Arthrose de l'articulation du coude 1 degré

Des charges élevées sur les membres lors de la pratique d'un sport ou de tout travail ont une incidence négative sur l'état du cartilage articulaire. Malheureusement, aujourd’hui, l’arthrose du coude, degré 2, n’est pas diagnostiquée par des médecins que chez les patients âgés.

Parmi les patients, il existe souvent des personnes de moins de 40 ans présentant un état instable et une évolution rapide du tableau clinique.

Après avoir lu ce document, le lecteur recevra des réponses aux questions concernant les causes de l'arthrose, les principaux symptômes de la maladie et les méthodes de traitement modernes.

Pourquoi l'arthrite déforme-t-elle le coude?

Plus récemment, on pensait que l'arthrose déformante était une pathologie liée à l'âge et était uniquement causée par la détérioration de l'irrigation sanguine des tendons et des cartilages de la jonction, qui se développait à la suite du vieillissement de l'organisme.

Mais des recherches scientifiques récentes ont montré qu'une arthrose du coude pouvant se déformer peut également se développer chez les jeunes générations. Cela est dû au fait qu’aujourd’hui, de nombreuses personnes mènent une vie sédentaire et que, associée à des troubles endocriniens, l’hypodynamie provoque une défaillance du mécanisme d’innervation.

En d'autres termes, l'arthrite du coude peut être causée par toute personne qui enfreint systématiquement le régime, exerce un travail sédentaire et ignore l'éducation physique. La pathologie de l'articulation du coude est directement liée au syndrome du tunnel et à l'ostéochondrose cervicale.

Les trois conditions sont accompagnées d'une détérioration de l'innervation des tissus musculaires et des tendons, d'une diminution de la production de fluide qui nourrit le tissu cartilagineux. En conséquence, le cartilage se déshydrate et perd son élasticité et sa fermeté. De telles conditions sont très favorables aux effets pathogènes sur la tête des articulations.

Mais pour le développement de l'arthrose déformante du coude, il existe d'autres facteurs provoquants:

  • la présence chez l’homme d’épicondylite ulnaire appelée «coude de tennis»);
  • surpoids, associé à des syndromes œdémateux d'origine différente (hormonal, néphrotique, cardiaque, endocrinien);
  • blessures régulières du système musculo-squelettique, il peut être comme les accidents vasculaires cérébraux mineurs, et les luxations graves, entorses et fractures
  • rhumatismes et maladies du tissu conjonctif;
  • violation de l'équilibre de la consommation d'alcool (normalement, une personne devrait boire au moins deux litres d'eau pure par jour);
  • troubles métaboliques;
  • la présence de foyers d'infection chroniques dans le corps du patient, notamment les cavités carieuses négligées des dents, la gastrite chronique, la cholécystite et l'amygdalite;
  • manque de calcium et d'autres minéraux;
  • pathologie de la thyroïde et du pancréas;
  • immunité réduite.

Pour rétablir rapidement l'état naturel des tissus articulaires, il est nécessaire d'éliminer immédiatement les causes possibles de la pathologie.

C'est pourquoi, lors du diagnostic initial, il est extrêmement important de déterminer les facteurs pathogènes probables.

Symptômes de l'arthrose du coude des premiers stades

Afin de pouvoir commencer le traitement de l'arthrose du coude le plus tôt possible, il est nécessaire de le diagnostiquer rapidement. C'est pourquoi, lorsque les premiers symptômes de la maladie apparaissent, la visite chez le médecin doit être suivie immédiatement. Pour cela, une personne doit connaître les signes caractéristiques de l'arthrose du coude.

L'arthrose déformante de l'articulation du coude du premier degré ne s'exprime que par une douleur à court terme dans la région concernée après l'exercice. Les symptômes externes de la pathologie peuvent être complètement absents.

Lors de l’examen initial, le médecin constate une légère diminution du tonus musculaire et des difficultés liées aux tentatives de déplacement de l’avant-bras. La douleur est aggravée par la flexion, l'extension ou la rétraction du membre, c'est-à-dire pendant les moments où l'articulation du coude est impliquée.

Afin d'exclure la polyarthrite rhumatoïde, la bursite, l'épicondylite, le syndrome tunnel de l'articulation du coude, l'ostéochondrose et les entorses à ce stade, un diagnostic différentiel est réalisé.

Chacune de ces maladies peut déclencher un syndrome douloureux irradiant au coude. Le médecin prescrit le passage de la radiographie et, si nécessaire, la tomodensitométrie et l'arthroscopie. Le traitement est effectué par un orthopédiste, un thérapeute manuel ou un chirurgien.

Le tableau clinique de l'arthrose déformant au deuxième degré est plus prononcé:

  1. La douleur dérange presque constamment et augmente le soir.
  2. Lors du déplacement, on note un crépitus qui indique le début du processus de destruction dans le tissu osseux.
  3. Autour de l'articulation du coude peuvent être observés des nodules de consistance dense.

À ces deux étapes, le traitement conservateur peut être très efficace et même une guérison complète est possible. Mais la thérapie doit commencer le plus tôt possible.

Traitement de l'arthrose du coude

Le marché pharmaceutique moderne ne dispose pas d’un arsenal de médicaments efficaces pour le traitement des pathologies du système musculo-squelettique. Par conséquent, le traitement repose sur une tactique attentiste, au cours de laquelle il est nécessaire d'éliminer les symptômes de l'arthrose.

Les interventions thérapeutiques comprennent:

  • La nomination de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (Baralgin, Indamethacin, Ortofen, Diclofenac), qui soulagent le processus inflammatoire, éliminent la douleur. Le patient reçoit un soulagement important, mais ne parvient pas à récupérer complètement.
  • Vitamine thérapie, dans laquelle l'acide nicotinique, la cyanocobalamine, le bromure de thiamine, le chlorhydrate de pyridoxine sont préférés. Ces médicaments améliorent les processus métaboliques dans les tissus affectés, améliorent la circulation sanguine et conduisent souvent à une amélioration significative de l'état général du patient. Mais l'effet de ces médicaments est de courte durée.
  • Les corticostéroïdes sont des médicaments hormonaux qui suppriment les processus auto-immuns dans le corps. Ils sont prescrits pour la douleur intense. Mais les corticostéroïdes ont un effet négatif grave: ils peuvent détruire le tissu osseux.
  • Les Hondoprotecteurs sont des médicaments relativement nouveaux. Ces médicaments ne sont pas encore bien compris, ils ont donc de nombreux opposants. Avec les injections intra-articulaires, les chondoprotecteurs fournissent un bon résultat, mais il existe un avis selon lequel l'administration pré-orale et l'administration intramusculaire ne produisent pas l'effet attendu.
  • La douleur qui accompagne invariablement l'arthrose déformante du coude peut être soulagée à l'aide de la novocaïne et du blocage de l'iceocaïne. Mais de telles méthodes sont d’urgence et ne sont pas thérapeutiques.
  • Le traitement de l'arthrose nécessite des mesures physiothérapeutiques, des massages et la performance quotidienne d'un ensemble d'exercices de bien-être.

Le traitement de l'arthrose du coude du premier degré par des méthodes de thérapie manuelle est très efficace. Mais le succès n'est garanti que si les mesures ont été prises en temps voulu.

Le thérapeute manuel effectue l'examen initial du patient avec un soin particulier. Après avoir examiné l'historique de la maladie, le médecin clarifie le diagnostic et détermine le degré de destruction des tissus articulaires. Après une familiarisation complète avec la situation, le médecin développe une méthode de traitement individuelle.

Le traitement par thérapie manuelle permet de normaliser la localisation des têtes osseuses dans la cavité articulaire. En raison de l'effet d'acupuncture sur les points biologiquement actifs du corps humain, l'ostéopathe élimine le syndrome de la douleur sans aucun effet secondaire.

Après le soulagement de la douleur et le dépassement de la période aiguë, un long cours de récupération commence, qui utilise principalement la gymnastique médicale et le massage. Le but de ces activités est la restauration naturelle des tissus articulaires.

Au cours de l'activité physique au cours de l'exercice, la circulation sanguine dans les muscles augmente, ce qui permet au tissu cartilagineux de se nourrir de manière diffuse et complète. Le massage assure la consolidation de l'effet obtenu et élimine l'excès de tension dans les muscles.

Ces méthodes sont complétées par les recommandations pratiques des médecins, qui visent à organiser le lieu de travail et le lit appropriés, en adaptant le régime alimentaire. Un traitement complet de l’arthrose permet d’améliorer l’état général du patient, d’accroître sa capacité de travail et de reprendre son rythme de vie habituel.

Comment traiter l'arthrose du coude avec des médicaments et à l'aide d'exercices?

L'arthrose de l'articulation du coude est une maladie dégénérative dystrophique caractérisée par un amincissement et la destruction du tissu cartilagineux de l'articulation. Dans la plupart des cas, la maladie résulte du vieillissement naturel du corps et commence généralement à se développer après 45 ans.

Cependant, il existe des exceptions à la règle générale lorsque l'arthrose est diagnostiquée chez des patients assez jeunes ou des athlètes professionnels. Dans ce cas, des modifications pathologiques se développent à la suite de blessures, d'un effort physique excessif ou de maladies chroniques concomitantes. Aujourd'hui, nous parlerons des symptômes et du traitement de l'arthrose du coude et nous apprendrons tout sur les causes de la maladie et sur les conséquences causées par les dommages dystrophiques des structures articulaires.

Pourquoi l'arthrose se développe-t-elle?

Contrairement aux articulations de la hanche ou du genou, qui représentent les charges les plus élevées, l'articulation du coude est moins susceptible à l'arthrite. Mais le principal danger du processus pathologique est qu’il se développe longtemps sans présenter de symptômes prononcés et se manifeste déjà au stade de la destruction commune.

Le mécanisme de la maladie consiste à réduire le volume de liquide synovial, ce qui entraîne un rétrécissement de l'interligne articulaire, une augmentation du frottement dans les articulations et une croissance progressive de la croissance osseuse (ostéophytes). Le résultat des processus dystrophiques est la survenue de douleur et la limitation de la mobilité des articulations. Dans le même temps, le processus dégénératif couvre toutes les structures - les ligaments, les muscles, la capsule synoviale et sa coquille, ainsi que l'os sous-chondral.

Les facteurs provocants suivants peuvent déclencher la destruction d'un joint:

  • blessures antérieures au coude (ecchymoses, fractures, luxations, ruptures ligamentaires);
  • charges sur l'articulation régulières, excessivement élevées, associées à des caractéristiques sportives ou professionnelles;
  • maladies du système endocrinien, diabète, troubles métaboliques (goutte);
  • défauts congénitaux de l'articulation du coude;
  • maladies infectieuses concomitantes (bursite, tendovaginite, polyarthrite rhumatoïde);
  • intoxication chronique du corps;
  • maladies auto-immunes graves ou pathologies de nature allergique;
  • utilisation à long terme de certains médicaments (corticostéroïdes);
  • facteur d'âge (vieillissement du corps);
  • états d'immunodéficience.

Selon la CIM 10 arthrose de l'articulation du coude, les codes de M00 à M99 appartiennent à la liste, car il existe de nombreuses sous-espèces de cette pathologie destructrice.

Symptômes principaux

Dans le développement de la maladie, il existe plusieurs signes caractéristiques qui indiquent une lésion de l'articulation du coude:

  1. Syndrome de douleur Au stade initial de la maladie, les sensations douloureuses sont légères et n'apparaissent qu'à une certaine charge lors d'activités sportives ou d'haltérophilie. À mesure que les processus dégénératifs augmentent, les douleurs deviennent plus fortes et ne lâchent pas, même au repos.
  2. L'apparition de la crise. Lors du déplacement du bras, un crissement sec caractéristique se produit dans l'articulation. Ce son provient d'un frottement d'os. À mesure que le volume du liquide synovial diminue, il devient plus distinct et s'accompagne de sensations désagréables et douloureuses.
  3. Restriction de la mobilité articulaire. À mesure que les os ostéophytes grossissent et que l’articulation se rétrécit, l’amplitude des mouvements des bras diminue. Le patient fait à peine les mouvements d'extension, ne peut pas reprendre ses mains. A ce stade, il existe un "symptôme de Thompson" lorsque le patient ne peut pas tenir une main pliée serrée dans un poing.
  4. Déformation de l'articulation du coude. La destruction du tissu cartilagineux, la croissance des os, le gonflement de l'articulation malade entraînent une modification de sa forme et une augmentation de sa taille. À l'extérieur, les phoques et les tubercules deviennent visibles à la surface de l'articulation du coude.

Le syndrome de la douleur dans l'arthrose ne disparaît pas, même la nuit, augmente par temps froid et humide et épuise sévèrement le patient, le privant de sommeil et de repos et l'amenant à une dépression nerveuse. Avec l'exacerbation du processus pathologique, il se produit une détérioration générale de la santé, la peau autour de l'articulation touchée devient sèche et chaude au toucher.

Arthrose déformante du coude

L'arthrose déformante est le type de pathologie le plus courant, diagnostiqué dans près de 50% des cas. Dans ce cas, la lésion principale est localisée à l'extrémité articulaire de l'humérus et les ostéophytes se développent autour de la cavité articulaire. L'arthrite déformante se caractérise par les mêmes symptômes que ceux énumérés ci-dessus, mais présente également des différences.

Par exemple, dès la première étape du processus pathologique, les ostéophytes se forment autour de l’articulation et pénètrent dans la fosse cubitale et ne permettent pas l’extension libre du bras.

Au cours du deuxième stade de la maladie, la croissance des os entoure presque toute l'articulation du coude, limitant ainsi la mobilité du membre.

Au troisième stade d'arthrose déformant, la sclérose des lobes adjacents de l'os se joint à la croissance des ostéophytes.

L'arthrose déformée progresse lentement et affecte plus souvent les articulations soumises à un stress régulier. On pense que le mécanisme de développement de la maladie déclenche une violation de la circulation sanguine dans les tissus de l'articulation, à la suite de laquelle leur nutrition se détériore. Le cartilage perd progressivement son élasticité et finit par cesser de fonctionner.

Degré d'arthrose de l'articulation du coude

Compte tenu de la gravité des manifestations cliniques, le processus pathologique comporte plusieurs degrés:

L'arthrose du coude 1 degré se produit sans symptômes visibles. Parfois seulement, avec un effort physique élevé ou des mouvements brusques, un certain inconfort se produit. Néanmoins, déjà à ce stade, des changements dégénératifs commencent, qui, en l'absence de signes extérieurs visibles, peuvent encore être détectés lors de l'examen du patient. Ainsi, l’apparition de l’arthrose peut indiquer une légère diminution du tonus musculaire, ainsi que des difficultés pour plier / détendre le bras et le ramener au dos. La production de liquide synovial est réduite et un rétrécissement de l'interligne articulaire est déjà visible sur une radiographie.

L'arthrose 2 degrés est marquée par la formation d'ostéophytes (croissance osseuse) et la destruction progressive de l'articulation. A ce stade de la maladie, un resserrement apparaît dans la zone endommagée et la douleur augmente, ne lâchant même pas au repos. La fonctionnalité de l'articulation est déjà gravement altérée, le patient ne peut ni prendre sa main en arrière ni la plier, et par conséquent, la mise en œuvre d'actions ordinaires du ménage est difficile. La photographie de l'articulation du coude montre de multiples croissances osseuses et des déformations des tissus. Lorsque l'examen externe dans le coude gonflement est perceptible.

L'arthrose du 3ème degré est caractérisée par une destruction importante de l'articulation, un amincissement du tissu cartilagineux, une déformation sévère des articulations. Le rapport normal des structures anatomiques est perturbé, l'appareil ligamenteux raccourcit et perd ses fonctions, et par conséquent, avec un mouvement limité, la mobilité pathologique de l'articulation du coude, entraînant une subluxation, est notée. La nutrition de l'articulation et de ses tissus environnants est presque complètement perturbée, les muscles perdent leur capacité à se contracter, ce qui empêche la personne d'effectuer les actions habituelles.

Les douleurs deviennent insupportables et hantent constamment le patient, même la nuit. Réduire leur gravité ne peut que fixer l’articulation dans une position confortable. Sur la radiographie, en plus d’un grand nombre d’ostéophytes, le cartilage détruit et l’absence d’espace articulaire sont déterminés. À ce stade, des modifications externes sont évidentes, par exemple, un bras devient plus court et la déformation de l'articulation est clairement visible. Plus la maladie progresse, plus la croissance des os, le syndrome de la douleur et la déformation du coude sont prononcés.

Diagnostics

Le diagnostic correct de l'arthrose du coude aide la méthode de la radiographie, de l'arthroscopie ou de l'IRM, avec laquelle vous pouvez déterminer avec précision la gravité du processus pathologique.

Les rayons X montrent clairement les modifications dégénératives de l'articulation - destruction du cartilage, rétrécissement de l'articulation et présence dans la cavité articulaire de croissances osseuses (ostéophytes). Cela permet au spécialiste de poser le bon diagnostic et de déterminer le traitement de l'arthrose du coude.

Méthodes de traitement

Le traitement de l'arthrose doit commencer dès les premiers stades, car il est de plus en plus difficile de faire face aux effets dévastateurs au fur et à mesure de l'évolution de la pathologie. Les meilleurs résultats sont obtenus avec une thérapie complexe, qui comprend:

  • traitement de la toxicomanie;
  • physiothérapie;
  • utilisation de moyens de fixation de l'articulation du coude;
  • exercices thérapeutiques;
  • remèdes populaires;
  • intervention chirurgicale.

Traitement médicamenteux

Les principaux médicaments utilisés dans la phase aiguë de l'arthrose sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Dans le traitement du processus inflammatoire, Diclofenac, Voltaren, Ortofen, Ibuprofen, Nimesulide en comprimés oraux, sont présentés sous forme d'injections dans la région de l'articulation touchée ou de préparations locales (onguents, gels). Leur utilisation aide à soulager la douleur et à faire face à l'inflammation. La posologie et la durée du traitement sont déterminées par le médecin.

Tous les agents externes utilisés pour l'arthrose peuvent être divisés en plusieurs groupes principaux:

Pommade du groupe des AINS

Les représentants de ce groupe sont les pommades, les gels et les crèmes qui procurent des effets anti-inflammatoires et analgésiques - gel Fastum, Nurofen, Diclofenac, Voltaren, kétoprofène, etc.

Produits à base de capsicine

Ce groupe comprend les onguents à effet chauffant, qui contiennent des extraits de piments rouges. L'utilisation de médicaments tels que Nise, Nikofleks, Espol améliore la circulation sanguine dans l'articulation touchée et soulage la douleur.

Fonds combinés

Ces pommades contiennent plusieurs substances actives qui produisent un effet complexe: elles suppriment le gonflement et l’inflammation, améliorent les processus métaboliques de l’articulation, ralentissent la destruction des tissus articulaires. Représentants de ce groupe - Viprosal, Apizatron.

Dans les cas graves, afin de soulager le processus inflammatoire, une administration intra-articulaire de corticostéroïdes est nécessaire - Diprospana, Hydrocortisone. Une fois la phase aiguë de l’inflammation retombée, de l’acide hyaluronique est injecté, qui agit comme un lubrifiant qui empêche les frictions articulaires et élimine la douleur.

À la deuxième étape du traitement, des chondroprotecteurs sont prescrits au patient, ce qui empêche toute destruction ultérieure de l’articulation et favorise la restauration du tissu cartilagineux. La demande signifie - Artra, Kondronova, Ostenil, sulfate de glucosamine, chondroïtine. Appliquez-les sous forme de pommades pour le traitement de l'articulation touchée ou sous forme d'injections intra-articulaires.

Physiothérapie

Après avoir éliminé les symptômes inflammatoires aigus, prescrire un traitement de physiothérapie. Techniques populaires:

  • l'électrophorèse avec des médicaments favorise une meilleure pénétration des composants anti-inflammatoires et analgésiques dans les tissus articulaires;
  • traitement à la paraffine - procure un léger effet de réchauffement et améliore le processus de circulation sanguine dans la zone à problèmes;
  • procédure au laser - contribue à la destruction des formations osseuses, élimine l'excès de calcium et redonne la mobilité aux articulations;
  • traitement de boue - réduit la gravité des symptômes désagréables, ralentit les processus dystrophiques;
  • acupuncture - la procédure active les terminaisons nerveuses et redonne le tonus perdu aux muscles du bras.

Au cours du traitement, un schéma de protection doit être fourni à la main du patient pour laquelle l’articulation du coude est fixée à l’aide d’un bandage spécial. Cela élimine le fardeau sur le membre malade et soulage la douleur. Benefit apportera une série de procédures de massage qui aideront à améliorer la mobilité de l'articulation touchée.

Thérapie d'exercice pour l'arthrose du coude

En période de rééducation, il est recommandé au patient de faire des exercices de physiothérapie visant à renforcer l’appareil ligamenteux et à prévenir la formation de contractures. Un ensemble d'exercices pour chaque patient est sélectionné individuellement, en tenant compte de l'âge, du degré de dommage aux articulations et de la présence de maladies concomitantes.

Les exercices en cas d'arthrose du coude en cours de réalisation ne devraient pas causer de gêne ni de douleur, sinon ils ne seraient pas bénéfiques. Le complexe de gymnastique thérapeutique est sélectionné de manière à ce que sa mise en œuvre résolve une tâche spécifique. Par exemple, un bloc d'exercices vise à améliorer la circulation sanguine dans l'articulation, l'autre à détendre les muscles et à éliminer les symptômes de douleur, et le troisième à accélérer la régénération des tissus.

Intervention chirurgicale

La chirurgie de l’arthrose du coude n’est pratiquée que lorsque l’utilisation de méthodes de traitement conservatrices a échoué et que la maladie continue de progresser, avec des conséquences graves (y compris une invalidité). Dans les cas avancés, les articulations détruites ne pouvant plus être restaurées, elles sont remplacées par une prothèse en alliage de métaux ou en silicone à haute résistance. De plus, lors d'une intervention chirurgicale, les excroissances osseuses et les tissus atteints de nécrose sont éliminés, ce qui empêche la récurrence du processus inflammatoire.

Le traitement chirurgical de l'arthrose avec implantation d'une prothèse est une procédure coûteuse, qui n'est pas pratiquée dans toutes les cliniques métropolitaines et requiert une haute qualification et le professionnalisme des médecins. Après la chirurgie, le patient doit, au cours de la période de réadaptation, qui dure plusieurs mois, développer une nouvelle articulation artificielle. Ce n’est qu’après cela qu’il pourra reprendre son mode de vie habituel.

Traitement de l'arthrose du coude à la maison

Les remèdes populaires pour l'arthrose du coude sont un bon ajout au cours principal du traitement. L'utilisation de compresses, de frictions, de décoctions à base d'herbes médicinales aide à faire face au syndrome douloureux et à accélérer la guérison. Recettes populaires:

Pommade à la propolis

La composition thérapeutique est préparée à base de propolis et d’huile végétale, à volume égal (50 g). Les composants de la pommade doivent être mélangés et ensuite dans un bain d'eau jusqu'à ce que la propolis soit complètement dissoute. La pommade finie peut être conservée au réfrigérateur et légèrement chauffée avant chaque utilisation. Il est préférable de l'utiliser comme base pour une compresse. Le coude du patient est abondamment maculé de pommade, recouvert d'un film dessus, fixé d'un bandage et d'une écharpe enroulée autour du bras. Une telle compresse peut être mise avant le coucher et nettoyée seulement le matin.

Compresse de feuilles de bouleau

Les feuilles de bouleau fraîches ou sèches versent de l'eau bouillante, insistez 2 heures. Puis égouttez le liquide, placez la masse végétale sur une serviette en gaze, pliée en plusieurs couches et fixez-la au joint douloureux. Couvrir avec une pellicule plastique, appliquer un bandage et réchauffer avec un foulard ou un foulard en laine. Compressez pour garder au moins 3 heures.

Teinture à frotter d'elecampane

Vous pouvez acheter des racines sèches d’élecampane dans une pharmacie, broyer, mesurer 50 g et remplir ce volume avec 300 ml de vodka de haute qualité. Tous les ingrédients sont placés dans un récipient en verre foncé et mis dans un endroit sombre et chaud pendant 10 à 12 jours. L'infusion prête à frotter le coude douloureux matin et soir, avant le coucher.

Solution d'oeufs à friction

Mélanger le jaune d'oeuf avec la térébenthine et le vinaigre de cidre dans une proportion de 1: 1: 1. La composition résultante est utilisée pour broyer l'articulation touchée, puis l'envelopper d'une écharpe en laine et aller se coucher. La procédure est recommandée de faire 2-3 fois par semaine.

Bains de conifères

Les aiguilles de pin ou d’épicéa bouillir avec de l’eau bouillante, cuire pendant 7 à 10 minutes, refroidir à une température telle qu’elles ne brûlent pas, verser l’infusion de conifère dans un récipient et y insérer le coude malade. La durée de la procédure est de 10-15 minutes.

Tout sur l'arthrose du coude et son traitement

Des données décevantes provenant de nombreuses études suggèrent que l'arthrose est devenue la maladie la plus courante du système musculo-squelettique.

L'agitation urbaine, le style de vie sédentaire, des blessures de toutes sortes accompagnent cette maladie, qui conduit à une invalidité et à une invalidité sans diagnostic ni traitement appropriés.

Le plus souvent, l'arthrose affecte l'articulation du coude, en tant qu'appareil le plus important des fonctions vitales des mains.

Qu'est-ce que l'arthrose?

L'arthrose de l'articulation du coude est une maladie de l'articulation caractérisée par des modifications dystrophiques du cartilage et du tissu osseux, dues au frottement et à la croissance d'ostéophytes.

Il commence le processus de dégénérescence en réduisant la production de fluide dans le sac synovial, qui remplit la fonction de lubrification des articulations.

La localisation de la maladie se produit dans la zone de l'épicondyle. La douleur provoque une inflammation et des tumeurs de calcifications.

La zone touchée couvre non seulement le cartilage et le tissu osseux, mais également la poche périarticulaire, les tendons, les ligaments et les muscles.

Avec le développement de la maladie sans traitement approprié, l'articulation devient moins mobile, jusqu'à une perte d'efficacité totale.

Le syndrome douloureux devient insupportable, ce qui entraîne par la suite un certain nombre de troubles physiologiques.

Causes de

Les causes de la maladie sont nombreuses et, dans la plupart des cas, le développement est accompagné de plusieurs facteurs externes et internes.

Les principales causes d'arthrose de l'articulation du coude sont les suivantes:

  • Les modifications des os et des muscles liées à l'âge;
  • Mode de vie et conditions de travail de la personne;
  • Prédisposition héréditaire;
  • Blessure au coude

Fractures, ecchymoses, entorses, ligaments déchirés, entorses.

  • Violation des processus métaboliques, accompagnée d'un excès de certains éléments et d'un manque d'autres;
  • Processus inflammatoires, bursite d’origine différente;
  • Troubles endocriniens et intoxication;
  • Hypothermie, maladies respiratoires multiples;
  • Augmentation de la charge de travail associée au travail ou aux sports;
  • Coagulation altérée et formation de sang;

L'état des niveaux hormonaux chez les femmes après la ménopause. La conséquence des maladies infectieuses.

Symptômes de l'arthrose ulnaire

Au début, l'arthrose du coude ne cause pratiquement pas de maladies, la maladie évolue lentement et de manière asymptomatique.

L'arthrose évolutive se manifeste par un certain nombre de signes par lesquels le spécialiste suppose la présence d'une affection. Après les premières manifestations des symptômes, un examen attentif et des prescriptions de traitement sont recommandés pour éviter les complications.

Il y a des groupes de symptômes qui manifestent une arthrose de l'articulation du coude:

  • Douleur lorsque vous bougez les mains, pliez, redressez, pliez, marchez

Le syndrome douloureux se manifeste progressivement et, pour la première fois, survient généralement après un exercice physique ou tout simplement lorsque vous soulevez des poids. Progressivement, la douleur augmente et ne disparaît pas, même en état de repos et en limitant les charges.

Elle est localisée sur le site de lésion articulaire, mais est parfois transmise à la colonne cervicale. À cet égard, l'arthrose se confond facilement avec les symptômes de l'arthrose cervicale et de l'ostéochondrose.

  • Signes externes de changement de la peau, gonflement

La prolifération des ostéophytes provoque des lésions des tissus mous, une inflammation de la bourse synoviale provoque des rougeurs dans la zone touchée. Dans la région de l'articulation du coude, des bosses apparaissent, la couleur de la peau change.

Le son des frottements causés par l’absence ou le manque de liquide dans la bourse. Les sons exprimés sont caractéristiques lors du déplacement des coudes et sont considérés comme la norme, mais avec le développement de l'arthrose, le son devient sourd, il s'accompagne de sensations douloureuses et inhabituelles. À mesure que la maladie progresse, le resserrement devient plus fort.

Progressivement, l'articulation affectée devient limitée dans ses mouvements. La maladie provoque le tonus musculaire, la lumière du cartilage se rétrécit et les excroissances d'épines osseuses ne permettent pas de garder la main sur le poids et les doigts pliés dans le poing.

Les experts appellent ce syndrome un symptôme de Thompson. Il est utilisé dans le diagnostic et le diagnostic lors de la consultation initiale avec un spécialiste.

Le succès du traitement dépend du bon traitement et du traitement opportun du médecin.

Selon la gravité de l'évolution de la maladie, divers types de traitement et les méthodes les plus récentes sont prescrits.

Il existe trois degrés de développement de la maladie, qui se manifestent de manière complètement différente et présentent des symptômes et des signes différents.

Degré d'arthrose de l'articulation du coude

1 degré

Pour le premier degré de la maladie, comme pour le début, la douleur est ressentie localement pendant le mouvement et le stress sur l'articulation touchée.

Extérieurement, l'articulation du coude et les tissus externes restent inchangés, mais un spécialiste lors de la palpation peut détecter une diminution du tonus musculaire et une difficulté des mouvements forcés.

Le signe principal de l'apparition de changements atrophiques est une flexion difficile et douloureuse du bras.

Lorsque vous vous penchez en arrière, vous ressentez une vive douleur.

Pour exclure l'ostéochondrose, une radiographie est réalisée. Elle permet également de visualiser les premiers changements dégénératifs dans la lumière entre les articulations et le tissu cartilagineux.

2 degrés

Au deuxième stade de la maladie, la douleur à l'avant-bras augmente. Des sensations douloureuses apparaissent non seulement pendant les mouvements, mais également dans un état de repos. Un craquement apparaît, une faiblesse musculaire se fait sentir.

Lorsque la fonction de l'articulation est déjà altérée, les difficultés de l'efficacité de la main se traduisent par des problèmes quotidiens.

Les accès de douleur, qui ne sont plus une occasion, de consulter un médecin.

Sur une radiographie de l’arthrose à 2 degrés, on distingue clairement les excroissances osseuses qui exercent une pression sur les ligaments et les tendons du coude.

Le cartilage de l'articulation est déformé, mais les signes extérieurs peuvent être ou ne pas être. Un léger gonflement à peine perceptible de la zone touchée apparaît en raison d'une inflammation de la poche synoviale.

3 degrés

Lorsque la maladie est négligée, la douleur dans l'articulation touchée ne disparaît pas, même pendant le sommeil. Il devient plus petit avec le repos complet fixé dans une position, le joint.

À ce stade, l'examen aux rayons X devient aussi informatif que possible, l'articulation touchée est clairement visible sur l'image et une multitude de croissances osseuses recouvrent complètement l'espace entre les cartilages.

Apparaît le coude de déformation externe. Le gonflement de la partie externe de l'articulation du coude augmente, la main du patient est modifiée de manière irréversible. La mobilité du bras est minimisée.

Méthodes et méthodes de traitement

Après le diagnostic et la détermination du site de la lésion, un traitement est prescrit. Cela peut être une thérapie combinée ou une méthode choisie individuellement pour éliminer la douleur et restaurer les tissus déformés.

En médecine moderne, on utilise un traitement médicamenteux accompagné de physiothérapie et de physiothérapie.

Reste pertinent et les méthodes de la médecine traditionnelle pour résoudre ce problème.

L'intervention chirurgicale survient au dernier stade de la maladie ou lorsque les méthodes conservatrices sont impuissantes.

Des médicaments

Le traitement de l'arthrose de l'articulation du coude avec des médicaments comprend une anesthésie locale et un soulagement de la douleur dans la zone des lésions analgésiques. En cas de douleur intense, le blocage par novocaïne est prescrit.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens aident à arrêter le développement du processus inflammatoire dans l'arthrose, par exemple:

Celles-ci peuvent être des injections intramusculaires, des comprimés ou des onguents topiques.

Dans les articulations sévères et négligées, de l'acide hyaluronique est injecté dans la cavité, ce qui remplace la lubrification naturelle et adoucit le tissu cartilagineux.

Après l'élimination du syndrome douloureux et la normalisation de la mobilité articulaire à l'aide de chondroprotecteurs, un traitement de rétablissement est lancé. La glucosamine ou le sulfate de chondroïtine, qui font partie des préparations, aident à restaurer et à régénérer les tissus endommagés.

Ces médicaments coûtent cher et nécessitent un usage à long terme, mais ils peuvent être utilisés pour rétablir complètement l'articulation du coude et retrouver toutes ses fonctionnalités.

Physiothérapie

Comme la plupart des maladies du système musculo-squelettique, l'arthrose est traitée conjointement avec la physiothérapie. Les experts recommandent de subir des procédures de massage de la zone touchée.

L'effet visible est apporté par la thérapie à la paraffine, qui réchauffe les tissus mous et améliore la circulation sanguine dans la zone à problèmes. En utilisant l'électrophorèse, les médicaments sont injectés localement, ce qui contribue à leur meilleure pénétration et absorption dans les tissus mous.

Les traitements au laser aident à réduire la formation osseuse ou à s'en débarrasser complètement. Sous les rayons du laser passe la destruction des formations de calcium, ce qui libère, rend la mobilité aux articulations comprimées.

Les compresses de boue sont également devenues une méthode populaire parmi les procédures de physiothérapie, car elles affectent les changements dystrophiques internes et externes. L'acupuncture aidera à rétablir la mobilité après un traitement médicamenteux. Les procédures contribuent à l'activation des terminaisons nerveuses et amènent les muscles des mains à se tonifier.

Le dernier ensemble de mesures visant à lutter contre l'arthrose, il est considéré comme une gymnastique thérapeutique. Au stade initial, l'entraînement physique doit être effectué sous la supervision d'un spécialiste, après quoi vous pouvez faire des exercices indépendants.

Il est important que pendant l'exercice, il n'y ait pas de douleur.

Remèdes populaires

De nos jours, la médecine traditionnelle est considérée comme le moyen le plus sûr et le plus efficace, mais de nombreuses recettes de la médecine traditionnelle ont prouvé à maintes reprises leur efficacité dans le traitement de l'arthrose à divers degrés de gravité.

À la maison, frottez et compressez à partir de diverses herbes médicinales. L'effet principal de cette méthode repose sur l'effet de réchauffement, l'amélioration de la circulation sanguine et du métabolisme dans les tissus. À l'intérieur, prenez des teintures et des décoctions pour soulager la douleur et renforcer les forces internes du corps pour lutter contre la maladie.

Le traitement populaire du coude à la maison est principalement réduit au frottement avec des onguents et des infusions, au-dessus de compresses, à des bains et à la prise de diverses décoctions ou teintures à l’intérieur.

À l'aide du miel d'abeille habituel, l'articulation du coude permet de retrouver la mobilité et de soulager l'inflammation dans la zone touchée.

Les bains aux herbes ont un effet positif sur la régénération des tissus. Une méthode radicale, telle que les bains de conifères, ne peut pas être appelée, mais avec un long parcours, elle apporte un effet thérapeutique étonnant.

Toutes les méthodes populaires sont basées sur le soulagement de la douleur, le soulagement de l'enflure et des rougeurs et le retour de la mobilité articulaire.

Le traitement de l'arthrose avec des pommades confère un effet immédiat et tangible à l'articulation du coude. Ce type de traitement est donc plus agréable pour le patient. L'analgésique local soulage même les douleurs les plus sévères et élimine les signes extérieurs d'arthrose. La pommade a un effet modéré et, dans son principe d’action, soulage les symptômes de la maladie.

Tous les onguents médicaux utilisés pour l'arthrose sont divisés en quatre groupes de médicaments.

Le premier groupe comprend les salicylés, ils soulagent l'inflammation. Ils sont le plus souvent prescrits pour les coups, les ecchymoses. Pommades contenant de l'acide salicylique et ses dérivés:

Le deuxième groupe comprend les anti-inflammatoires non stéroïdiens qui anesthésient et bloquent le processus inflammatoire:

Les préparations à base de capsacine réchauffent la zone touchée, améliorent le flux sanguin et soulagent la douleur. Une substance d'origine naturelle, extraite du poivron rouge, est la base des onguents topiques:

Les pommades combinées, qui comprennent plusieurs substances actives à la fois chaudes, soulagent le gonflement, empêchent le développement de nécrose des tissus mous:

Traitement chirurgical

L'intervention chirurgicale est envisagée dans les cas où les méthodes conservatrices n'ont pas eu l'effet souhaité. En cas d'arthrose chronique, l'articulation touchée ne peut pas être restaurée. Elle est donc remplacée par une prothèse en silicone de haute qualité ou en métal à usage médical. Pendant l'opération, les excroissances osseuses et les tissus présentant des signes de nécrose sont également éliminés, ce qui exclut toute inflammation ultérieure.

La méthode des prothèses opérationnelles est coûteuse et nécessite un grand professionnalisme du médecin, elle n’est utilisée que dans les situations les plus difficiles. Après la prothèse, le patient subit une thérapie complexe, en collaboration avec un spécialiste, développe une nouvelle articulation artificielle. Après une intervention chirurgicale réussie après trois mois, le patient reprend son mode de vie habituel.

Conclusion

Avec un traitement rapide chez le médecin et le diagnostic précoce de l’arthrose, il y a de fortes chances pour un rétablissement complet. Avec le bon choix de traitement, le risque de complications est réduit. La clé du succès réside dans le respect de toutes les exigences d’un spécialiste, l’adhésion au traitement, le reste de l’articulation touchée ainsi que la consommation de tous les médicaments prescrits.

Effectuer des exercices et la physiothérapie dans des cas individuels ont besoin d'une vie.

Compte tenu des caractéristiques physiologiques de chaque organisme, il existe un risque de diminution de l'efficacité du bras, de déformation irréversible du membre et de perte de la mobilité totale ou partielle de l'articulation.

Après un traitement efficace et l'élimination complète de la maladie, il est nécessaire de surveiller l'état de la zone douloureuse, de limiter la charge élevée, de surveiller le mode de vie et d'éviter les blessures. En faisant attention et attentif, il n'y aura aucune chance de retrouver leur santé, il n'y a pas de mal.