Arthrose de la hanche - symptômes et traitement complexe

L'arthrose de l'articulation de la hanche (coxarthrose) est une maladie chronique, progressivement évolutive. En l'absence de traitement correct et opportun, elle peut entraîner une perte totale de mouvement. La fin -oz suggère que le processus dégénératif prévaut sur le processus inflammatoire.

Les symptômes de cette maladie varient selon les stades. Au tout début, il s’agit d’un malaise à peine perceptible lorsqu’on se promène ou s’entraîne. Peut-être la manifestation sous la forme d'une douleur faible à la cuisse, qui au repos passe. Dans ce cas, la douleur peut être ressentie non seulement à la cuisse, mais également à l'aine ou au genou.

En règle générale, la coxarthrose est un processus qui dure plusieurs années et se caractérise par une modification progressive du cartilage, suivie d'une déformation des os et d'une perte de fonctionnalité articulaire. Cela touche principalement les gens après 40 ans, mais il y a aussi de très jeunes patients.

Les causes

Pourquoi l'arthrose de la hanche se produit-elle et de quoi s'agit-il? Les causes de la coxarthrose peuvent être différentes, mais l’image de la maladie est toujours la même. Tout commence par un changement du cartilage articulaire, qui devient plus mince et perd sa capacité à absorber la charge. Le faisceau de cartilage du corps est compensé par la formation de croissances osseuses sur le bord des surfaces articulaires, ce qui entraîne une déformation des articulations et des os à des degrés divers.

Les principales causes de cette maladie articulaire:

  1. Blessures. Une telle cause peut ne pas être une lésion majeure, et dans de nombreux cas, les microtraumatismes chroniques affectent le développement de la maladie, contribuant à la formation de fissures et à l'amincissement du cartilage. Ils affectent également la déchirure de la capsule articulaire, entraînant l’accumulation de nombreuses lésions. Les microtraumatismes souvent répétés sont le précurseur de l'apparition d'une telle maladie.
  2. Stress excessif, conduisant à des microtraumatismes systématiques, ainsi qu'à des lésions articulaires. Le plus souvent, cela se produit chez des personnes engagées dans des travaux physiques pénibles ou des athlètes professionnels. Dans ce cas, un traitement sans changer de mode de vie ni limiter l'exercice est également inefficace et souvent accompagné de rechutes.
  3. Prédisposition héréditaire. Cela peut inclure des anomalies dans le développement de la tête fémorale elle-même, le sous-développement des éléments de l'articulation, etc. Dans ce cas, ce que l'on appelle l'arthrose dysplasique de l'articulation de la hanche apparaît.
  4. Les maladies. Par exemple, en l'absence de traitement approprié, l'arthrite peut évoluer avec le temps en arthrose. Cela est dû au fait que pendant l'arthrite, les propriétés du tissu cartilagineux changent, la circulation sanguine est perturbée. Cela conduit progressivement au développement d'un processus dégénératif.
  5. Poids corporel excessif. Un poids corporel excessif, même en marchant, exerce sur les articulations une charge qui dépasse leurs limites physiologiques de force.

Selon la cause de la maladie et sa pathogenèse, on distingue 2 types principaux d'arthrose de l'articulation de la hanche.

  1. Coxarthrose primaire. Dans ce cas, la maladie se développe très lentement et commence par une violation de l'apport sanguin aux tissus. Les raisons du développement de ce type d'arthrose sont enracinées dans un trouble métabolique, plus fréquent chez les personnes de plus de 50 ans. L'arthrose primaire de l'articulation de la hanche est le plus souvent diagnostiqué.
  2. Coxarthrose secondaire. Dans ce cas, la maladie se développe dans le contexte de lésions inflammatoires systémiques de nombreuses articulations du corps. L'inflammation peut être infectieuse ou auto-immune.

Au stade initial de la coxarthrose, seule la douleur ou l’inconfort mineurs au niveau de l’articulation inquiète. Souvent, de tels signes sont ignorés, entraînant une progression de la maladie.

Symptômes de l'arthrose de la hanche

La cooxarthrose de l'articulation de la hanche, dont les symptômes ne peuvent être ignorés, peut avoir des conséquences graves. Il existe plusieurs signes majeurs de la maladie, qui dépendent du stade de la maladie:

  1. La douleur dans la région de l'articulation est le symptôme le plus prononcé par lequel on peut assumer n'importe quelle maladie du SCT. L'intensité et la nature des sensations dépendent généralement du stade.
  2. La limitation de la mobilité des membres est également un symptôme de la coxarthrose. Pour le stade précoce, une sensation de "raideur" de l'articulation, qui passe après une certaine charge, est caractéristique.
  3. L'affaiblissement des muscles de la cuisse peut être observé dès le deuxième stade de la maladie, atteignant le troisième stade pour compléter l'atrophie.
  4. Une modification de la longueur des jambes due à une déformation du bassin est caractéristique de l'ostéoarthrose «négligée».
  5. Le changement de démarche ou de démarche est un signe très probable de déformation osseuse.
  6. Un resserrement distinct dans l'articulation n'est pas toujours un signe d'arthrose. Généralement pris en compte en présence d'autres symptômes.

Le symptôme principal de la coxarthrose est la douleur, dont la nature, la durée, l'emplacement et l'intensité dépendent du stade de la maladie.

Arthrose de la hanche 1 degré

Cette phase de la maladie se caractérise par une douleur à l'articulation et à la hanche, parfois au genou, qui survient après un effort physique et qui disparaît après un repos. La mobilité articulaire est illimitée et il n'y a aucune perturbation de la démarche.

La coxarthrose du premier degré est le stade initial de la maladie. En commençant le traitement, il est encore possible d'arrêter le processus de destruction et de déformation de l'articulation et de préserver pleinement ses fonctions. Mais, malheureusement, beaucoup ne considèrent pas nécessaire de consulter un médecin en raison d'une douleur faible à l'articulation et la maladie progresse entre-temps.

Arthrose de la hanche 2 degrés

Il semble plus vif - l'intensité de la douleur augmente, elle survient non seulement après la charge, mais également au repos, il y a une limitation des fonctions motrices. En particulier, la coxarthrose est caractérisée par une difficulté à effectuer la pronation (rotation de la cuisse vers l'intérieur) et l'abduction, et une contracture se forme.

À l'examen aux rayons X, nous voyons un rétrécissement de l'espace articulaire et l'apparition de croissances osseuses sur les surfaces. L'acétabulum et la tête fémorale sont déformés. Les muscles de la cuisse du côté affecté commencent à s'atrophier et le syndrome douloureux se propage en dessous, capturant à la fois l'articulation du genou et l'aine (il est important de comprendre qu'il n'y aura pas de modifications dystrophiques associées de l'articulation du genou).

Arthrose de la hanche, degré 3

Les symptômes de la maladie sont prononcés et ont un caractère permanent. Le syndrome douloureux disparaît la nuit. En marchant, le patient utilise un support. Les muscles de la jambe et des cuisses s'atrophient progressivement et la jambe malade d'une personne malade devient beaucoup plus courte.

Souvent, au 3e degré, la fissure articulaire disparaît complètement et les articulations se développent ensemble pour former une seule structure osseuse, ce qui constitue un instantané. En conséquence, l'immobilité complète de l'articulation se produit.

Sur les radiographies, on détermine la croissance osseuse importante du toit du cotyle et de la tête fémorale, un rétrécissement marqué de l’articulation. Le col du fémur est considérablement élargi et raccourci.

Diagnostics

Avant de savoir comment traiter l'arthrose de la hanche, vous devez diagnostiquer correctement. En cas de suspicion de coxarthrose, une personne sera soumise à un test sanguin biochimique. En présence de la maladie, les patients présentent une légère augmentation de la RSE, des globulines, des immunoglobulines et des séromcoïdes.

La prochaine étape de la détection de l'arthrose est la photo aux rayons X. Cela révélera:

  • ossification du cartilage
  • croissance osseuse au bord du cartilage,
  • réduire la distance entre les articulations,
  • compactage du tissu osseux sous le cartilage.

Malheureusement, la photo radiographique ne permet pas de distinguer la capsule articulaire et le cartilage lui-même. Si vous souhaitez obtenir des informations sur ces tissus mous, le patient sera dirigé vers la tomographie.

Traitement de l'arthrose de la hanche

Avec une arthrose diagnostiquée de la hanche, le traitement dépend directement du stade auquel la maladie est localisée. Le schéma général de traitement implique la réalisation des objectifs suivants:

  • éliminer la douleur et l'inconfort dans la région de l'articulation douloureuse;
  • ajuster la nutrition du cartilage intra-articulaire et entamer le processus de restauration;
  • éliminer la carence en liquide intra-articulaire;
  • activer la microcirculation dans les tissus articulaires;
  • éliminer la charge accrue sur l'articulation de la hanche;
  • renforcer les muscles qui entourent, protègent et soutiennent l'articulation;
  • prévenir la déformation et augmenter la mobilité dans l'articulation de la hanche.

Tout cela ne peut être réalisé qu’avec une approche intégrée, qui devrait inclure non seulement un traitement médicamenteux, mais également un changement de mode de vie afin de supprimer les facteurs de risque de coxarthrose.

  • Au stade 3 de la maladie, le traitement consiste en une intervention chirurgicale au cours de laquelle l'articulation est remplacée par une endoprothèse. Une partie de la prothèse est implantée dans le fémur et une autre dans le pelvien. L'opération est assez compliquée, prend du temps et nécessite une longue période de rééducation.
  • Lorsque I et II degré d'arthrose de la hanche, le traitement est effectué sans chirurgie. Utilisés: AINS, myorelaxants, chondroprotecteurs, vasodilatateurs, stéroïdes hormonaux, médicaments topiques - pommades, lotions, compresses.

Tous ces médicaments sont prescrits exclusivement par le médecin traitant. Certaines d'entre elles sont efficaces sous forme d'injections directement dans la région articulaire touchée. Ces injections ne peuvent être effectuées que par du personnel médical qualifié. Par conséquent, l’automédication est strictement déconseillée.

Méthodes sans drogue

En plus de l'utilisation de médicaments, les médecins recommandent des méthodes non médicamenteuses pour traiter la maladie. Celles-ci incluent les méthodes suivantes de traitement de cette maladie:

La physiothérapie utilisée pour l'arthrose comprend les types de traitement suivants:

  • thérapie magnétique;
  • UHF et thérapie par ultrasons;
  • aéroion et électrothérapie;
  • inductothermie;
  • thérapie par la lumière;
  • l'utilisation de la technologie laser.

Toutes ces méthodes ne peuvent être utilisées que pour améliorer l'irrigation sanguine des articulations et soulager les spasmes.

Traitement médicamenteux

Le traitement combiné de l'arthrose de la hanche implique la nomination des groupes de médicaments suivants:

  1. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (diclofénac, kétoprofène, indométhocine, brufen, piroxicam, etc., éliminent tous la douleur, soulagent l’inflammation, mais ne réparent pas le tissu cartilagineux).
  2. Chondroprotecteurs. Médicaments pour la nutrition des tissus cartilagineux. Accélérer sa récupération. Important dans la phase 1.2 du traitement de l'arthrose. Avec la maladie de grade 3, le cartilage est déjà détruit, ces médicaments seront inutiles. Il faut prendre de la drogue pendant longtemps, pour réussir plusieurs cours.
  3. Les relaxants musculaires (sirdalud, mydocalm, etc., éliminent les spasmes musculaires au niveau des articulations malades, aident à améliorer l'apport sanguin aux tissus).
  4. Pommades et crèmes. Les onguents curatifs sont des moyens d’améliorer la condition d’un malade, mais ils ne contribuent pas à son rétablissement complet. Pommade chauffante bien adaptée. Ils irritent les récepteurs de la peau et réduisent ainsi la douleur. Les onguents chauffants aident également à rétablir la circulation sanguine dans les tissus et les muscles entourant l'articulation malade.
  5. Injections de stéroïdes dans la cavité articulaire (hydroxyzone, mitelpred, kenalog, etc.), des injections de ces médicaments sont prescrites pour soulager l’exacerbation de la maladie et éliminer les douleurs aiguës).
  6. Les médicaments vasodilatateurs (trental, cynaresin, theonikol, etc., dilatent les vaisseaux à l’intérieur et autour de la cavité articulaire, améliorant ainsi l’apport de nutriments nécessaires à la réparation des tissus).

Il n'est pas nécessaire de s'appuyer fortement sur les remèdes populaires. Mais certains guérisseurs recommandent une teinture de citron, d'ail ou de céleri-rave pour le traitement des articulations et des os.

Massage dans le traitement de la coxarthrose

En cas d'arthrose déformante de l'articulation de la hanche, la massothérapie donne de bons résultats. Le massage de la coxarthrose est une méthode très efficace et utile. Il est souhaitable qu'un bon spécialiste effectue le massage aussi souvent que possible.

Son action vise à améliorer la circulation sanguine, à renforcer les muscles, à soulager les spasmes douloureux, les gonflements et les tensions musculaires, ainsi qu'à augmenter la diastasis entre les éléments articulaires de l'articulation.

En l'absence d'un massothérapeute professionnel, vous pouvez faire le massage vous-même. Le massage en cas d'arthrose peut être effectué manuellement et avec l'aide de divers appareils de massage et même d'un jet d'eau (hydrokinésithérapie).

Gymnastique

Le traitement de l'arthrose de l'articulation de la hanche par l'exercice physique consiste à atteindre deux objectifs: augmenter la mobilité des jambes et prévenir l'atrophie musculaire. Tous les complexes classiques de thérapie par l'exercice pour la coxarthrose ont également un caractère général de renforcement et un effet positif sur tout le corps.

Un complexe d'exercices de gymnastique est prescrit par un spécialiste. La première paire de cours de physiothérapie devrait être sous la supervision d'un médecin. Il montrera comment effectuer chaque mouvement correctement et surveillera la charge correcte sur les articulations de la hanche.

Régime alimentaire

  1. Préfère la bouillie sur l'eau.
  2. Mangez suffisamment de protéines animales: poisson (sauf le salé), volaille, boeuf.
  3. Utilisez au moins 5 portions de légumes par jour (une portion - 100 grammes, peut être utilisée comme accompagnement).
  4. Produits laitiers requis: fromage cottage, yaourt, ryazhenka.
  5. Éliminer l'alcool, le café et le thé noir fort.
  6. Éliminer le bonbon, la farine.
  7. Mange peu, mais souvent.

L'alimentation réduira la charge sur les articulations de la hanche et leur fournira tout le nécessaire pour la réparation des tissus.

Arthrose de la hanche du 1er degré: caractéristiques du déroulement de la pathologie et de son traitement.

L'arthrose de l'articulation de la hanche du 1 er degré est un nom obsolète du processus dégénératif-dystrophique, au cours duquel le tissu cartilagineux et les membranes de l'articulation sont détruits en raison de facteurs endogènes et exogènes. Le nom adopté dans la communauté médicale depuis 2010 est la coxarthrose ou l'arthrose de l'articulation de la hanche, qui reflète avec précision la nature du processus pathologique. Environ 10% de la population mondiale souffre d'arthrose. Les femmes plus âgées sont le plus souvent malades (à partir de 55 ans). Quelle est la raison de cela est inconnue. Apparemment, nous parlons de troubles hormonaux chez les femmes pré et post ménopausées. Que devez-vous savoir sur un processus de maladie aussi difficile?

Causes de l'arthrose

L'arthrose de l'articulation de la hanche du 1 er degré se développe en pathologie primaire ou secondaire. Les raisons sont multiples. Tous les groupes de facteurs peuvent être divisés en plusieurs groupes.

La première catégorie de causes concerne les facteurs déclencheurs qui déterminent directement le développement de la maladie. Parmi eux:

  • Âge supérieur à 50-55 ans. C'est le facteur le plus commun dans le développement et le risque d'arthrose. Le fait est que dans les années plus anciennes, l’activité proliférative au niveau local diminue, l’élasticité des tissus articulaires et cartilagineux diminue. En raison de l'impact des propriétés mécaniques, il y a une violation du travail et de l'activité fonctionnelle des structures articulaires.
  • Déséquilibre hormonal. Chez les hommes, on parle de manque de testostérone et de dihydrotestostérone (hormone libre), chez les femmes - de manque d'œstrogènes et de progestérone avant et après la ménopause, ou pendant d'autres périodes de pointe (grossesse, menstruation, puberté). L'élasticité des articulations diminue également et il se produit une défaillance de l'activité fonctionnelle du membre dans l'articulation de la hanche. Une autre cause hormonale courante est un excès de corticostéroïdes, principalement du cortisol. L’hypercorticoïdisme est à l’origine du syndrome dit de Itsenko-Cushing. Dans ce cas, le cartilage s'effrite littéralement sous le poids du corps. C'est une maladie extrêmement grave et dangereuse. Dans ce cas, nettement rapidement pour la coxarthrose.
  • Troubles dans l'apport sanguin à l'articulation de la hanche. L'ischémie entraîne des modifications de la structure du cartilage et des structures cartilagineuses. Les causes de circulation sanguine insuffisante sont multiples. Le plus souvent, nous parlons d'efforts physiques ou de blessures prolongées et graves, même de simples contusions.
  • Poids corporel excessif. Autre surcharge mécanique et physique. Cette ischémie et les changements dégénératifs ultérieurs.
  • Hypodynamie et hyperdynamie. C'est un manque ou un excès d'activité physique. L'ischémie affecte le complexe avec la stagnation du liquide hématologique.
  • Une histoire de maladies chroniques et aiguës du système hypothalamo-hypophysaire.

Il existe également des facteurs de déclenchement moins courants. Parmi eux:

  1. Maladies inflammatoires de l'articulation de la hanche. L'arthrite d'abord. L'arthrite "attire" en quelque sorte l'arthrose. L'un cause l'autre. Et quelle que soit la forme de la maladie, on peut parler d’arthrite rhumatoïde classique, traumatique, infectieuse et autres.
  2. Décès de la tête fémorale à la suite d'une blessure grave et non traitée (fracture de la hanche et autres).
  3. Lésions traumatiques des structures de la hanche. Tout d'abord, le col fémoral lui-même. Même de simples ecchymoses peuvent affecter.
  4. Dislocations (généralement congénitales), diverses formes de dysplasie.
  5. Maladies auto-immunes, processus pathologiques génétiques.
  6. Processus pathologiques concomitants qui perturbent la distribution normale des charges statiques et dynamiques. C'est une courbure de la colonne vertébrale, une ostéochondrose, une violation d'un autre plan.

Pour que le processus de la maladie commence, la présence d'un mécanisme de déclenchement est nécessaire.

Un autre groupe de causes concerne l'affaiblissement de l'immunité. Pour une raison quelconque, l'activité du système de défense du corps peut diminuer:

  • Infections virales respiratoires aiguës fréquentes. Détruit le système immunitaire de l'intérieur, détruisant implicitement tous les systèmes corporels et perturbant leur travail.
  • L'hypothermie Fréquent et régulier. Les rhumes provoquent un déclin chronique et persistant du système immunitaire.
  • Maladies concomitantes telles que pathologies endocriniennes, etc.

Le troisième groupe de causes concerne les lésions virales infectieuses du corps. Selon des données de recherche médicale, il existe une nette corrélation entre les invasions infectieuses et le risque d'apparition du processus pathologique. Les «hôtes» les plus fréquents du corps humain sont: les virus de l'herpès, les papillomes humains, la flore pyogénique (staphylocoques et streptocoques) et autres.

Le début du processus est possible avec une combinaison de plusieurs causes et avec la présence d’un seul facteur.

Ainsi, les groupes de risque suivants peuvent être distingués:

  • Personnes souffrant d'obésité.
  • Patients âgés de 50 ans et plus.
  • Patients présentant des déficiences endocriniennes.
  • Personnes professionnellement engagées dans le travail physique: athlètes, porteurs, constructeurs, bricoleurs et autres.
  • Employés de bureau et représentants de professions sédentaires. Personnes menant une vie sédentaire.

Ainsi que les automobilistes et quelques autres.

La symptomatologie et les premières manifestations de l'arthrose

La symptomatologie dépend du degré de dommage à la hanche. Dans le même temps, même au premier stade, le développement de manifestations intensives de la maladie est possible, tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme d'un patient particulier. Les symptômes courants qui se manifestent dans toutes les formes de malaise sont déterminés par la liste suivante:

  1. Syndrome de douleur Localisé dans l'aine. Irradie (donne) aux genoux, aux hanches, aux organes génitaux externes, au bas de l'abdomen. Ce symptôme est dû à l'innervation de l'articulation de la hanche. L'intensité varie de minimale à forte. La patiente la décrit comme «brûlante», «tirant», «douloureuse». Il peut aussi s'agir d'une genèse infectieuse. C'est le premier symptôme le plus commun. Une douleur intense ou modérée accompagne constamment le patient. Indépendamment de l'heure du jour. Augmente pendant l'activité physique.
  2. Violations de l'activité fonctionnelle des structures articulaires. Le membre devient inactif, alors qu'au premier stade, la mobilité est limitée. Ceci est une déviation de seulement quelques degrés. Par conséquent, le symptôme est noté dans une mesure minimale.
  3. Sensation de raideur dans la zone des structures articulaires. Le patient sent qu'il ne peut pas faire un mouvement de pleine amplitude, ce qui s'explique par un œdème et une inflammation au niveau local.
  4. La boiterie Causé par une douleur intense.

La première étape de la coxarthrose est caractérisée par une intensité minimale de manifestations.

Mesures de diagnostic

Les spécialistes en orthopédie ou en traumatologie participent à l'examen des patients atteints d'arthrose de la hanche, en fonction de la source du processus pathologique et du principal facteur déclenchant.

Il peut être nécessaire de consulter un endocrinologue. Après la consultation initiale, les études suivantes sont menées:

  • Test sanguin général. Montre une inflammation classique avec un nombre élevé de globules blancs et une vitesse de sédimentation élevée des érythrocytes. Ceci est une indication d'une inflammation infectieuse. Dans un processus auto-immun, il se produit une augmentation de la concentration d’éosinophiles.
  • Analyse biochimique du sang veineux. Le sang veineux présente également une inflammation. La concentration excessive de protéine réactive, la bilirubine est déterminée. Ceci est une indication directe de l'inflammation. Malheureusement, ni l'une ni l'autre des méthodes de recherche ne fournissent des informations complètes sur la santé du système musculo-squelettique du patient. À ces fins, les manipulations instrumentales sont destinées.
  • Radiographie de l'articulation de la hanche. Nommé par la première chose. Cependant, il ne montre que les changements les plus brutaux dans le système musculo-squelettique au niveau local. Les tissus mous ne sont pas visualisés, il est donc impossible d'évaluer la nature et l'étendue de la lésion associée. Dans les premiers stades de l'arthrose est difficile à déterminer, nécessite un grand professionnalisme de la part du diagnostiqueur.
  • Diagnostic IRM et TDM. Ils donnent l'occasion d'examiner en détail les structures communes et environnantes. Y compris visualiser les tissus mous. Dans le diagnostic de l'articulation de la hanche, il est préférable de recourir à l'imagerie par résonance magnétique.
  • Arthroscopie Nommé dans des cas controversés, et uniquement lorsqu'il existe des suspicions à des stades plus complexes de la pathologie que le premier.

En outre, des études hormonales, une étude du facteur rhumatoïde, etc. peuvent suffire. L'ensemble de ces études est suffisant pour la formulation et la vérification du diagnostic.

Procédures de traitement

Caractère pluriel. Nécessite une approche intégrée. C'est le seul moyen d'assurer un effet thérapeutique maximal. Parmi les méthodes de traitement, on peut distinguer la pharmacothérapie, la physiothérapie et la médecine traditionnelle.

Des médicaments

Nommé dans le traitement de la première étape du processus pathologique comme mesure initiale et principale. Les produits pharmaceutiques des groupes suivants sont utilisés:

  1. Anti-inflammatoire d'origine non stéroïdienne. Ce sont des médicaments pour soulager l'inflammation intense et, en partie, la douleur. Parmi eux, le kétoprofène, le kétorolac, le nise, l'ibuprofène et ses analogues.
  2. Anti-inflammatoire à base de corticostéroïdes et de leurs analogues. Dexaméthasone, Prednisolone. Ils ne soulagent l'inflammation que si les médicaments du premier groupe ne les aident pas. C'est ce qui se produit rarement lors de l'arthrose de stade 1 de l'articulation de la hanche, mais parfois aussi. Les préparations sont utilisées sous forme de pommades, de préparations pour administration orale et intra-articulaire.
  3. Analgésiques. Ils soulagent la douleur, mettent fin à l'inconfort, normalisent l'état du patient.
  4. Antispasmodiques. Soulager les spasmes musculaires des membres inférieurs.
  5. Myorelaxants. Ils arrêtent le spasme pathologique des structures musculaires, qui est en partie la cause de douleurs intenses.

D'autres médicaments peuvent également être utilisés: antibiotiques, antipyrétiques.

Remèdes populaires

Pour assurer une efficacité maximale, ils sont utilisés en association avec d'autres méthodes de traitement de l'arthrose de la hanche du premier degré. Les recettes sûres incluent:

  • Décoction de camomille. Une cuillère à café Camomille sur un verre d'eau chaude. Utilisez comme une compresse.
  • Bouillon d'écorce de chêne. Deux c. matières premières à un verre d'eau. Utilisez la même manière.
  • Compresse de chou au miel. Deux c. miel sur la feuille de chou. Attachez-le, enveloppez-le avec un chiffon et laissez-le toute la nuit.

C'est important! Les remèdes populaires ne peuvent en aucun cas remplacer les méthodes thérapeutiques classiques. Ceci est juste une aide, mais pas le traitement principal.

Physiothérapie

L'électrophorèse, la thérapie magnétique et le chauffage à la résine chaude sont utilisés.

Les procédures restantes sont attribuées moins fréquemment. En règle générale, la physiothérapie est indiquée au stade de l'atténuation du processus pathologique.

Gymnastique

Peut être efficace pendant la période de rééducation. Aide:

  • Pieds pivotants
  • Se lève sur les chaussettes avec l'étirement de toute la colonne vertébrale.
  • Vélo D'exercice

Astuce! Le reste des exercices de gymnastique doit être choisi exclusivement par le médecin traitant.

Traitement chirurgical et degré d'invalidité

Le traitement chirurgical de l'arthrose de la hanche au stade 1 n'est presque pas pratiqué. Il n'est nommé que dans des cas exceptionnels, si des pièces d'immobabilité ont commencé à se former. L’invalidité à la première étape du processus n’est pas attribuée. En cas d'ankylose, le patient peut compter sur le groupe 3-2. Tout dépend du degré d'atteinte à la capacité de se servir soi-même.

Prévention

Les mesures préventives sont simples et n'exigent pas beaucoup d'effort de la part du patient. Assez:

  • Maintenir un niveau optimal d'activité physique. Ne vous asseyez pas au même endroit.
  • Surveillez votre propre poids. Son niveau devrait être normal.
  • Mangez bien. Autant que possible de produits d'origine végétale et naturelle, protéines pures, aussi peu que possible grasses, frites et salées.
  • Ne pas trop travailler dans le plan physique.
  • Surveiller l'état de l'immunité.

L'arthrose de la hanche au stade 1 est une pathologie complexe qui nécessite une correction médicale urgente. Il a tendance à progresser rapidement et le traitement doit donc commencer dès le diagnostic. La prévision sera donc aussi favorable que possible.

Traitement de l'arthrose de la hanche 1 degré

Ici, vous apprendrez:

L'arthrose de la hanche est une maladie assez commune. Les hommes et les femmes en souffrent, même si les femmes ont plus de 40 ans (ce qui s'explique par les caractéristiques fonctionnelles du système moteur féminin). Cette pathologie est divisée en trois stades de développement (en fonction de la sévérité des manifestations et des difficultés de traitement). Aux deuxième et troisième stades, la déviation est éliminée plus difficilement qu'au premier, mais même au stade initial de la maladie, les choses ne sont pas aussi simples qu'elles le paraissent.

La période primaire de progression de la pathologie a ses propres nuances qui peuvent rendre difficile l’élimination du problème. C'est pourquoi il est nécessaire de prêter une attention particulière au traitement de l'arthrose du premier degré de l'articulation de la hanche, afin de se protéger de la manifestation de formes plus graves de la maladie décrite.

Caractéristiques 1 degré d'arthrose de la hanche

Au début de sa formation, la maladie déclenche les processus pathologiques suivants:

  • le fluide responsable du bon fonctionnement des joints perd ses propriétés d'origine, il devient plus visqueux de par sa consistance;
  • au fil du temps, l'élément mobile du système de support perd la capacité de se déplacer librement.

L'arthrose du premier degré de l'articulation de la hanche est accompagnée par le fait que la structure du tissu cartilagineux est progressivement détruite, des microfissures commencent à se former. La progression ultérieure des anomalies conduit à un amincissement du tissu cartilagineux. Chez certains patients, les processus de remplacement commencent. Dans le contexte de ces processus, des excroissances osseuses se forment aux points de localisation du cartilage.

À ce stade, se débarrasser de la pathologie n’est pas du tout difficile. Les difficultés résident dans le diagnostic opportun.

Symptômes de 1 degré d'arthrose

Au cours de la période initiale de développement de la maladie décrite, une personne peut être tourmentée par une douleur non permanente, qui se manifeste après un exercice physique. En règle générale, un inconfort douloureux est présent directement dans la région de l'articulation de la hanche; dans de rares cas, la douleur migre vers les hanches ou vers les éléments mobiles du genou.

Pour se débarrasser de la gêne nécessaire pour se détendre un peu. Et c'est, en fait, tout. Une personne ne souffre pas d'un affaiblissement des muscles, de troubles de la marche, il n'a pas besoin de limiter son activité physique. Pour cette raison, les gens consultent rarement un médecin et la maladie atteint facilement la deuxième étape de sa progression.

Bien entendu, les excroissances osseuses mentionnées ci-dessus peuvent également apparaître, mais elles n’affectent pas non plus la mobilité de l’articulation.

Méthodes de traitement du premier degré d'arthrose de la hanche

Dans le cas d'une déviation telle que l'arthrose déformante de l'articulation de la hanche du 1 er degré, le traitement repose dans la plupart des cas sur la prise de divers médicaments. Tout d'abord, les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits à une personne. Parmi eux:

Les médicaments mentionnés peuvent soulager la douleur et enlever les poches. Aux premiers stades d'utilisation, ils sont assez efficaces. Cependant, quelques défauts apparaissent. En particulier, le corps s'habitue à leurs effets et cesse de répondre. De plus, le tissu cartilagineux perd la capacité de se récupérer.

Les vasodilatateurs occupent une place importante dans le traitement de la déviation en question. Habituellement, les experts assignent une réception à une personne:

Ces médicaments assouplissent les muscles vasculaires lisses et élargissent la lumière vasculaire. Ainsi, la circulation sanguine est normalisée. Ce groupe de médicaments n'a pratiquement pas d'inconvénients, mais seul un médecin devrait prescrire leur utilisation, car le risque d'effets indésirables n'est pas exclu.

Dans le processus de soulagement de la douleur, les relaxants musculaires (mydocalm, sirdalud) peuvent aider. Ces médicaments sont très efficaces, mais ils doivent être utilisés avec précaution (tous parce qu’ils peuvent nuire au système nerveux, en provoquant des vertiges et des nausées).

Le traitement médicamenteux de l'arthrose de la hanche au premier degré n'est pas complet sans chondroprotecteurs:

  • arteparona;
  • la glucosamine;
  • rumalona;
  • Structum.

Ces médicaments participent activement à la régénération de la structure cartilagineuse touchée. Avec leur aide, il est possible d’arrêter la progression de la maladie au stade initial. L'inconvénient de ces médicaments est qu'ils ne peuvent pas être pris pendant la grossesse, pendant l'inflammation des articulations et en présence d'une allergie aux composants entrants.

Un excellent traitement est un excellent traitement. En particulier, le patient peut être prescrit:

  • thérapie au laser et traitement à la lumière;
  • thérapie de boue;
  • électrophorèse;
  • magnétique et cryothérapie.

Étant donné que la principale raison des écarts décrits est un mode de vie sédentaire, de nombreux experts recommandent aux patients de pratiquer la gymnastique. Dans le cas d'une maladie telle que l'arthrose de la hanche du premier degré, le traitement peut être effectué à l'aide des cinq complexes suivants:

  1. Position de départ - allongé sur le sol. Il est nécessaire de fatiguer au maximum les muscles des fesses et de rester dans cette position pendant 5-15 secondes.
  2. Restez dans la position de départ. Pliez une jambe au genou, puis lentement (avec effort), redressez-la; Pour chaque jambe, faire 5-10 répétitions (au fil du temps, le nombre de répétitions peut être augmenté à 15-20).
  3. La position d'origine ne change pas. Redressez les jambes et élevez-les à la hauteur maximale, tout en laissant la partie supérieure du corps au sol.
  4. Asseyez-vous sur une chaise, écartez les jambes et placez un ballon de fitness spécial entre elles. presser la balle avec une force maximale. Vous devez appuyer sur le projectile pendant 5 à 6 secondes, puis faire une pause de 10 secondes et répéter l'exercice. Au total, 5 à 7 de ces approches sont réalisées.
  5. Asseyez-vous sur le sol et redressez les jambes, faites une pente jusqu'aux orteils (idéalement, vous devriez les serrer dans vos bras).

Les exercices doivent être effectués quotidiennement, de préférence le matin. Lors de leur exécution, soyez prudent et ne vous surchargez pas. Il faut être particulièrement attentif lors de la mise en œuvre du dernier complexe: nul besoin d'essayer d'atteindre immédiatement les orteils, car vous pouvez étirer ou même déchirer les ligaments.

Prévention des maladies

L'arthrose de l'articulation de la hanche peut poser de nombreux problèmes. Il est donc préférable de prévenir son apparition que de guérir une maladie déjà évolutive. Pour éviter cela, il est recommandé de suivre quelques règles simples:

  • visiter régulièrement la piscine et en été (si possible) nager dans un étang, une rivière ou la mer;
  • au moins une fois par an pour visiter des centres de villégiature et de loisirs;
  • contrôlez votre propre poids (un excès de poids entraîne souvent la formation d'arthrose);
  • suivre des traitements prophylactiques pour recevoir des chondroprotecteurs;
  • massage à l'aide de pommades;
  • en hiver faire du ski.

Traitement et symptômes de l'arthrose de la hanche de niveau 1

L'arthrose des articulations de la hanche du 1er degré est une maladie du tissu articulaire à évolution chronique qui progresse en l'absence de traitement en temps voulu. Il s'agit d'un trouble dégénératif du cartilage avec perte progressive de l'activité motrice.

L'arthrose du 1 er degré est la phase initiale du développement de la maladie, au cours de laquelle les tissus des articulations peuvent être entièrement restaurés, à condition qu'ils subissent des procédures de diagnostic et qu'ils effectuent un traitement complet.

La maladie se développe à la suite de l'amincissement du cartilage, alors que le processus inflammatoire peut être absent. La manifestation est principalement chez les personnes de plus de 40 ans, mais avec un mode de vie incorrect est également diagnostiquée chez les patients jeunes.

La première étape se manifeste par un léger inconfort lors du mouvement, des douleurs de nature modérée, passant au repos. En règle générale, les patients ignorent les symptômes et ne demandent pas l'aide d'un spécialiste, ce qui doit être fait sans faute. Sinon, la coxarthrose évoluera avec la pondération du tableau clinique et la profondeur des lésions tissulaires.

Description de la pathologie

La pathogenèse de l'arthrose de degré 1 repose sur un mécanisme unique qui sous-tend tous les troubles. Mais la nature de la maladie est double. Sur la base de ce fait, deux formes de coxarthrose sont distinguées.

  • Coxarthrose primaire - se produit suite à une lésion du tissu cartilagineux, à un manque de nutriments dans le corps humain ou à d'autres causes entraînant une perturbation de l'intégrité de l'articulation. Peut-être le développement de la maladie à la suite de changements dégénératifs liés à l’âge après 50 ans.
  • La coxarthrose secondaire est le résultat d'un processus inflammatoire sévère et étendu qui s'étend aux articulations de tout l'organisme (ou d'une partie de celui-ci). La condition peut se développer en raison de maladies auto-immunes ou de lésions infectieuses graves.

Le résultat est un: il y a des dommages aux tissus de l'articulation de la hanche du premier degré. Le cartilage devient plus fin et ne peut plus jouer le rôle d'amortisseur naturel, atténuant ainsi la netteté des mouvements. L'articulation reste sans protection et commence à s'effondrer sous l'influence des charges qui tombent. Au sens littéral, il est «effacé», car il n’ya pas de couche de tissu cartilagineux et de lubrifiant qui empêche ce processus.

Pour compenser le manque de tissu, le corps humain commence à le remplir de néoplasmes osseux. Ils apparaissent dans les zones de cartilage amincissant et dans les fissures formées à la suite de microtraumatismes (s’ils ont causé le développement de la maladie).

C'est important! Les excroissances osseuses sont des formations dures qui ne remplacent pas un coussinet cartilagineux mou et mobile dans l'articulation de la hanche. Au contraire, ils causent sa déformation et la destruction ultérieure du cartilage articulaire et des os.

La maladie progresse, l’état général du patient s’aggrave et, avec le temps, il perd la capacité de bouger et de marcher activement.

Les symptômes

La première phase de la coxarthrose est caractérisée par une absence presque complète de symptômes. Il y a des manifestations subtiles de malaise et de douleur lors d'un exercice physique actif ou d'une longue marche. Après l'annulation de la charge et un court repos, toutes les manifestations négatives disparaissent.

Avec une activité modérée du patient peut ressentir une sensation de lourdeur et de raideur dans les hanches, le bassin ou les genoux. De manière particulièrement vivante, la sensation de raideur se manifeste le matin et passe au dîner. Avec des mouvements inconfortables, on entend un resserrement caractéristique des hanches et des genoux.

En cas d'excès de poids, la maladie progresse plus rapidement et les symptômes apparaissent plus clairement au premier stade. La douleur peut survenir lorsque vous marchez à un rythme lent pendant une courte période.

Causes de la maladie

Une perturbation de l'intégrité du cartilage de la hanche peut survenir pour les raisons suivantes:

  • stress sur les articulations - occupations professionnelles de sports intenses, d'activité physique excessive ou d'excès de poids, dans lesquelles même un nombre modéré de mouvements est perçu par l'articulation comme une surcharge;
  • processus auto-immuns (polyarthrite rhumatoïde et autres maladies qui provoquent une inflammation totale des articulations et portent atteinte à leur intégrité);
  • conséquences de l'arthrite non traitée - une inflammation persistante détruit l'intégrité de la couche articulaire et conduit à sa destruction. Le mécanisme de compensation des cellules endommagées avec des excroissances osseuses est lancé et une arthrose se développe;
  • blessure - fractures, ecchymoses, microdamages ont un impact négatif sur l'état du cartilage. À la suite de blessures, des fissures se forment et le cartilage est partiellement détruit.
  • facteur héréditaire - l'arthrose de type dysplasique survient dans le sous-développement des os et des articulations, associée à une violation de la structure morphologique du corps;
  • troubles métaboliques et carence en vitamines;
  • l'âge des troubles destructeurs dans le corps.

Les causes de la maladie sont diverses, les identifier de manière fiable ne peut être utilisé que par un médecin utilisant les méthodes de diagnostic modernes.

Diagnostics

Le diagnostic primaire est basé sur l'examen et la collecte des antécédents chez un patient et ses proches (si nécessaire). Le médecin analyse les symptômes, examine l'historique des maladies, examine et palpation de l'articulation de la hanche. Les signes d'arthrose de grade 1 sont minimes, seule la détection du gonflement dans la zone d'étude est possible. Le patient lui-même peut ne pas remarquer ce fait.

Si un trouble dégénératif est suspecté, le médecin référera le patient aux étapes de diagnostic suivantes.

Salle de laboratoire

Le patient est dirigé vers des analyses de sang générales et biochimiques et des analyses d’urine. Dans le sang les composants suivants sont détectés:

  • séromucoïde;
  • protéines plasmatiques: immunoglobuline, globuline;
  • en général, une ESR indique la vitesse de sédimentation des érythrocytes (vitesse de sédimentation des érythrocytes).

Sur la base de ces études, le médecin construit une hypothèse sur la présence d'un processus dégénératif. La prochaine étape du diagnostic est la confirmation du diagnostic par des méthodes instrumentales.

Instrumentale

La méthode traditionnelle de diagnostic instrumental est la radiographie. Il montre clairement la croissance des os formés, des dommages à l'intégrité des os. L'inconvénient de cette méthode est l'impossibilité d'évaluer l'état des composants mous de l'articulation - le tissu de la capsule et du cartilage. À cette fin, d'autres méthodes de recherche sont utilisées:

  • tomographie par ordinateur;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • Échographie.

La combinaison de données de recherche non contradictoires vous permet de poser un diagnostic précis et de commencer un traitement.

Prévention

S'il est temps de passer le diagnostic et de faire le traitement, l'arthrose de l'articulation de la hanche à 1 et 2 degrés peut être complètement guérie. À l'avenir, vous devrez vous conformer à un certain nombre de mesures préventives pour empêcher le développement d'une rechute. Ces conseils sont pertinents pour ceux qui ressentent à peine une gêne au niveau des articulations et veulent prévenir le développement de la maladie.

Éliminer les charges excessives. Il vaut mieux abandonner complètement les sports systématiques et les entraînements actifs et les remplacer par des exercices en physiothérapie. Une série d'exercices peut être obtenue auprès de votre médecin. Il est disponible pour un usage domestique.

Équilibre nutrition. Une quantité suffisante de collagène, d'oligo-éléments (principalement du calcium) et de vitamines doit être ingérée. Un bon aliment complet vous aidera à récupérer plus rapidement si on vous a diagnostiqué une arthrose d'un degré ou à en exclure la survenue.

Mode de vie et réhabilitation

Au stade 1 de la maladie, il n’ya pas de troubles dégénératifs graves. Une fois le traitement terminé, il est nécessaire de pratiquer progressivement une activité physique active, en se concentrant sur ses propres sentiments. Un accent particulier devrait être mis sur une alimentation équilibrée, un grand nombre de plats avec de la gélatine et du calcium dans la composition.

Il est probable que le médecin vous prescrive des complexes de micronutriments et des multivitamines pour un rétablissement rapide après une maladie. Bien sûr, vous devez prendre. Ils renforcent les articulations et aident à éviter les récidives et les complications.

Traitement de la toxicomanie

Lors du traitement de l'arthrose de la hanche du premier degré, le médecin se concentrera sur les résultats souhaités suivants:

  • soulagement de la douleur;
  • maintenir le tonus des muscles environnants dans la zone touchée;
  • améliorer l'apport sanguin au tissu articulaire;
  • nutrition du cartilage;
  • activation du processus d'auto-guérison;
  • élimination de la charge excessive sur la zone touchée;
  • compensation pour le manque de liquide synovial.

À ces fins, les médicaments utilisés dans les groupes suivants sont utilisés.

  • Chondroprotecteurs. Substances qui restaurent la structure du tissu cartilagineux et déclenchent des processus d'auto-guérison ("Teraflex", "Artra", "Honda").
  • AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens). Ils soulagent l'inflammation au niveau cellulaire et le gonflement de l'articulation ("Meloxicam", "Nise").
  • Myorelaxants. Ils améliorent l'apport sanguin et soulagent le spasme pathologique des fibres musculaires («Sirdalud», «Tizanidine», «Mydocalm»).
  • Médicaments vasodilatateurs. Développer les vaisseaux sanguins et augmenter le flux de sang et de nutriments dans la zone touchée ("Pentoksifilli", "Trental").
  • Soins d'urgence en cas de douleur aiguë - injections d'agents hormonaux dans les tissus des articulations ("Diprospan", "Kenalog").
  • Anesthésiques et anti-inflammatoires à action locale - pommade et crème ("Hoondroksid", "Diclofenac", "Fastum gel", "Ibuprofen").

Le traitement de l'arthrose de la hanche du 1 er degré est toujours un effet complexe sur le corps. Cela inclut non seulement les médicaments, mais aussi la physiothérapie, l'alimentation, la physiothérapie et les massages.

Remèdes et recettes populaires

Le traitement de l'articulation de la hanche 1 degré est effectué non seulement avec l'aide de la médecine traditionnelle, mais aussi avec des recettes traditionnelles. Aux stades avancés, ils sont inefficaces, mais dès l'apparition de la maladie, son évolution peut être considérablement ralentie: éliminer la douleur et augmenter l'apport sanguin aux structures endommagées.

Avant de commencer à utiliser ce groupe de fonds, vous devez d'abord consulter un médecin et examiner les réactions allergiques pouvant survenir après l'utilisation de recettes populaires.

Le test standard disponible à la maison est l'application des composants du médicament sur le coude et une attente de 30 à 60 minutes. En cas de rougeur ou de démangeaisons, il est préférable de refuser cette méthode de traitement.

Ce groupe de substances utilise principalement des moyens à usage externe: pommades, frottements, compresses, crèmes.

Les principaux actifs sont des extraits:

  • Sabelnik;
  • poivron rouge;
  • l'ail;
  • citron;
  • Bosselia;
  • le ginseng;
  • feuille de laurier

Les extraits sont inclus dans la base de la pommade et, pénétrant profondément dans l'articulation, la réchauffent de l'intérieur et augmentent le flux sanguin. Ces médicaments peuvent être achetés dans toutes les pharmacies sans ordonnance spéciale et à une fin particulière.

Pour usage interne produit des additifs biologiquement actifs, contenant dans sa composition les mêmes ingrédients. Les plus populaires sont:

Les médicaments sont vendus sous forme de gélules et sont destinés à une utilisation à long terme. L'effet de cumulatif. Leur nomination au cours de la période de réadaptation et à la fin du traitement principal de la médecine traditionnelle est pertinente.

Thérapie d'exercice et procédures

En plus des directives de traitement principales, le médecin prescrit une physiothérapie. Ils sont conçus pour activer la circulation sanguine dans les articulations, améliorer leurs processus de nutrition et de régénération. Les méthodes d'exposition suivantes sont utilisées:

Une approche thérapeutique intégrée donne des résultats positifs stables et contribue à la restauration active du cartilage. Mais comment traiter l'arthrose de la hanche sans thérapie par l'exercice? Après une activité physique, l'activité de la circulation sanguine augmente considérablement, ce qui accélère considérablement le processus de guérison.

Mais avec cette maladie, il est extrêmement important d’approcher avec discernement les charges sportives afin de ne pas vous faire mal et de ne pas aggraver son évolution. Les exercices doivent être effectués selon les directives individuelles d'un entraîneur ou recevoir les recommandations du médecin traitant et faire de l'exercice à domicile.

Une activité modérée aidera à restaurer l'élasticité des articulations et à rétablir le niveau de mobilité initial, s'il était limité.

Pouvoir

La nutrition en cas d'arthrose de l'articulation de la hanche doit être basée sur les recommandations suivantes.

  1. La multiplicité de l'apport alimentaire devrait être d'au moins 5 fois par jour. Il est souhaitable que les portions soient petites et que les intervalles entre les repas soient approximativement les mêmes.
  2. Inclusion active dans le menu du lait fermenté et des produits laitiers. Il est conseillé de les utiliser à chaque repas.
  3. Consommation accrue d'ingrédients protéiques - viande, poisson, fruits de mer, légumineuses.

En plus des recommandations ci-dessus, le patient doit suivre un régime. Aucun produit nocif et aucune boisson alcoolisée ne sont exclus, ce qui peut aggraver le processus de guérison et provoquer une rechute de la maladie.
Produits interdits et nocifs:

  • graisse: graisse, porc, margarine;
  • frites, "frites" - plats;
  • doux: chocolat, sucre;
  • thé noir, café;
  • produits à base de farine, pâtisserie.

Contre-indications

Ce qui suit est strictement interdit pour cette maladie:

  • sports statiques avec une charge sur l'articulation de la hanche: cyclisme, accroupissement, haltérophilie;
  • haltérophilie (plus de 3 kg);
  • monter les escaliers (il est conseillé d'utiliser l'ascenseur);
  • le tabagisme (la nicotine détruit les tissus du corps, favorise la formation de caillots sanguins qui empêchent la circulation sanguine totale). Ce fait peut considérablement ralentir le processus de guérison et provoquer une détérioration.

Si les recommandations du médecin sont observées et que le traitement est complètement achevé, l'arthrose au premier stade de développement est guérie avec succès sans nouvelle rechute. Les restrictions sur la nutrition et l'activité s'étendent sur une période n'excédant pas 6 mois (sous réserve de la disponibilité du diagnostic - rétablissement complet).

Arthrose de la hanche 1 degré

Coxarthrose (arthrose de la hanche) 1 degré se développe lentement sur plusieurs années, sans que l'homme le remarque. Par conséquent, le médecin est généralement traité avec une douleur intense, lorsque la maladie a atteint son apogée dans son développement. Si vous ressentez une douleur dans l'aine en marchant, contactez immédiatement votre médecin, cela vous donnera plus de chances de guérir complètement.

L'arthrose se développe à la suite de la destruction du tissu cartilagineux en raison d'un régime alimentaire inapproprié et d'un mode de vie immobile. Le développement est affecté par la mobilité limitée de l'articulation.

Causes de la maladie

L'arthrose se développe pour de nombreuses raisons, la principale étant un mode de vie sédentaire. Le plus souvent, les athlètes souffrent de la maladie en raison de lourdes charges qui blessent l'articulation. L'arthrose est souvent héréditaire, une luxation congénitale dans l'aine est possible.

  • blessure, microtrauma dans l'enfance;
  • embonpoint, grosse charge;
  • destruction des tissus articulaires;
  • prendre des médicaments puissants;
  • situations stressantes;
  • consommation d'alcool;
  • maladie congénitale;
  • augmentation des niveaux d'hormones (changements liés à l'âge);
  • inflammation des tissus;
  • processus infectieux et inflammatoires;
  • Maladie de Perthes;
  • fracture du col fémoral;
  • maladies pathologiques de la cuisse dans la région de l'aine.

Il convient de prêter attention à la présence de blessures (microtraumatismes). Ils guérissent longtemps, ce qui entraîne le développement de la maladie pendant des années. L'arthrose est plus fréquente chez les femmes. L'arthrose de grade 1 affecte les articulations des genoux.

La maladie commence à se développer chez les personnes âgées de 40 ans et plus. L'inflammation commence dans une articulation de la hanche. Si le traitement n'est pas pris à temps, la maladie se propage à d'autres régions.

Conséquences du développement de la coxarthrose de l'articulation de la hanche:

  • le liquide articulaire devient épais, visqueux, des fissures apparaissent, se dessèchent avec le temps;
  • la distance entre les joints est réduite, entraînant sa destruction, sa déformation;
  • au fil du temps, les muscles de la partie affectée s’atrophient.

L'arthrose est une maladie chronique, il est impossible de récupérer complètement. Le traitement est effectué pour prévenir la survenue de convulsions, l'inflammation du tissu cartilagineux.

Symptômes de la maladie au premier degré

La coxarthrose du premier degré est asymptomatique. A ce stade, le fluide articulaire devient plus épais, ses propriétés changent. En conséquence, dans les tissus cartilagineux se développent des microfissures, le tissu devient plus mince, devient fragile, ce qui peut conduire au développement d'autres maladies pathologiques.

Symptômes du développement de la maladie 1 degré:

  • douleur à l'aine lors de la marche, du repos;
  • en boitant;
  • jambe douloureuse est un peu raccourcie;
  • changer, affaiblissant le tissu musculaire de la cuisse.

La douleur, le reste des symptômes apparaissent périodiquement lors de longues marches, après avoir couru, se font sentir au genou, à la hanche. Sur le tissu osseux apparaît une variété de croissances différentes à la surface de l'articulation de la hanche. Comme la douleur est insignifiante, elle disparaît d'elle-même, beaucoup ne demandent pas d’assistance médicale, n’y attachent pas beaucoup d’importance. Et c'est le premier signe du développement de l'arthrose.

Les symptômes commencent à apparaître à la deuxième étape de développement. Au premier degré, les symptômes restants n'apparaissent pas toujours. Il ne peut être complètement guéri que si vous vous adressez à un médecin pour obtenir de l'aide.

La douleur apparaît après un effort physique excessif à l'aine. Lors de la réalisation de radiographies sur du tissu osseux, de petites excroissances peuvent être détectées. Si d'autres symptômes apparaissent, la maladie passe à l'étape suivante du développement.

Diagnostic, traitement efficace

L'arthrose de l'articulation de la hanche est déterminée à l'aide d'études cliniques par rayons X. En temps opportun, un diagnostic correct est nécessaire pour un traitement réussi. Il est impossible de récupérer complètement d'une maladie chronique, il est possible d'affaiblir les attaques, de restaurer les muscles atrophiés, le tissu cartilagineux.

Pour la détection de l'arthrose de la hanche, les méthodes de recherche suivantes sont utilisées:

  • symptômes, signes de la maladie;
  • Examen radiographique;
  • arthroscopie;
  • vérification de la mobilité articulaire;
  • Échographie de la zone touchée;
  • collection d'anamnèse.

Une fois que tous les symptômes ont été identifiés, le degré de développement de la maladie a été déterminé, le médecin prescrit le traitement en tenant compte des caractéristiques individuelles (réactions allergiques, intolérance au médicament, présence de maladies chroniques). Le traitement est effectué de deux manières: conservatrice, chirurgicale.

Au cours de la première étape du développement de la maladie, le traitement est effectué selon une méthode complexe et conservatrice. Le traitement vise à éliminer la douleur, à restaurer les tissus cartilagineux. Il vous permet d'augmenter la mobilité des articulations, de renforcer les muscles et les tissus environnants.

Le traitement conservateur est effectué à l'aide de médicaments:

  • préparations pour la dilatation vasculaire;
  • pommade anti-douleur, crème;
  • NVPS;
  • des relaxants musculaires;
  • physiothérapie;
  • médicaments anti-inflammatoires.

Étant donné que l'arthrose de la hanche est une maladie chronique, son traitement doit être rapide, mais un traitement complexe est nécessaire, mais également une prophylaxie périodique. Pour améliorer la nutrition du tissu cartilagineux, sa circulation sanguine, il est recommandé d'appliquer un massage. Il est prescrit après un traitement complexe.

Prévention des maladies

L'hydrokinésithérapie, qui représente un massage dans l'eau, est devenue plus courante. Il est tenu dans des cliniques privées, car le matériel est très cher. En tant que prophylaxie de la coxarthrose de la hanche, il est recommandé de maintenir un mode de vie actif, faire de la gymnastique.

Il est recommandé d'effectuer des exercices physiques:

  • pose «grenouille»;
  • exercice "ciseaux";
  • Effectuer des exercices en position couchée sur le dos, sur la chaise, selon les recommandations du médecin.

Pour accélérer le traitement de la maladie, il est nécessaire de respecter les recommandations du médecin traitant. Il est conseillé de prendre des massages en guise de prophylaxie après un long traitement.

Vous pouvez pétrir la hanche vous-même, comme avec un massage manuel normal: caresser, frotter la zone à problèmes, tapoter la hanche, battre. Ou demandez l'aide de professionnels qualifiés.

Quel est le massage utile pour la coxarthrose de l'articulation de la hanche:

  • aide à améliorer la circulation sanguine dans la partie touchée;
  • accélère le métabolisme, ce qui permet une courte période pour restaurer la structure du cartilage;
  • restaure les propriétés du fluide articulaire;
  • renouvelle le tissu de la membrane articulaire.

Pendant et après les exercices, il y a une sensation de malaise. Si la douleur est intense, si elle ne disparaît pas pendant une longue période, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Si vous souffrez d'excès de poids, vous devez suivre un régime pour perdre du poids. L'essentiel est de mener une vie mobile (marche, sport, exercices du matin).

Alimentation, régime avec coxarthrose

Le traitement de la maladie du premier degré ne coûte pas que des médicaments. Il est important de surveiller la nutrition afin que le corps reçoive plus de nutriments qui contribuent au rétablissement rapide des tissus affectés. Limitez votre consommation de sel - empêche la restauration rapide du tissu cartilagineux.

Nutrition adéquate et équilibrée pour la coxarthrose de l'articulation de la hanche:

  1. Mangez plus de protéines animales. Contient du poisson, du boeuf, de la viande de poulet.
  2. Inclure dans le régime des produits à base de lait fermenté.
  3. Dans la matinée, utilisez la bouillie sur l'eau.
  4. Mangez des salades (de préférence 5 portions par jour).
  5. Mangez souvent sans trop manger.

Refuser les produits à base de farine, en particulier la pâtisserie et les sucreries Thé noir fort, café, il est souhaitable d'exclure de l'alimentation, limiter la consommation de boissons alcoolisées. Poisson salé, poisson fumé, viande, légumes marinés à exclure du régime. L'arthrose est une maladie grave, elle se développe au fil des ans, il est donc également nécessaire de la traiter pendant plusieurs années, après une prophylaxie périodique.

Si vous menez une vie sédentaire et que vous avez une arthrose de 1 degré, il est recommandé, après un traitement réussi, de suivre un régime strict pour mener une vie active. La maladie peut reprendre après un certain temps si vous arrêtez de suivre les recommandations du médecin.

L'auto-traitement avec des remèdes populaires ne conduit pas toujours à un résultat positif, il devient parfois une cause de complications. Procédures populaires à appliquer après consultation du médecin.

Plus D'Articles Sur Radiculites