes de diagnostic ci-dessus permettent de déterminer la présence d'une pathologie à un stade précoce de sa manifestation.

Pour un médecin, l’exactitude du diagnostic joue un rôle crucial, car les symptômes de l’arthrite de la cheville présentent un certain nombre de caractéristiques communes avec d’autres pathologies présentant des manifestations similaires.

Par exemple, il n'est pas facile de distinguer l'arthrite chronique de l'arthrose ou de l'arthropathie * - et souvent ces maladies sont complètement présentes en même temps. Par conséquent, si vous présentez les symptômes décrits ci-dessus, dépêchez-vous de vous faire tester rapidement.

Ce sont les méthodes de diagnostic couramment utilisées dans la pratique arthrologique.

* L'arthropathie est une maladie secondaire de l'articulation. En d’autres termes, il n’est pas indépendant et d’autres pathologies majeures y mènent.

  • Tests sanguins et urinaires généraux. Étant donné que le corps réagit à tout processus inflammatoire, le médecin sera en mesure de constater des changements dans la composition des fluides biologiques caractéristiques de l'une ou l'autre forme de la maladie. Cependant, il est impossible de déterminer la zone du processus inflammatoire.
  • Un test sanguin immunologique montrera la présence d'anticorps dirigés contre un agent pathogène particulier dans le sang. Cela aidera le médecin à choisir les bonnes tactiques de traitement médicamenteux.
  • L'analyse biochimique du sang permet de mesurer la concentration dans le sang de divers produits chimiques qui se forment dans le corps au cours de la vie. Par exemple, dans le cas de l’arthrite, cette analyse aidera à identifier des marqueurs spécifiques et à le distinguer ainsi de l’arthrose ou de l’arthropathie.
  • Une photographie aux rayons X d'une articulation dans l'arthrite de la cheville sera très différente de celle d'autres pathologies. Dans le processus inflammatoire, la cavité articulaire est remplie de liquide ou de pus, ce qui signifie que les surfaces des os articulés seront légèrement distantes les unes des autres. Cependant, cette méthode a des inconvénients, car elle ne permet pas de voir les ligaments et les tissus mous.
  • L'imagerie par résonance magnétique est une méthode plus informative que les rayons X. Vous permet de détecter le moindre écart par rapport à la norme, des modifications du cartilage ligamento-articulaire et d'autres structures importantes de l'articulation. La méthode est très informative.
  • La tomodensitométrie (TDM) est également une méthode populaire et très informative d’imagerie radiographique en couches. Si le patient est contre-indiqué examen par IRM-CT - une alternative.
  • Échographie - Échographie de la cheville. Vous permet de voir les changements dans les tissus mous et la cavité articulaire. Cependant, le résultat ne pourra évaluer correctement qu’un spécialiste qualifié.
  • Arthroscopie - diagnostic et traitement en même temps. Il s'agit d'une opération chirurgicale - réalisée à l'aide d'instruments optiques miniatures - qui sont insérés dans la cavité articulaire. Un médecin peut examiner l'articulation de l'intérieur, en retirer le liquide inflammatoire, arrêter le saignement, etc.

Commençons par l’essentiel: toute arthrite de la cheville affecte toujours sa fonction. Cela signifie que marcher devient inconfortable, douloureux et parfois impossible. Les principaux symptômes sont la douleur et l'enflure. La déformation articulaire se joint dans une perspective distante et n'est pas typique des étapes initiales.

La tâche principale est d'identifier la cause dans le temps. La plupart des maladies qui entraînent une inflammation de la cheville peuvent être complètement guéries et affecter de manière significative la progression des autres.

En raison de la variété des raisons, la tâche n’est pas facile. Nous devons utiliser presque tout l'arsenal de techniques de diagnostic. Nous énumérons le principal, ayant la plus grande valeur diagnostique:

  1. Examen médical minutieux et enquête. Vous permet de déterminer le degré de progression de la maladie, de suspecter une cause probable. C'est un facteur déterminant pour un diagnostic plus approfondi.
  2. Études cliniques de sang, d'urine. Identifier les signes d'une réponse inflammatoire générale.
  3. Paramètres sanguins biochimiques. Sera particulièrement utile dans l'arthrite cristalline.
  4. Études sérologiques. Appelé pour identifier les causes d'arthrite associées à l'infection.
  5. Rayon X, CT, IRM. Fournir des données précieuses sur la structure anatomique de l'articulation et ses modifications. Tout d'abord, l'état de la fente inter-articulaire est évalué.

Il y a une forte probabilité de faire une erreur de diagnostic si vous ne tenez pas compte de l'état complexe de tout l'organisme et ne regardez que les symptômes de l'articulation de la cheville.

Un diagnostic inexact conduit à un traitement inefficace, un dysfonctionnement de l'articulation pouvant aller jusqu'à l'invalidité.

Avant de commencer à traiter la douleur, l’enflure, le dysfonctionnement qui accompagne l’arthrite de la cheville, il est impératif de procéder à un examen complet et à une analyse compétente des données obtenues.

Le diagnostic pathologique est basé sur les données d’enquête sur les patients, le tableau clinique, les résultats des études instrumentales et de laboratoire.

  • la radiographie détecte le pus et le liquide dans l'articulation, les modifications de la substance osseuse, l'érosion, les kystes - ainsi, on diagnostique une arthrite post-traumatique de l'articulation de la cheville;
  • L'IRM révèle des anomalies des ligaments, des tissus mous, du cartilage articulaire;
  • La tomodensitométrie est utilisée lorsque d'autres méthodes de diagnostic sont contre-indiquées pour le patient.

A partir des méthodes de laboratoire réalisées:

  • ponction avec l'étude du liquide synovial;
  • test sanguin biochimique pour le facteur rhumatoïde;
  • analyse d'urine;
  • biopsie du tissu articulaire.

Chaque type d'arthrite aura ses propres critères de diagnostic. Le médecin pose un diagnostic d'arthrite sur la base de données de recherche cliniques, de laboratoire et instrumentales.

Pour poser un diagnostic d'arthrite de la cheville en raison de sa similitude avec d'autres pathologies articulaires (arthropathie ou arthrose), un diagnostic différentiel est nécessaire, y compris des tests de laboratoire: analyse d'urine, analyse de sang (analyse immunologique générale, biochimique).

Ainsi que des études instrumentales: fluoroscopie, tomodensitométrie, imagerie par résonance magnétique (IRM, pour un maximum d'informations sur les modifications de l'articulation), échographie, arthroscopie.

Commençons par l’essentiel: toute arthrite de la cheville affecte toujours sa fonction. Cela signifie que marcher devient inconfortable, douloureux et parfois impossible. Les principaux symptômes sont la douleur et l'enflure. La déformation articulaire se joint dans une perspective distante et n'est pas typique des étapes initiales.

La tâche principale est d'identifier la cause dans le temps. La plupart des maladies qui entraînent une inflammation de la cheville peuvent être complètement guéries et affecter de manière significative la progression des autres. En raison de la variété des raisons, la tâche n’est pas facile. Nous devons utiliser presque tout l'arsenal de techniques de diagnostic.

Il y a une forte probabilité de faire une erreur de diagnostic si vous ne tenez pas compte de l'état complexe de tout l'organisme et ne regardez que les symptômes de l'articulation de la cheville.

Un diagnostic inexact conduit à un traitement inefficace, un dysfonctionnement de l'articulation pouvant aller jusqu'à l'invalidité. Avant de commencer à traiter la douleur, l’enflure, le dysfonctionnement qui accompagne l’arthrite de la cheville, il est impératif de procéder à un examen complet et à une analyse compétente des données obtenues.

Pour le médecin, l’exactitude du diagnostic joue un rôle crucial, car les symptômes de l’arthrite de la cheville présentent un certain nombre de caractéristiques communes avec d’autres pathologies présentant des manifestations similaires. Par exemple, il n'est pas facile de distinguer l'arthrite chronique de l'arthrose ou de l'arthrose, et ces maladies sont souvent complètement présentes en même temps.

Par conséquent, si vous présentez les symptômes décrits ci-dessus, dépêchez-vous de vous faire tester rapidement. Voici les méthodes de diagnostic couramment utilisées dans la pratique arthrologique. L'arthropathie est une maladie secondaire de l'articulation.

Autrement dit, il n’est pas indépendant, d’autres pathologies majeures y conduisent:

  • Tests sanguins et urinaires généraux. Étant donné que le corps réagit à tout processus inflammatoire, le médecin sera en mesure de constater des changements dans la composition des fluides biologiques caractéristiques de l'une ou l'autre forme de la maladie. Cependant, il est impossible de déterminer la zone du processus inflammatoire.
  • Un test sanguin immunologique montrera la présence d'anticorps dirigés contre un agent pathogène particulier dans le sang. Cela aidera le médecin à choisir les bonnes tactiques de traitement médicamenteux.
  • L'analyse biochimique du sang permet de mesurer la concentration dans le sang de divers produits chimiques qui se forment dans l'organisme au cours de la vie. Par exemple, dans le cas de l’arthrite, cette analyse aidera à identifier des marqueurs spécifiques et à distinguer ainsi l’arthrite de la cheville de l’arthrose ou de l’arthropathie.
  • Une photographie aux rayons X d'une articulation dans l'arthrite de la cheville sera très différente de celle d'autres pathologies. Dans le processus inflammatoire, la cavité articulaire est remplie de liquide ou de pus et, par conséquent, la surface des os articulés sera légèrement distante l’une de l’autre. Cependant, cette méthode présente des inconvénients car elle ne permet pas de voir les ligaments et les tissus mous.
  • L'imagerie par résonance magnétique est une méthode plus informative que les rayons X. Vous permet de détecter le moindre écart par rapport à la norme, des modifications des ligaments, du cartilage articulaire et d'autres structures importantes de l'articulation. La méthode est très informative.
  • La tomodensitométrie (TDM) est également une méthode populaire et très informative d’imagerie radiographique en couches. Si le patient est contre-indiqué pour examen par IRM, le scanner est une option alternative.
  • Échographie - Échographie de la cheville. Vous permet de voir les changements dans les tissus mous et la cavité articulaire. Cependant, le résultat ne pourra évaluer correctement qu’un spécialiste qualifié.
  • Arthroscopie - diagnostic et traitement en même temps. Il s'agit d'une opération chirurgicale réalisée à l'aide d'instruments optiques miniatures insérés dans la cavité articulaire. Le médecin peut examiner l'articulation de l'intérieur, en retirer le liquide inflammatoire, arrêter le saignement, etc.

Pour le médecin, l’exactitude du diagnostic joue un rôle crucial, car les symptômes de l’arthrite de la cheville présentent un certain nombre de caractéristiques communes avec d’autres pathologies présentant des manifestations similaires. Par exemple, il n'est pas facile de distinguer l'arthrite chronique de l'arthrose ou de l'arthrose * et ces maladies sont souvent présentes en même temps.

Par conséquent, si vous présentez les symptômes décrits ci-dessus, dépêchez-vous de vous faire tester rapidement. Voici les méthodes de diagnostic couramment utilisées dans la pratique arthrologique.

* L'arthropathie est une maladie secondaire de l'articulation. En d’autres termes, il n’est pas indépendant et d’autres pathologies majeures y mènent.

Traitement

Traitement médicamenteux prescrit par le médecin, en fonction de la gravité des lésions articulaires et du type d'agent pathogène.

Antibiotiques

Les antibiotiques du groupe des fluoroquinolones, des macrolides, des tétracyclines ou des céphalosporines sont utilisés pour supprimer les infections microbiennes. Le régime est déterminé par le médecin. Les agents antimicrobiens à large spectre d'action les plus couramment utilisés sont l'azithromycine, l'amoxiclav, la lincomycine et le céfotaxime.

Note! La doxycycline, l'ofloxacine, la clarithromycine, la Josamycine, la norfloxacine sont efficaces pour le traitement de l'infection à chlamydia. Pour les infections intestinales, les antibiotiques du groupe fluoroquinolone sont les plus efficaces.

AINS et corticostéroïdes

Ces remèdes sont indiqués pour soulager le processus inflammatoire dans l'articulation et soulager la douleur. Le Meloxicam, le Diclofenac, le Movalis, le Nimésulide, l’ibuprofène, et plus encore. Les corticostéroïdes sont appliqués par voie topique par injection dans l'articulation touchée, mais leur utilisation dans le traitement de l'arthropathie n'est pas toujours nécessaire.

Traitement du syndrome articulaire

Vous pouvez utiliser différentes actions anti-inflammatoires pommade. Cependant, à cette occasion, il vaut la peine de demander conseil à votre médecin.

Il existe de nombreuses recettes naturelles qui aideront à éliminer uniquement les symptômes de l'arthrite réactive.

Attention! La médecine alternative ne peut pas remplacer les méthodes officielles de traitement. Les méthodes à domicile ne sont utilisées qu'en complément de la thérapie principale.

Pendant le traitement de la maladie, il est nécessaire que la cheville du patient soit au repos. Dans le même temps, le repos au lit doit être respecté, ou même un bandage élastique doit être appliqué sur la zone endommagée et une canne doit être utilisée pendant le mouvement.

En outre, pour l'efficacité du traitement, il est nécessaire de prendre des médicaments régulièrement. Mais la pharmacothérapie n’est prescrite que dans les cas où l’étiologie de la maladie est finalement déterminée.

En règle générale, le médecin prescrit des anti-inflammatoires non stéroïdiens:

De tels médicaments peuvent réduire le gonflement, mais lors de leur réception devraient venir périodiquement chez le médecin. Après tout, même un traitement avec des remèdes populaires peut avoir des effets secondaires, sans parler de la pharmacothérapie.

Faites attention! Une surdose d'anti-inflammatoires peut nuire au travail du tube digestif.

De plus, pendant la période de traitement, des médicaments anesthésiques doivent être pris. Mais en même temps, le patient doit veiller à ce que la cheville soit constamment dans un état calme.

Une autre étape importante de la thérapie consiste à porter des chaussures orthopédiques spéciales ou des semelles intérieures et à effectuer des exercices de gymnastique.

L'arthrite de la cheville est traitée avec succès avec des remèdes populaires, mais uniquement si elle est associée à une thérapie prescrite par un médecin. Dans ce cas, rappelez-vous que traiter la maladie uniquement avec des remèdes populaires est dangereux.

Cependant, si des méthodes de thérapie combinées sont utilisées, les défenses corporelles du patient sont activées et les processus inflammatoires passent plus rapidement.

Avec chaque forme de la maladie, l'arthrite aiguë ou chronique - ses propres tactiques de traitement. Comment traiter l'arthrite - survenant sous forme aiguë?

Il est nécessaire de comprendre que dans tout traitement, il n’ya rien de plus ou de moins important. Ce qui compte vraiment, c’est que la thérapie ait lieu régulièrement et sous la supervision d’un spécialiste.

Vous éviterez ainsi les conséquences graves et irréparables pouvant avoir un impact très négatif sur votre qualité de vie.

Comme mentionné ci-dessus, le traitement de l'arthrite de la cheville ne devrait être débuté qu'après avoir identifié sa cause. Étant donné la diversité des facteurs étiologiques, des erreurs peuvent facilement être commises et un traitement inapproprié peut entraîner des conséquences et des complications graves.

Régime alimentaire et pharmacothérapie

Si l’arthrite de la cheville est associée à une augmentation de la masse corporelle, il est nécessaire de la ramener à la normale. Un régime efficace et un exercice modéré est le meilleur traitement dans ce cas.

Avec les changements dégénératifs du cartilage articulaire, une approche responsable et globale est nécessaire. Le plus efficace est l’utilisation de chondroprotecteurs en association avec des préparations de vitamines.

En cours de route, nommé traitement anti-inflammatoire, des médicaments pour la normalisation des processus métaboliques. On croit que le régime devrait contenir plus de gélatine.

L'arthrite infectieuse de l'articulation de la cheville ne peut être guérie sans prescrire des agents antimicrobiens efficaces et sans éliminer l'agent microbien.

Dans la maladie de Lyme, une série d'antibiotiques à base de tétracycline est prescrite; le rhumatisme articulaire aigu nécessite une approche beaucoup plus complexe et grave. Le régime alimentaire dans de tels cas n'affecte pas particulièrement l'évolution de la maladie sous-jacente. Mais quand la dysbactériose sera très utile des produits laitiers naturels.

Traitement de la maladie sous-jacente

Maladies systémiques du tissu conjonctif, peut-être la plus grave. Leur parcours n'est pas facile à traduire en rémission.

Chaque nouvelle aggravation ajoute des modifications pathologiques à la cheville et à l'état général du corps. Pour un traitement plus ou moins efficace, il faut un apport constant de médicaments divers, l’éducation physique, un régime alimentaire.

L'arthrite de la cheville peut accompagner des maladies métaboliques. En plus de la goutte, cela inclut l'obésité endocrine et la maladie du dépôt cristallin de pyrophosphate de calcium (pseudogoutte).

Evidemment, pour un effet stable, il est nécessaire de traiter la pathologie principale. Le régime thérapeutique devrait également être accompagné d'un traitement médical.

En cas de spondylarthropathie, l'arthrite de la cheville est traitée conjointement avec des troubles concomitants d'autres articulations et articulations touchées.

Ce groupe de maladies est difficile à traiter efficacement. Le plus souvent, le but de la thérapie est d’arrêter la progression de la maladie sous-jacente, de parvenir à une rémission.

Pour l'effet, un effet complexe est requis, qui comprend les médicaments, le régime alimentaire, la thérapie physique et les méthodes de traitement de physiothérapie. Ensuite, les symptômes de la cheville reculent.

L'arthrite de la cheville peut être guérie radicalement si elle est réactive. Son état redevient généralement normal après s'être débarrassé de la pathologie sous-jacente.

Immobilisation pour blessures

L'arthrite traumatique de la cheville est un problème à part. On est content que son diagnostic ne cause pas beaucoup de difficulté. La principale méthode de traitement est le repos et l’immobilisation. Selon la gravité de la blessure, une rééducation sérieuse peut être nécessaire.

Comme on peut le constater, l’arthrite n’est pas simplement une rougeur, mais une douleur et un gonflement à la cheville. Ce ne sont que des symptômes du processus inflammatoire, et vous devez toujours vous rendre à la cause.

Par conséquent, nous ne pouvons pas négliger les services des médecins. Peut-être que le rétablissement de la santé nécessitera de longs traitements hospitaliers et ambulatoires. Et peut-être juste un régime. Mais comment le savoir sans l'aide d'un spécialiste qualifié?

Il est important de savoir que la maladie n’est pas primaire, mais secondaire lorsque l’organisme dispose d’un diagnostic primaire. C'est pourquoi, avant de traiter l'arthrite de la cheville, vous devez en déterminer la cause. Sans cela, le traitement sera inefficace.

Le traitement de l'arthrite aiguë de la cheville commence immédiatement, dès l'apparition des premiers signes.

  • Le patient reçoit l'immobilité de l'articulation et un repos complet.
  • Pour les formes infectieuses, goutteuses, allergiques, des antibiotiques et des antibactériens sont prescrits.
  • Un traitement de base est effectué (en fonction de la cause de la maladie).
  • But des médicaments anti-inflammatoires d'origine non stéroïdienne.

Le traitement de la maladie avec une évolution chronique est toujours complexe, en tenant compte des causes et des facteurs de risque. Pendant les périodes calmes, on prescrit aux patients un régime alimentaire restreignant les aliments gras et en sel, ainsi que des chondroprotecteurs, des exercices thérapeutiques et des massages.

Le traitement est toujours conseillé d'effectuer sous la supervision d'un orthopédiste, ne pas essayer de résoudre le problème eux-mêmes en utilisant des méthodes populaires. Les patients chroniques portent des chaussures orthopédiques qui soulagent l'articulation, ainsi que des exercices qui renforcent les muscles du pied.

Après avoir confirmé le diagnostic, le médecin vous prescrit un traitement de l’arthrite de la cheville, qui devrait être complet. Autrement dit, différentes approches doivent être appliquées dans le traitement de cette maladie.

La thérapie combinée comprend les méthodes suivantes:

  • traitement de la toxicomanie;
  • régime alimentaire;
  • physiothérapie;
  • thérapie physique;
  • traitement chirurgical;
  • médecine traditionnelle.

Tout d'abord, l'articulation touchée est apaisée, à l'exclusion des charges. Dans la période aiguë, le médecin recommande le repos au lit. Dans certains cas, un bandage est appliqué sur l'articulation. Pour réduire la charge sur la cheville, suggérez de vous déplacer avec une canne.

Traitement médicamenteux

La tâche principale du traitement médicamenteux de l’arthrite est l’élimination de la douleur et de l’inflammation. Les médicaments sont prescrits en fonction des causes du développement de la maladie et de son type.

Les pharmacies modernes proposent un grand choix de médicaments pour lutter contre cette maladie. Leur prix est assez élevé, mais des médicaments sont nécessaires pour préserver ou restaurer partiellement l'articulation touchée.

Chaque emballage contient un manuel qui vous permet de calculer avec le plus de précision possible la dose requise et la fréquence d’utilisation du médicament.

Le respect des principes d'une nutrition adéquate est une condition importante pour un résultat positif du traitement. La restauration des articulations n'est possible que lorsque tous les nutriments, vitamines et minéraux nécessaires pénètrent dans l'organisme.

Pour tous les types d'arthrite devraient être abandonnés gras, épicés, aliments en conserve, viandes fumées, confiseries, pâtisseries, café fort et thé, boissons alcoolisées. Il est fortement déconseillé de manger des tomates, de l'oseille et des épinards.

Les médecins recommandent d'utiliser des produits tels que:

  • poisson de mer et fruits de mer;
  • produits laitiers à faible teneur en matière grasse;
  • fruits et légumes frais, viandes maigres et volaille;
  • produits de soja
  • gruaux de sarrasin;
  • petites quantités de lait et de beurre;
  • pain de farine de seigle;
  • boissons aux fruits, gelées, thé vert, jus naturels.

Les repas doivent être fractionnés - jusqu'à 4 à 6 fois par jour, en petites portions.

Physiothérapie

Comment traiter l'arthrite de la cheville, en plus du régime alimentaire et des médicaments?

Dans l'arthrite, diverses procédures de physiothérapie sont prescrites pendant la rémission. Ils soulagent efficacement la douleur et restaurent la fonctionnalité de l'articulation.

Il existe de nombreuses méthodes physiothérapeutiques qui prolongent la rémission et améliorent la qualité de vie du patient. Mais ils ne peuvent être nommés que par un spécialiste expérimenté, en fonction du type de maladie.

Le traitement de la maladie est un long processus. Il consiste en des mesures complètes:

  • prendre des drogues;
  • exercices de physiothérapie;
  • massage
  • physiothérapie.

Vous pouvez utiliser le traitement populaire, des recettes qui aideront à accélérer la récupération.

Après le diagnostic, le patient est sélectionné thérapie basée sur la nature du processus inflammatoire. Le traitement de l’arthrite est généralement complexe et s’effectue à la maison et à l’hôpital. Afin de réduire le processus inflammatoire, de soulager la douleur et de prévenir les déformations des articulations, le traitement peut inclure:

  1. traitement médicamenteux;
  2. traitement des remèdes populaires;
  3. thérapie diététique;
  4. massage
  5. exercice thérapeutique;
  6. physiothérapie
  7. intervention chirurgicale (dans les derniers stades de développement).

En plus des décoctions à base de plantes, les guérisseurs recommandent de préparer des remèdes traditionnels à la maison. A ce titre, une pommade à base d’essence de térébenthine peut être utilisée (1h.

l ) avec l’ajout de jaune d’œuf et de 1 c.

l vinaigre de cidre.

Tous les composants sont soigneusement mélangés. Le remède résultant soulage la boiterie en déformant l’arthrite.

Les remèdes populaires efficaces aux premiers signes d'arthrite sont les compresses d'huile de sapin. Pour ce faire, le joint endommagé est chauffé avec du sable ou du sel marin, puis broyé avec de l'huile de sapin.

Ensuite, la zone traitée est à nouveau recouverte de sable ou de sel chauffé. Il ne fait pas de mal d'appliquer le bischofite polyminéral de magnésium sur l'articulation douloureuse, ce qui réduit suffisamment le syndrome douloureux.

Dans le traitement de l'arthrite de l'articulation de la cheville pendant la période d'inflammation, il est tout d'abord important de fournir à l'articulation touchée un repos maximal (le repos au lit est souhaitable). Si le repos au lit n'est pas possible, utilisez d'autres méthodes d'immobilisation, y compris en imposant un bandage élastique.

Lorsque vous vous déplacez, vous devez utiliser une canne, ce qui permet de réduire une partie de la charge exercée sur l'articulation douloureuse. Il est également recommandé de porter des chaussures orthopédiques spéciales ou un support de cheville. Un traitement médicamenteux est également effectué, dans la période aiguë, y compris l'utilisation d'anti-inflammatoires et d'analgésiques pour réduire l'œdème et la douleur.

Un régime spécial contre l'arthrite est également prescrit, ce qui exclut la consommation d'aliments en conserve salés, fumés et saturés, avec des aliments contenant des acides gras oméga-3 et oméga-6 insaturés contenus dans les produits laitiers, les légumes et les fruits, le poisson.

Avec chaque forme de la maladie, l'arthrite aiguë ou chronique - ses propres tactiques de traitement. Comment traiter l'arthrite de la cheville sous forme aiguë?

Il est nécessaire de comprendre que dans tout traitement, il n’ya rien de plus ou de moins important. Ce qui compte vraiment, c’est que la thérapie ait lieu régulièrement et sous la supervision d’un spécialiste. Vous éviterez ainsi les conséquences graves et irréparables qui peuvent avoir un impact très négatif sur votre qualité de vie.

Thérapie de régime

Les principales méthodes de physiothérapie comprennent le passage de procédures utilisant la thérapie par l'exercice, la cryothérapie, la thérapie magnétique, l'électrophorèse. Après l’élimination des symptômes d’inflammation aiguë, des procédures visant à restaurer progressivement les fonctions essentielles des articulations sont prescrites. À cette fin, des bains de boue et de guérison peuvent être prescrits.

Tout d'abord, le patient se voit attribuer un repos maximal. S'il n'est pas possible d'adhérer au lit, il sera alors nécessaire d'appliquer des bandes élastiques sur la zone endommagée, ce qui permettra d'immobiliser l'articulation touchée.

En marchant, il est recommandé d’utiliser une canne qui supportera la majeure partie de la charge.

La révision de la nutrition et de l'alimentation est une condition préalable à l'efficacité du traitement.

→ alcool, boissons gazeuses, thé fort, café, cacao; → frites, fumées, conserves; → bouillons de viande forts; → graisses animales et produits laitiers gras; → oseille, rhubarbe, champignons; → raisins, framboises.

Prévention

Pour la prévention de l'arthrite de la cheville, il est recommandé de réaliser des exercices spéciaux qui améliorent la circulation sanguine dans la région de la cheville, ainsi que d'éviter l'hypothermie et les blessures.

Dans le menu de ceux qui ne veulent pas faire face à la maladie, il devrait y avoir des produits riches en collagène, en vitamines et en acides gras insaturés. Si un diagnostic d'arthrose déformante de la cheville est posé: le traitement est d'autant plus efficace qu'il commence tôt.

Il est nécessaire de réduire la charge sur la cheville, de ne pas prendre de kilos en trop, de la charger modérément, d’éviter l’hypothermie, la surcharge et de consulter rapidement un médecin. Si la maladie est toujours atteinte, il est nécessaire de respecter toutes les prescriptions du médecin et de lutter activement contre la maladie.

Les examens radiologiques et vasculaires, la rhéovasographie, aideront à établir un diagnostic précis. Le traitement bien choisi, l'utilisation d'un ensemble de mesures, telles que la physiothérapie et la balnéothérapie.

L'utilisation d'analgésiques, de médicaments pouvant améliorer la circulation sanguine, contribuera à atténuer la maladie ou à faire face à la maladie. Il est nécessaire d’éviter les blessures, de bien manger et de traiter toutes les inflammations de manière opportune.