Douleur dans le côté droit dans les côtes: causes et traitement

Même une personne complètement en bonne santé à la fois confrontée à un symptôme aussi déplaisant que la douleur ressentie par le dieu juste sous les côtes.

Un contact assez dense de l'hypochondre droit avec les organes internes d'une personne, ainsi qu'une structure plus dense, complique la définition d'un diagnostic clair. Par conséquent, lors de tout symptôme douloureux de toute nature sur le côté droit sous les côtes, vous ne devez pas attendre d'aller chez le médecin.

Causes de la douleur dans l'hypochondre droit

L'hypochondre droit est considéré comme une protection plus fiable pour un nombre suffisant d'organes internes.

Tout d'abord, la douleur dans le côté droit indique les maladies suivantes:

  • Foie (hépatite ou cirrhose);
  • Pancréas;
  • Glande surrénale;
  • Les intestins;
  • La colonne vertébrale (ostéochondrose);
  • Côtes (fracture ou fracture de côte);
  • Poumon droit (cancer du poumon ou pneumonie);
  • Diaphragme;
  • Nerfs périphériques;
  • Rein droit (lithiase urinaire, pyélonéphrite);
  • La vésicule biliaire.

Cependant, pour identifier correctement la cause même de ces symptômes douloureux du côté droit ou du dos, vous devez faire attention à la nature et à la localisation de la douleur.

Les symptômes

Dans le côté droit sous les côtes, les sensations douloureuses peuvent avoir leur propre caractère:

Compte tenu de la douleur elle-même et des symptômes qui l'accompagnent, il est possible de révéler avec précision l'organe interne affecté.

Douleur intense

Une douleur insupportable, infernale et très forte du côté droit est caractéristique des maladies, telles que le foie, les reins ou la vésicule biliaire.

Maladies de la vésicule biliaire. La douleur assez forte à droite incite le patient à chercher une autre position confortable. En plus de tout cela, il peut y avoir les symptômes suivants:

  • La fièvre;
  • Vomissements fréquents, qui ne font qu'aggraver la situation et ne la soulagent pas;
  • Jaunissement du blanc des yeux et de la peau autour des yeux;
  • La nausée

Les coliques hépatiques sont assez fortes et des sensations douloureuses dans le dos, insupportables, disparaissent principalement lors de la prise de substances antispasmodiques.

Dans les maladies du foie, les symptômes tels que les paupières jaunies et le blanc des yeux sont caractéristiques.

Lésions hépatiques - c'est lorsque la douleur devient de plus en plus forte au moment où le patient prend une position horizontale.

Vous pouvez observer des signes de perte de sang (avec faiblesse, pauvreté de la peau et des muqueuses, dépression, pouls très rapide, vertiges).

Rein - douleur indescriptible, il est perceptible quand une personne court d'un endroit à l'autre et cherche une posture confortable. En règle générale, ces douleurs sont expliquées précisément par la lithiase urinaire, car tout dépend de l'endroit où la douleur se produit, la douleur peut être créée à la fois dans l'hypochondre supérieur et inférieur du côté droit. En plus de tout cela, il peut aussi y avoir des symptômes ultérieurs:

  • Miction constante;
  • Vomissements (se manifestant simultanément avec la douleur);
  • Ballonnements.

Douleur aiguë

Douleur aiguë, ou comme on l'appelle aussi, douleur de poignard, qui est capable de se manifester de manière inattendue et dans la norme est considérée comme un symptôme d'un ulcère à l'estomac.

Avec une douleur exacerbée, le patient adopte une position horizontale avec les jambes serrées au ventre.

En plus de tout cela, son patient est également torturé:

  • La diarrhée et la constipation;
  • Nausées et vomissements;
  • Brûlures d'estomac et éructations acides.

Douleur aiguë

Une douleur aiguë au côté droit, qui englobe la soi-disant "ceinture", est considérée comme un signe initial du développement d'une pancréatite sous forme aiguë à cette époque. La cause de cette exacerbation de cette maladie peut être considérée comme la consommation excessive de grandes quantités de boissons alcoolisées avec des aliments gras et sucrés. Ces douleurs aiguës dans la pancréatite aiguë sont caractérisées par l'intensité - à ce moment-là, la douleur ne s'atténue pas lorsque la position du corps ou la toux change. La pancréatite présente les symptômes suivants:

  • Vomissements fréquents;
  • Des nausées;
  • Intoxication grave (hémorragies mineures sur les côtés et autour du nombril, bleu sur le visage et le corps, peau de marbre sur l'abdomen).

Une douleur aiguë au côté droit sous les côtes au niveau de l'omoplate ou de la clavicule apparaît pendant l'accumulation de pus derrière le diaphragme. Les douleurs elles-mêmes deviennent de plus en plus insupportables avec des mouvements brusques, de la toux, des éternuements, de la respiration. Le relief ne peut venir qu'en position horizontale, tout en étant précisément du côté droit (important). Symptômes possibles de la maladie:

  • La fièvre;
  • Intoxication du corps.

Des douleurs aiguës entre les côtes, qui se ressemblent à chaque mouvement ou même un léger toucher de la peau, sont généralement caractéristiques du zona, considéré comme une maladie virale, se manifestant sous une forme plutôt douloureuse sous la forme d'une éruption cutanée le long du virus infecté terminaisons (surtout dans la zone intercostal). Avant la manifestation de l'éruption cutanée, le patient peut ressentir une faiblesse, une douleur persistante dans l'hypochondre droit ou même gauche, ainsi qu'une température corporelle élevée.

Douleurs sourdes, douloureuses et lancinantes

L'étirement, la douleur et la douleur sourde du côté droit sous les côtes ne peuvent que dire qu'il s'agit d'une manifestation d'une maladie hépatique chronique, considérée comme un symptôme du développement de tumeurs malignes et bénignes.

En plus de la douleur sourde et tirante peut être observée:

  • Insuffisance hépatique;
  • Jaunisse;
  • Perturbation de la circulation sanguine.

Avec tout cela, une douleur sourde et douloureuse est considérée comme un signe de maladies ultérieures:

  • Chez les femmes, inflammation des appendices;
  • Inflammation intestinale;
  • Augmentation de la taille de la rate;
  • Polykystose rénale du côté droit;
  • Tumeurs malignes du poumon, du rein, du pancréas et de la vésicule biliaire.

Douleur lancinante

Les sensations douloureuses sous les côtes du côté droit, qui passent sous une forme perçante, qui deviennent de plus en plus profondes et fortes que les précédentes, à chaque respiration profonde ou toux, sont considérées comme un signe de pneumonie du côté droit. Souvent, la douleur se disperse complètement du côté droit et il est très difficile de déterminer sa manifestation à un moment donné. Il y a des signes liés:

  • Température corporelle élevée;
  • Constipation et diarrhée;
  • Triangle nasolabial pâle ou bleu;
  • Éruption herpétique sur le côté droit;
  • Essoufflement.

Mal de dos

Des sensations douloureuses sous les côtes du côté droit peuvent indiquer des problèmes de reins ou de pancréas.

Au cours du processus d'inflammation des reins, le patient peut présenter un type de symptôme de Pasternatsky (accompagné d'un syndrome douloureux très vif, même avec un léger accident vasculaire cérébral situé de l'arrière de la paume le long de la côte)

Au cours des coliques néphrétiques, les sensations douloureuses sous les côtes du côté droit sont de nature paroxystique et intense et peuvent tourmenter dans une certaine mesure lorsque le patient ne peut pas être au repos et change constamment de position.

Lors d'une maladie telle que la lithiase urinaire, la douleur s'étend au bas du dos et à la vertèbre.

La douleur à droite sous la côte pendant le processus inflammatoire du pancréas (en d'autres termes, la pancréatite) apparaît de manière très inattendue, son intensité ne change pas et prend la forme d'une manifestation sous la forme d'une ceinture. Les causes du processus inflammatoire du pancréas peuvent être considérées comme une violation des processus métaboliques, l’abus de boissons alcoolisées avec des aliments gras, une complication après une chirurgie et une exacerbation de maladies chroniques.

Plaie juste sous les côtes devant

Quand il fait mal sur le côté droit sous les côtes, il est déjà considéré comme un symptôme de la maladie des maladies suivantes:

  • Poumon (pneumonie ou inflammation);
  • Foie (hépatite, cirrhose, tumeurs, dégénérescence graisseuse des cellules);
  • Estomac du duodénum (ulcère peptique, érosion ou gastrite);
  • La vésicule biliaire (cholécystite aiguë ou chronique).

Au moment de la blessure légère, les douleurs sous les côtes sont lancinantes et aggravées par l'inhalation et la toux, avec tout ce phénomène qui l'accompagne, il y aura divers signes de fièvre (faiblesse ou fièvre) qui le distinguent d'autres pathologies des organes internes du dieu droit sous les côtes.

Au cours de la défaite de la vésicule biliaire, le patient ressent une très forte douleur, principalement dans l'omoplate et le pancréas droits. Encouragés par la cholécystite, les mêmes symptômes douloureux envahissent les côtes droites.

Lorsque le côté droit est douloureux ou sourd, il ne peut que parler et causer des dommages au foie. Elle est souvent accompagnée des symptômes de jaunisse suivants (lorsque le blanc des yeux et la peau autour des yeux prennent une teinte jaunâtre), seules les tumeurs bénignes font exception.

Au cours des ulcères duodénaux et des maux d'estomac se produisent devant le côté droit sous les côtes, qui passe dans le dos et le bas du dos. Les sensations douloureuses sont légèrement atténuées lors de la pression. Le patient peut donc se sentir soulagé lorsqu'il est en position horizontale (couché sur le ventre) ou simplement accroupi.

La douleur en bas à droite sous les côtes

La douleur sous les côtes du côté droit est considérée comme un signe de processus inflammatoire:

  • Rein droit. (En cas de colique rénale, la douleur n'a pas de localisation spécifique et se produit absolument dans tout l'hypochondre droit, ce nombre inclut également la colonne vertébrale et le bas du dos);
  • Estomac et duodénum - la douleur dite ulcéreuse passe de la zone épigastrique au bas de l'hypochondre droit;
  • Intestins (ou, pour être plus précis, une annexe). Le symptôme principal est une douleur aiguë et aiguë du côté droit. Avec tout cela, la nature de la douleur informera le patient de la rupture probable de l’appendice, vous devez donc vous rendre très rapidement à l’hôpital.

En plus de toute cette douleur sous les côtes du côté droit peut survenir même chez la personne la plus en santé en marchant. Tout cela se produit dans le cas où le patient est soumis à des charges inhabituelles pour son corps. Dans la veine complète, qui se trouve sous les côtes inférieures droite, le flux sanguin augmente et augmente. En outre, la douleur peut survenir dans les virages et les virages très marqués, si les os des côtes sont adjacents aux organes internes.

Diagnostics

Quel que soit le type de douleur sous les côtes, seul un spécialiste hautement qualifié pourra établir un diagnostic absolument précis. Il est nécessaire de procéder à des examens chez le thérapeute de district, qui, si nécessaire, dirigera le patient vers un examen supplémentaire et plus détaillé chez le prochain médecin.

Le diagnostic de la douleur dans l'hypochondre droit comporte un certain nombre des étapes suivantes:

  • Recherche manuelle (en d'autres termes, palpation). Le foie et les reins enflammés seront bien palpés et les pathologies de la vésicule biliaire rendront l'étude plus douloureuse;
  • Recherche en laboratoire et ensuite le processus d'hospitalisation;
  • Questionnaire (anamnèse), dans cette enquête, le médecin obtiendra du patient toutes les informations dont il a besoin sur les maladies humaines chroniques et inflammatoires;
  • Examen, yeux, téguments cutanés (présence de jaunisse);

Comment traiter la douleur sous les côtes du côté droit

Le côté droit, ou plutôt ses côtes, sont, pour ainsi dire, le "mur de protection" qui protège en premier lieu les organes internes, tels que le foie, les intestins, le pancréas et la vésicule biliaire. Tous ces organes à l'intérieur sont très serrés et serrés les uns aux autres, il est donc très difficile de déterminer la cause fondamentale de la douleur du côté droit.

Le premier principe de traitement est la référence opportune à un spécialiste (médecin local, oncologue, chirurgien, gastroentérologue).

Vous pouvez réduire la douleur en utilisant les médicaments antispasmodiques suivants:

  • La nitroglycérine (assez pour trois gouttes sur un morceau de sucre raffiné ou un comprimé sous la langue);
  • No-shpa (deux comprimés trois fois par jour);
  • Par voie sous-cutanée (un millilitre de promédol et un millilitre zéro représentent un dixième pour cent de la suspension d'atropine; deux millilitres de shpy et cinq milligrammes de baralgin).

Il est interdit d'utiliser des compresses chaudes. Lorsque vous ne savez pas quel est votre diagnostic, vous pouvez uniquement attacher un morceau de glace à l'endroit affecté, mais cela doit être fait si cette glace engourdit définitivement l'endroit.

Il faut se rappeler que si un patient a une douleur accompagnée de signes tels que nausées et vomissements, une ambulance doit être appelée de toute urgence. Assez souvent, avec une liste de maladies, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire (pour une inflammation de la lithiase urinaire ou de la vésicule biliaire, de graves lésions du foie).

Lorsque votre médecin vous a déjà diagnostiqué, vous pouvez utiliser, en plus des médicaments, les méthodes de traitement traditionnelles:

  • Si le foie vous fait mal, mélangez cinq cent milligrammes de miel avec deux cuillères de cannelle moulue. Il est nécessaire de prendre cette composition une cuillère après et naturellement avant les repas;
  • Si la rate vous fait mal - 1 gramme de lait utérin chaque jour, ou bouillon de dogrose;
  • Si la vésicule biliaire fait mal - bouillon de pommes de terre, il est nécessaire de faire bouillir les pommes de terre dans l'uniforme, puis ne pas verser l'eau au plafond. Il faut faire face à ce qui s'est passé et le boire trois fois par jour, deux cuillères à soupe.

Prévention

Pour que votre douleur ne se transforme pas en un massacre sur la table d'opération, vous devez appliquer les règles de prévention habituelles, et le plus important, simples:

  • Ne pas abuser des aliments salés, épicés et gras, ainsi que de l'alcool;
  • Chaque année, il est nécessaire de procéder à un examen médical complet, à une échographie des organes, afin de connaître en permanence toutes vos maladies chroniques, leur état et leur traitement naturel;
  • Pour la douleur initiale, contactez immédiatement un médecin (spécialiste).

Les sensations douloureuses du côté droit sous les côtes sont considérées comme un symptôme assez dangereux qui «agite constamment un stylo» au sujet de maladies graves de vos organes internes. Par conséquent, lors de premières collisions avec de tels signaux, vous devez contacter immédiatement un médecin hautement qualifié.

Douleur dans le droit sous les côtes à l'avant - principales causes et symptômes

La douleur dans l'hypochondre droit à l'avant peut être à la fois aiguë et chronique et peut se manifester sous une forme ou une autre chez 30% de la population adulte.

Dans la plupart des cas, la douleur et les symptômes sont observés lors de la défaite des organes internes situés dans cette région anatomique.

Le plus souvent, il peut s'agir d'une pathologie:

  1. Du foie.
  2. La vésicule biliaire.
  3. Flexion du côlon.
  4. Moitié droite.
  5. Dans certains cas, une irradiation du rein droit ou de la glande surrénale est possible.

Plus rarement, la douleur peut être causée par une pathologie du duodénum, ​​de la veine cave, de la tête du pancréas, situés dans cette zone.

Causes de malaise chez une personne en bonne santé

Il convient de rappeler que ce n'est pas toujours la cause de la douleur dans le côté droit sous les côtes peut être un état pathologique. Les symptômes peuvent survenir même chez des personnes en parfaite santé.

Exercice douleur

Si une personne n'est pas habituée à un effort physique intense, elle peut ressentir des picotements et une douleur au côté droit en raison du travail ardu ou de la pratique de sports intenses. En règle générale, la douleur apparaît sous le bord droit et est perçante. L'émergence de ce symptôme est associée à une libération active d'adrénaline.

Il en résulte une diminution du tonus des canaux biliaires situés juste sous les côtes et un étirement excessif de leur bile accumulée. En même temps, le foie est intensément rempli de sang et la tension de sa capsule apparaît, ce qui provoque une gêne. Une telle douleur peut irradier du côté droit au dos. Souvent, il se développe pendant un effort physique mineur pendant la grossesse.

Les symptômes peuvent être causés par une grande quantité d'aliments denses. C'est pourquoi, après avoir mangé de manière dense, il n'est absolument pas recommandé de courir de longues distances ou de faire des pompes.

Troubles respiratoires

Parfois, une contraction spasmodique des muscles du diaphragme peut provoquer une douleur abdominale sourde du côté droit. Il peut être ressenti au plus fort de l'inhalation ou de l'expiration. Il peut y avoir une sensation de picotement dans le côté droit lorsque vous toussez. Cette douleur est généralement de courte durée et peut s'atténuer quelque peu lorsque vous appuyez sur l'hypochondre. Une fois la profondeur et le rythme respiratoires rétablis, les symptômes disparaissent rapidement.

Douleur au côté droit chez les femmes

Aux derniers jours du cycle menstruel, un déséquilibre hormonal peut survenir chez la femme. Cela conduit à un spasme des canaux biliaires et à l'apparition de douleurs aiguës dans le côté droit sous les côtes, qui peuvent irradier vers le dos. Ces symptômes peuvent disparaître d'eux-mêmes à la suite de l'harmonisation de l'équilibre endocrinien.

La détérioration du syndrome prémenstruel peut être déclenchée par la prise de médicaments contraceptifs hormonaux.

Développement de la grossesse

Parfois, l'apparition de douleurs coupantes ou lancinantes au côté droit peut être associée aux particularités de la physiologie d'une femme pendant la grossesse. Souvent, ces femmes se plaignent d’être sous pression du côté droit, surtout quand elles sont assises ou couchées. La gêne peut augmenter après un repas copieux.

Lors de grosses périodes de grossesse, la taille de l'utérus augmente plusieurs dizaines de fois. L'utérus envahi exerce une pression sur les organes internes, qui sont situés à proximité. En outre, le malaise du côté droit sous la côte pendant la grossesse peut être causé par l’étirement des ligaments retenant l’utérus. Cette affection ne présente pas de danger pour la santé de la future mère. Toutefois, il est recommandé de réduire l'effort physique au cours de la grossesse et de faire plus souvent des promenades calmes à l'air frais.

Causes pathologiques

En plus des causes physiologiques, les maladies suivantes peuvent causer une douleur du côté droit sous la côte:

  1. Les maladies du foie, infectieuses et non infectieuses, sont l’hépatite, la cirrhose, l’hépatose et les néoplasmes malins.
  2. Les maladies cardiaques qui sont accompagnées par une défaillance circulatoire dans un grand cercle - myocardite, malformations cardiaques, infarctus du myocarde abdominal.
  3. Maladies de la vésicule biliaire et des voies biliaires.
  4. Pathologie du côlon.
  5. Changements pathologiques dans la moitié droite du diaphragme.
  6. Maladies du système musculo-squelettique et du système nerveux - lésions des côtes inférieures, névralgie du nerf intercostal, zona.
  7. Pathologie chirurgicale aiguë de la cavité abdominale, aussi appelée "Sharp Abdomen" ou une catastrophe de la cavité abdominale. Ces maladies incluent les complications de l'ulcère gastrique et de l'ulcère duodénal, l'appendicite, la péritonite, etc.
  8. Quelques formes de thrombose de la veine cave inférieure.
  9. Hernies de la paroi abdominale ou ouverture œsophagienne du diaphragme.

Douleur aiguë dans l'hypochondre droit

La douleur aiguë aiguë du zona peut être l'une des premières manifestations de la pancréatite aiguë. L'intensité ne change pas lorsque vous modifiez la position du corps dans l'espace ou lorsque vous toussez. La douleur associée à la pancréatite s'accompagne de nausées et de vomissements, signes d'intoxication grave.

La douleur dans l'hypochondre droit peut être due à la formation d'abcès sous-phrénique. Dans cette situation, le pus s'accumule sous le dôme du diaphragme. La toux, les mouvements brusques et un profond soupir peuvent aggraver la douleur. La maladie s'accompagne de signes d'intoxication sévère générale, d'une baisse de la pression artérielle et d'une augmentation du pouls.

Si une douleur aiguë se produit au moindre contact de la peau, cela peut être un signe de zona. C'est une maladie virale qui se manifeste sous la forme d'éruptions cutanées très douloureuses ou irritantes. En plus de l'éruption cutanée, la température corporelle peut augmenter et une douleur dans l'hypochondre droit peut apparaître.

Une douleur lancinante qui augmente au plus fort de l'inhalation ou de la toux peut être le symptôme d'une pneumonie aiguë du côté droit. La maladie est accompagnée de fièvre, d'essoufflement, de pâleur et de cyanose de la peau.

Dans la cholécystite aiguë, la douleur peut irradier à l'omoplate droite et se déplacer vers la région iliaque droite.

Douleur sourde et douloureuse

Le plus souvent, une douleur sourde et douloureuse dans l'hypochondre supérieur droit est provoquée par des maladies chroniques du foie, le plus souvent une hépatite ou divers types de tumeurs. En plus de la douleur, le patient développe une jaunisse, des troubles circulatoires, une insuffisance hépatique.

En plus des maladies du foie, une douleur sourde ou douloureuse dans l'hypochondre peut être causée par:

  1. Maladie rénale polykystique.
  2. Tumeurs malignes.
  3. Phénomènes inflammatoires dans la rate, splénomégalie.
  4. Processus inflammatoires dans l'intestin grêle.
  5. Maladies inflammatoires des organes génitaux féminins.

Si la douleur paroxystique est causée par un ulcère gastrique ou un ulcère duodénal, elle peut devenir moins intense lorsqu'elle est comprimée au niveau de l'épigastre et de l'hypochondre droit.

Stades diagnostiques de la douleur sous le bord droit

Quelles que soient la cause et la nature de la douleur, seul un spécialiste qualifié peut établir un diagnostic précis. Le diagnostic d'un patient souffrant de douleur dans l'hypochondre droit comporte plusieurs étapes:

1. Interrogatoire minutieux du patient et recueil de l'anamnèse.

2. Inspection du patient, état général, couleur de la peau, muqueuses.

3. Palpation - examen manuel de la zone touchée du corps. Peut-être une rate hépatique élargie, une sensibilité dans la projection de la vésicule biliaire.

4. Méthodes de recherche de laboratoire et instrumentales.

Sur la base des données obtenues, le médecin décide des options de traitement à l'hôpital ou en consultation externe.

Les principales méthodes de traitement et de prévention

Prescrire un traitement de la douleur dans l'hypochondre droit ne devrait être qu'un spécialiste. N'essayez pas de vous soigner vous-même. Il est possible de supprimer la douleur aiguë uniquement en prenant des médicaments antispasmodiques ou de la nitroglycérine.

Il n'est pas recommandé d'appliquer un coussin chauffant chaud sur la plaie. Autorisé à attacher la bulle avec de la glace pendant une courte période. Si l'application à froid n'apporte pas de relief, il est préférable de retirer le pack de glace.

Si des symptômes tels que des nausées et des vomissements se développent, appelez immédiatement un médecin. Très souvent, le traitement doit être de nature chirurgicale.

Si la maladie est chronique et que le diagnostic est déjà connu, vous pouvez utiliser les moyens de la médecine traditionnelle. En particulier, vous pouvez boire une décoction de pommes de terre, de rose sauvage, de teinture de miel et de cannelle.

Pour que la douleur dans l'hypochondre droit ne se termine pas avec une intervention chirurgicale d'urgence, il est nécessaire de prendre les précautions nécessaires en temps utile:

  1. Chaque année, il est nécessaire de se soumettre à une inspection de routine, à une échographie et, en cas de détection de maladies chroniques, de prendre des mesures rapides.
  2. Adhérez à un régime équilibré, renoncez à l'alcool et au tabac, aliments gras.

Si une gêne apparaît, consultez immédiatement un médecin.

Douleur dans le côté droit sous les côtes: douleur vive, forte, sourde et lancinante

La douleur dans le côté droit est un signal au corps concernant le développement de processus sérieux nécessitant une participation extérieure. Pour diagnostiquer correctement une maladie, le médecin prend en compte un certain nombre de symptômes indirects et la nature des sensations, en obtenant un tableau clinique holistique.

Ce qui pourrait être malade là-bas

Dans cette zone du quadrant supérieur de l'abdomen se trouvent des organes vitaux: la vésicule biliaire, le foie, le rein droit, le pancréas. En partie, voici le duodénum, ​​l'intestin grêle, le diaphragme. Compte tenu de la diversité de cette liste, il est évident que la liste des problèmes possibles est également impressionnante.

La douleur sous le bord droit provoque les conditions suivantes du corps:

  • Cholécystite associée à une altération de la perméabilité des voies biliaires. Un inconfort soudain dérange généralement la nuit. Parmi les facteurs provoquant la maladie figurent les troubles physiologiques, le stress, la surmenage nerveuse.
    Un spasme douloureux et douloureux dans l'hypochondre est causé par le mouvement des pierres sortant de la vésicule biliaire, qui se coincent dans le canal excréteur, activant ainsi l'inflammation.
  • La défaite du duodénum sous forme de duodénite ulcéreuse. Les sensations dans ce cas sont des points de suture, dus au développement du processus pathologique sur la membrane muqueuse de l'organe digestif. La nuit, les spasmes peuvent être aigus et insupportables en raison du manque de nourriture dans l'estomac nécessitant une digestion.
  • Colique rénale. Se débarrasser d'une telle douleur n'est pas possible même en modifiant la position du corps. Tout mouvement ne fait qu'aggraver la situation. La raison de l'inconfort est que les calculs avancent le long du système urinaire.
  • Pancréatite La maladie se caractérise par une sensation de pulsation douloureuse intense à droite sous les côtes, due à une inflammation du pancréas.

En raison de la similitude des symptômes des pathologies de divers organes, il faut pouvoir classer les sensations désagréables par leur projection, ainsi que par leur nature.

Sur la photo, vous pouvez voir l'emplacement des organes internes de l'homme.

Douleur avant

Dans de telles situations, les médecins accordent une attention primordiale aux organes directement adjacents à la paroi du péritoine.

La vésicule biliaire

Le diagnostic de ce symptôme est un processus inflammatoire aigu. Les spasmes coupants sont localisés dans le muscle abdominal et sont dus à la formation de formations cristallines dans les conduits ou le cou ou à l'activité de la microflore bactérienne.

Une telle douleur sous les côtes à l'avant peut donner à l'épaule, accompagnée de vomissements de masses biliaires vertes, de nausées, d'éructations, d'amertume dans la bouche. Lorsque la cholécystite rejoint l'enflure, l'intelligibilité des aliments, le jaunissement du blanc des yeux.

Du foie

Les lésions de la structure de l’organe vital entraînent également des lésions de l’hypochondre, alors que la mort cellulaire s’accompagne de la formation de ganglions qui compriment les vaisseaux et les voies biliaires. Les sensations désagréables sont permanentes. Cette condition est observée dans la cirrhose, carcinome hépatocellulaire.

En comprimant les capillaires, une douleur latérale est également possible lors de la formation de structures kystiques remplies de liquide. La raison - ingestion du parasite de l'échinocoque.

Appareil digestif

Le problème réside peut-être dans la pathologie du côlon, l’inflammation, y compris le développement de processus granulomateux, lorsque la nécrose des tissus est observée. Les douleurs accompagnant les tumeurs cancéreuses peuvent également se projeter dans le quadrant supérieur droit de l'abdomen.

Une autre option - la présence de gastrite, dans laquelle toute déviation de l'alimentation, même si la nourriture faite maison est lourde de détérioration.

Système cardiovasculaire

Les sensations désagréables au sommet sous les côtes sont dues à une altération de la circulation sanguine dans une zone fermée et à des processus œdémateux ultérieurs, des phénomènes de lcd. En plus de l'insuffisance cardiaque, un spasme pressant mais avec une sensation de brûlure provoque un infarctus du myocarde.

Complète les causes énumérées de la douleur une autre option - le développement du processus pathologique en annexe.

Douleur sous les côtes dans le dos

Ce symptôme accompagne la pathologie de la glande surrénale, la veine cave, la névralgie intercostale et les lésions mécaniques de l'appareil osseux. Les médecins ajoutent à la liste des maladies possibles:

  1. Pyélonéphrite associée à la survenue d'un processus inflammatoire infectieux aigu, d'un oncide ou d'un abcès du rein.
  2. Dommages causés aux pierres en mouvement, sable la cavité urétérale. Dans une telle situation peut blesser non seulement par derrière, mais aussi sur le côté.
  3. Infarctus des papilles ou nécrose papillaire. Un inconfort sévère demeure en permanence, le développement d'un choc septique est possible.
  4. Processus inflammatoires dans le tissu adipeux. Les sensations désagréables augmentent avec la respiration profonde et les mouvements actifs.
  5. Ostéochondrose rachidienne.
  6. Les tumeurs de la glande surrénale, la formation de tumeurs malignes qui violent l'écoulement de l'urine. La longe peut faire mal tout le temps, il est parfois possible de réduire l'intensité de la douleur en pliant le torse.

S'il existe une gêne non seulement dans l'hypochondre à droite, mais aussi sous l'omoplate, la thrombose de la veine cave doit également être exclue.

Quand le côté droit fait mal

Voici les options suivantes:

  • Si le spasme est accompagné de nausées, il faut envisager une pancréatite aiguë ou chronique accompagnée d'une inflammation de la tête pancréatique. Parfois, ça fait mal non seulement le côté droit, mais aussi le dos. Les symptômes supplémentaires sont une faiblesse générale, une indigestion.
  • Inflammation du foie. Sensations ternes et accompagnées de pâleur, jaunissement de la peau, dyspepsie, perte d'appétit.
  • Duodénite Des sensations de traction désagréables se propagent simultanément au dos et à l'omoplate.

Pour les personnes qui sont sensibles à la douleur, les spasmes ne se limitent pas aux côtés, un malaise est donc possible en haut de l'épaule droite.

La nature de la douleur

Outre la classification ci-dessus des spasmes de l'hypochondre, vous devez vous rappeler certaines des nuances associées au type de malaise. Cet indicateur est souvent déterminant pour un diagnostic correct.

Pression latérale et lourdeur

Un tel symptôme est souvent accompagné d'une grossesse tardive, lorsque le bébé adulte est déjà trop près de l'estomac et que tout mouvement avec un stylo ou une jambe, des coups actifs provoquent une gêne importante chez la femme.

Une pression latérale sur les côtes peut aussi être due aux conditions suivantes:

  1. Ostéochondrose thoracique, dans laquelle il fait mal de bouger, de respirer et de bouger les mains.
  2. Pathologie du foie, de la vésicule biliaire, du système urinaire. Vous pouvez suspecter la maladie en rejoignant la douleur du vomissement et des nausées. Les patients atteints de telles maladies ont tendance à mentir davantage, car tout changement, y compris la marche et un simple soupir, provoque une augmentation des spasmes.

Douleur lancinante

Elle se plaint souvent après une longue course. Afin d’exclure la cause sous forme d’étirement de la capsule hépatique dans le contexte d’un dysfonctionnement du diaphragme et d’un faible débit sanguin, il est important que les femmes et les hommes ne planifient la charge qu’après un échauffement préliminaire.

Les conseils suivants vous aideront à prévenir les fourmillements:

  • La respiration se fait toujours par le nez. Il est important que ce soit profond.
  • Expirez - par la bouche et seulement en douceur.
  • Pendant la course, ils respirent exclusivement avec l'estomac.

Des points de suture sur le côté situé au-dessus du centre du péritoine peuvent également survenir lors d'une pneumonie du côté droit. L'affection du poumon est accompagnée d'essoufflement, de dyspepsie, d'augmentation de la température et de bleuissement des tissus qui forment le triangle nasolabial.

Douleur sourde

Un inconfort lissé mais persistant est caractéristique de nombreuses pathologies chroniques:

  • Cholécystite. Augmentation du spasme après la consommation d'aliments gras. Signes supplémentaires - envie émétique, ballonnements. À mesure que la maladie progresse, des ulcères, marqués par le temps, se forment sur les parois épaissies de la vésicule biliaire.
  • Pancréatite En raison du remplacement de la structure anatomique correcte par du tissu conjonctif, la production d'enzymes et de l'hormone insuline est perturbée. Une douleur sourde peut être présente à la fois à droite et à gauche sous les côtes. Il est complété par des signes de dyspepsie: éructations, ballonnements, diarrhée, nausées, brûlures d'estomac, vomissements.
  • Pyélonéphrite. En cas d'inflammation dans le système semblable à une cupule-bassin, le spasme peut se propager vers le côté opposé, se renforçant sur le fond d'un effort physique. Autres signes: fièvre et frissons déraisonnables, écoulement fréquent d’urine, augmentation de la pression artérielle, migraines, fatigue chronique.
  • L'hépatite. Les causes de malaise qui ne disparaissent pas avec le temps sont un traitement mal effectué, l’absence d’effet cicatrisant. La maladie est accompagnée d’une perte d’appétit, de nausées régulières, de flatulences, d’une intolérance aux aliments gras et à l’alcool. À la palpation de la sous-couche et à la pression sur le foie, il se produit un spasme douloureux caractéristique.
  • Duodénite La douleur à droite est complétée par des brûlures d'estomac, un manque d'appétit, une diarrhée régulière, des vomissements avec de la bile.

Attaque forte

Si vous sentez que la douleur est difficile à presser et pénètre de manière aiguë, provoquant un inconfort insupportable, il est nécessaire d’exclure les affections suivantes qui nécessitent un traitement immédiat.

Infarctus du myocarde abdominal avec nécrose du muscle cardiaque

Le spasme est présent simultanément sous les côtes et dans la région épigastrique et semble brûler de l'intérieur. La prise de médicaments pour le cœur ne donne pas l'effet souhaité, vous devez donc vous rendre immédiatement à l'hôpital.
Signes caractéristiques en plus de la douleur:

  • toux sèche et irritante (sans antécédents de tabagisme);
  • essoufflement;
  • faiblesse

Appendicite aiguë

L'annexe, qui est responsable de la protection immunitaire du système digestif, a une position variable. La localisation de la douleur est donc différente, notamment avec sa propagation du côté droit. La pathologie nécessitant une intervention chirurgicale est reconnue par les caractéristiques suivantes:

  • Spasme renversé dans le nombril.
  • Augmentation de l'inconfort lorsque vous marchez ou que vous vous tournez du côté gauche et que vous vous affaiblissez lorsque vous vous déplacez du côté opposé.

De plus, les conditions suivantes doivent être observées: indigestion grave, augmentation de la température corporelle, localisation de la douleur dans le quadrant supérieur droit pendant plus de 3 heures.

Le zona

La pathologie, initiée par l'une des variétés de l'herpevirus, affecte les terminaisons nerveuses intercostales. En plus de la douleur dans l'hypochondre droit, des démangeaisons sévères, un gonflement, une rougeur, suivis de bulles remplies de liquide, se produisent. Parfois, après la guérison, une névralgie post-herpétique est diagnostiquée, ce qui est extrêmement difficile à traiter.

Helminthiase

La douleur dans l'hypochondre droit survient au deuxième stade de l'ascaridiase. Symptômes supplémentaires de la maladie: dyspepsie, irritabilité excessive, baisse de l'intelligence, développement d'une asthénie.

Douleur douloureuse

La liste des causes possibles comprend la pathologie du foie:

  • Un léger inconfort indique le début du processus inflammatoire, vous ne pouvez donc pas ignorer une telle "cloche". L'hépatite virale s'accompagne souvent d'un spasme étiré dans le temps et bien toléré, qui ne peut être déterminé que par des tests de laboratoire portant sur les marqueurs appropriés.
  • Cirrhose Une condition critique de la vie s'accompagne d'une douleur intense, lorsque le processus se poursuit et que le traitement est inefficace.
  • Oncologie. On doit penser à un diagnostic aussi décevant, lorsqu'un syndrome de douleur légère est accompagné d'une perte de poids, d'une fatigue chronique, d'une température sous-fébrile persistante, d'une augmentation de la taille du corps.

Comme vous pouvez le constater, il est assez difficile de déterminer indépendamment la cause de l’inconfort. Par conséquent, il est préférable de ne pas retarder une visite chez le médecin, des tests de routine et des enquêtes révélant l’image de la maladie.

Pour ceux qui ont mal à l'hypochondre droit

La douleur n'est pas simplement un sentiment extrêmement désagréable, c'est aussi un signal important par lequel le corps tente d'attirer notre attention sur le fait que tout ne va pas bien. Par conséquent, si vous vous inquiétez de la douleur à droite sous les côtes, vous ne devriez pas différer votre rendez-vous chez le médecin "pour demain", car dans cette région il y a un grand nombre d'organes vitaux.

La nature et l'intensité de la douleur

Une douleur sourde dans l'hypochondre droit, s'étendant jusqu'à l'épaule droite, est le signe d'une maladie existante de la vésicule biliaire ou des voies biliaires (généralement sous forme chronique).

En règle générale, il s'accompagne de nausées ou de vomissements, d'une sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit, ainsi que d'une faiblesse et d'un malaise général.

La survenue d'une douleur aiguë au côté droit indique une cholécystite aiguë. En outre, on observe souvent des vomissements répétés avec fièvre, des frissons et une faiblesse grave. Comme pour toute douleur aiguë, il est recommandé de faire rapidement appel à un spécialiste.

Les maladies du foie et la cholélithiase provoquent des douleurs aiguës et soudaines (le plus souvent la nuit) sous le bord droit d'un personnage paroxystique (colique hépatique), "donnant" à l'épaule droite, à l'omoplate et même au cou.

Tout cela peut être accompagné de vomissements répétés, sans apporter de soulagement au patient. Les coliques sont causées par la présence de calculs dans la vésicule biliaire ou par un spasme prononcé.

Il arrive que la douleur dans le côté droit a un caractère de zona. La cause en est généralement une pancréatite chronique. Et, comme dans d'autres cas, la douleur peut être accompagnée de nausée ou de vomissements (avec aggravation - répétée), de diarrhée, de faiblesse et de malaise général.

La douleur douloureuse à droite sous les côtes indique une inflammation de la tête du pancréas (chronique) ou un processus inflammatoire du foie (hépatite, cirrhose du foie, néoplasmes, etc.).

En outre, le patient peut ressentir une lourdeur dans l'hypochondre droit, des troubles intestinaux (diarrhée ou constipation), une perte d'appétit persistante, une pâleur ou une couleur jaunâtre de la peau, une faiblesse générale et une indisposition.

Les principales causes de douleur dans l'hypochondre droit

Du foie

Une des causes les plus courantes de douleur sous la côte à droite est une maladie du foie.

Ils surviennent généralement à la suite de:

  • les maladies virales, le plus souvent les hépatites des groupes A, B ou C;
  • mode de vie inapproprié - tabagisme, abus d'alcool (hépatite alcoolique), consommation fréquente d'aliments gras ou épicés;
  • intoxication médicamenteuse - un certain nombre de médicaments peuvent contribuer à l'apparition d'une hépatite toxique.

La vésicule biliaire

Une des fonctions du foie est la production de bile, qui joue un rôle important dans la digestion des aliments en raison de son aptitude à dégrader les graisses et à son excès dans la vésicule biliaire.

Après avoir consommé des aliments trop gras, la vésicule biliaire injecte son contenu dans les intestins, car la bile produite par le foie à ce moment-là peut ne pas être suffisante pour décomposer les graisses.

Et s'il y a des infections ou des calculs dans la vésicule biliaire, la douleur survient, signalant ainsi la présence d'un problème et la nécessité de suivre un régime.

Pancréas

Cet organe est situé profondément dans la cavité abdominale et sa fonction principale est la production d'insuline, d'enzymes pour la digestion et du suc gastrique.

Si les douleurs du côté droit sous les côtes sont accompagnées de nausées, de vomissements et d'une transpiration abondante, cela peut être dû à une inflammation du pancréas (pancréatite), provoquée par:

  1. complications de la maladie de la vésicule biliaire (le plus souvent la cholélithiase);
  2. abus d'alcool;
  3. complications après une chirurgie à l'estomac ou aux voies biliaires;
  4. traumatisme abdominal ou troubles métaboliques (dans de rares cas).

Le dôme droit du diaphragme en contact avec les côtes

Les maladies du diaphragme sont plutôt rares. Les douleurs sous le côté droit proviennent généralement du fait que les organes adjacents au diaphragme, avec inflammation, peuvent augmenter et exercer une pression sur le diaphragme. De plus, les maladies suivantes peuvent être la cause de la douleur:

- la diaphragmatite - une maladie d'origine inconnue;

- amincissement du dôme droit du diaphragme (dans de très rares cas);

- blessures abdominales pouvant entraîner la rupture du diaphragme.

Annexe

Si une douleur survient sous le bord droit, on soupçonne généralement une appendicite, et ce diagnostic n'est posé que lorsque d'autres causes sont révélées.

Notez que si une douleur aiguë et aiguë apparaît du côté droit sous les côtes, il est nécessaire de consulter un médecin de toute urgence, car ne pas fournir une assistance rapide en cas de rupture de l’appendice peut entraîner la mort.

Insuffisance cardiaque

La douleur découle du fait que le muscle cardiaque, en raison d'une insuffisance, cesse de remplir ses fonctions fondamentales et que le sang commence à stagner dans le foie, ce qui le fait augmenter, ce qui provoque une douleur.

Découvrez quels médecins vous devez contacter si votre côté droit est constamment douloureux.

Une douleur aiguë brûlante peut indiquer un dysfonctionnement grave du corps. Pour en savoir plus sur la douleur du plexus solaire, consultez cette page https://med-atlas.ru/vnutrennie-organy/bol-v-solnechnom-spletenii.html

Souvent chez les personnes âgées, la douleur peut apparaître dans les pieds, ou plutôt dans les talons, ce qui est facilité par une raison aussi soudaine que celle trouvée dans cet article.

Blessures et ecchymoses

La douleur sous la côte inférieure droite peut être une conséquence de la blessure de la côte elle-même, ainsi que d'autres organes internes proches de celle-ci. Si vous voyez une ecchymose ou une abrasion à la surface du thorax, il est fort probable que la douleur soit causée par la blessure.

Douleur chez les femmes enceintes

Pendant la grossesse, une femme peut ressentir une douleur sous les côtes en raison de la croissance du fœtus et de la contraction de ses organes internes.

Douleur causée par un effort physique

Parfois, la douleur peut se manifester lors d'efforts physiques inhabituels pour votre corps, entraînant une dilatation des organes internes en raison de la libération d'adrénaline et d'une augmentation du flux sanguin.

Cela cause de la douleur. Cela peut également se produire en raison de virages serrés et de courbures au cours desquelles les organes internes entrent en contact avec les côtes. En règle générale, cette douleur disparaît en quelques minutes.

Quand demander de l'aide

Si vous ressentez des douleurs dans l'hypochondre droit, consultez immédiatement un médecin (appelez une ambulance) si vous êtes préoccupé par:

  • douleur douloureuse durant plus d'une heure;
  • douleur aiguë et aiguë;
  • douleur lancinante pendant le mouvement et ne passant pas avant une demi-heure (ce qui peut indiquer une atteinte des organes internes).

Si vous craignez des nausées et une douleur sourde sous le bord droit, vous devriez consulter un médecin le jour de l'apparition des symptômes.

Que faire avec une douleur au côté droit

Une douleur sourde causée par la présence de maladies chroniques chez vous peut être soulagée avec des médicaments antispasmodiques (par exemple, pas de shpy).

Cependant, vous ne devriez pas prendre d'analgésiques si vous n'êtes pas sûr des causes exactes de la douleur. Le fait est qu’à l’avenir, cela pourrait compliquer le diagnostic de la maladie.

Si la douleur sous la côte droite est vive, le patient doit être retenu (position statistique du corps), il est également recommandé d'appliquer un rhume à l'endroit des plus fortes sensations douloureuses et d'appeler une ambulance.

Dans le même temps, il est interdit de prendre des médicaments sans diagnostic précis.

Si vous ressentez une légère douleur à droite sous les côtes, vous devriez consulter un médecin (médecin généraliste, endocrinologue, chirurgien, traumatologue, spécialiste des maladies infectieuses ou cardiologue) pour éviter des problèmes graves.

Causes de douleur à droite sous les côtes

La douleur à droite sous les côtes est le signe de nombreuses maladies des organes internes du système digestif, de la respiration, ainsi que des systèmes nerveux, osseux et urinaire.

Dans certains cas, des conséquences graves - œdème du foie, des poumons et d’autres complications, seul le diagnostic différencié de la pathologie, ainsi que le traitement approprié démarré à temps, peuvent sauver le traitement.

Ce qui fait mal aux gens sous les côtes du côté droit

La douleur du sternum et du péritoine est une conséquence de pathologies infectieuses ou inflammatoires d'étiologies différentes dans l'un des organes internes situés dans le quadrant supérieur à droite:

  • le foie;
  • le poumon est sa partie inférieure;
  • 12 ulcère duodénal;
  • vésicule biliaire;
  • les reins;
  • diaphragme;
  • pancréas.

La gêne est souvent due à la défaite des terminaisons nerveuses lors d’une infection herpétique, en particulier du zona. De tels symptômes peuvent survenir après des blessures mécaniques.

Dans certaines situations, une douleur sous les côtes droites survient après une charge physique inhabituelle ou à la suite de la consommation d'aliments gras et difficiles à digérer.

Différences d'inconfort dans la zone sous-costale dans différentes pathologies

La tâche d'identifier le lumbago dans l'hypochondre droit est l'exclusion de l'appendicite. Le processus inflammatoire dans le processus du caecum menace le développement d'une péritonite grave, lorsque la vie compte pour une seconde, et que seul un médecin est en mesure de le déterminer.

Par conséquent, lorsque la douleur est située juste sous les côtes ou est irradiée des zones voisines du corps, il est impossible de prendre des médicaments avant un examen médical.

La médecine est connue pour les caractéristiques caractéristiques de la douleur sous les côtes droites pour les lésions pathologiques d’un ou de plusieurs organes internes simultanément.

Caractéristiques de l'inconfort de la cholécystite

L'obstruction de la voie biliaire s'accompagne de crises soudaines de cystalgies aiguës et très pointues au sommet, abdomen droit. Il commence à se rebeller plus souvent la nuit, mais peut apparaître le jour après avoir mangé des aliments trop gras et épicés. L’exacerbation de la douleur survient lors d’une surmenage nerveuse, ainsi qu’après le tabagisme ou lors de banquets alcoolisés.

Dans la cholélithiase, le blocage des canaux avec des calculs se manifeste par une colique intense, souvent une gêne est une douleur localisée sous les côtes droites, et irradie également vers le bras, l'épaule.

Le cours de l'inflammation chronique des canaux de la vésicule biliaire, en particulier de la cholélithiase, s'accompagne de douleurs vives, sourdes et sourdes, juste sous les côtes.

  • nausée à vomir avec écoulement biliaire;
  • haute température;
  • perte d'appétit.

L'estomac gonfle lorsque vous appuyez dessus et la douleur augmente.

Ulcère duodénal et son effet

Les douleurs caractéristiques de la duodénite sont les attaques nocturnes, une sensation de faim intense. La pathologie se manifeste sous plusieurs signes.

L'intensité des sensations diminue temporairement après avoir mangé, la douleur reprend avec une nouvelle force.

Les autres signes de lésions ulcéreuses de la muqueuse intestinale par les micro-organismes de Helicobacter pylori sont les suivants: fièvre, éructations acides, brûlures d'estomac, diarrhée ou constipation.

La duodénite chronique se produit souvent sur fond d'inflammation de la galle et du pancréas.

  • douleur droite sous les côtes - sourde, douloureuse;
  • brûlures d'estomac;
  • vomissements avec amertume de la bile;
  • la diarrhée

L'hépatite et ses effets sur la douleur du côté droit

En l'absence de destruction du foie pendant longtemps, les syndromes douloureux sont suivis d'un malaise, d'une faiblesse manifeste:

  • La nature de la douleur: sourde, constante, douloureuse.
  • Signes distinctifs de l'hépatite: sclérotique jaune des yeux, muqueuses, peau. L'urine s'assombrit, les calories s'éclaircissent.
  • À la palpation du foie, on a constaté une augmentation et une douleur intense localisée à droite sous les côtes.
  • Dans la forme chronique de l'hépatite, la gravité et la douleur tirante dans l'hypochondre supérieur droit sont constamment ressenties.
  • Accompagné de vomissements, de flatulences, de diarrhée.

L'augmentation de la taille du corps du foie est exprimée de manière significative, avec une douleur intense - pression sourde.

Inconfort avec la cirrhose

Au cours du long processus de destruction des hépatocytes et de remplacement des cellules parenchymateuses du foie par le tissu conjonctif, une douleur intense sous les côtes droites est ressentie pendant la période où le foie cesse de fonctionner.

Les symptômes suivants signalent le développement de la cirrhose:

  • flatulences;
  • démangeaisons;
  • couleur jaune de la peau;
  • gonflement de l'abdomen et des jambes;
  • les phalanges des doigts s'épaississent avec le temps;
  • les gens surmontent la léthargie, la fatigue.

Douleur dans l'hypochondre droit, douleur dans la nature, sensation sourde, pas particulièrement intense.

Pancréatite et ses effets

Avec une inflammation aiguë soudaine du pancréas, la douleur caractéristique dans l'hypochondre droit:

Dans ce cas, des soins chirurgicaux urgents sont nécessaires.

Les douleurs sous les côtes au cours de l'évolution chronique de la pancréatite sont sourdes, sourdes, surviennent après un repas copieux, souvent accompagnées de ballonnements, de vomissements, de dyspepsie.

Urolithiase, ses symptômes

Le lobe supérieur du rein droit est situé dans la région de l'hypochondre, l'inflammation et le gonflement de l'organe s'accompagnent d'une douleur lancinante intolérable, mais intermittente:

  • Des coliques néphrétiques accompagnées de douleurs aiguës et aiguës sont notées à la fois avec l'apparition et avec la progression des calculs dans le rein ou l'uretère.
  • Leurs surfaces pointues ressemblant à des cristaux endommagent inévitablement les muqueuses, ce qui provoque la cistale dans l'hypochondre.

Autres symptômes typiques de la lithiase urinaire:

  • l'hyperthermie;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • douleur à la tête;
  • mictions fréquentes;
  • faiblesse
  • transpiration excessive.

Pyélonéphrite Caractéristiques

Les douleurs sous les côtes droites avec une inflammation des reins du côté affecté du corps sont sourdes, constantes, en train de se dégrader.

  • Accompagné de fièvre ou de frissons.
  • Transpiration.
  • La nausée
  • La diarrhée
  • Distension abdominale, la dureté des parois des muscles abdominaux est noté.

La pyélonéphrite est souvent accompagnée de cystite, au cours du développement du processus pathologique, il y a une douleur dans l'urine, la présence de gouttes de sang dans celle-ci, une augmentation du besoin d'utiliser les toilettes.

Dans la pyélonéphrite chronique, la douleur causée par une inflammation du rein gauche est souvent opposée du côté droit.

Zona et névralgie droite

Avec la défaite des terminaisons des fibres nerveuses, en particulier des zones intercostales du corps atteintes du virus de l'herpès, la nature de la douleur est vive, vive et encerclante:

  • Signes distinctifs de la maladie: taches rouges, éruption vésiculeuse, démangeaisons, enflure de la peau, douleur entre les côtes.
  • Après la formation de cloques, les papules à leur place, une pigmentation prononcée se produit, elle ne disparaît pas pendant une longue période.

Ostéochondrose - un catalyseur pour une mauvaise santé

Les symptômes de la douleur se manifestent comme suit:

  • Forte compression du sternum pendant l'inspiration, l'expiration.
  • Une douleur sourde et douloureuse derrière donne l'hypochondre droit.
  • Une douleur aiguë sévère est parfois localisée dans la région de l'omoplate ou dans la partie inférieure de la colonne vertébrale thoracique.
  • L'intensité des sensations douloureuses augmente lorsque le corps tourne, se penche, se penche, lève les bras et les jambes.

Satellite fréquent d'ostéochondrose - névralgie avec douleur aiguë environnante - intercostal.

Fracture thoracique - fissure, son effet sur l'état

Signes distinctifs de douleur à droite sous les côtes pour blessures mécaniques:

  • Localisation claire et intensité aiguë de la sensation pendant les mouvements, toux.
  • Parfois, il est impossible d'inspirer correctement, d'expirer.
  • Il est facile de déterminer l'emplacement d'une fissure ou d'une fracture, il suffit de trouver la zone douloureuse de la côte. Près de lui, un gonflement de la peau et un hématome se forment invariablement.

Le diaphragme et ses dégâts

Dans les maladies du diaphragme, une douleur aiguë sévère dans l'hypochondre droit provient du pincement d'une hernie ou de la formation d'un abcès des tissus diaphragmatiques.

Une douleur courte et sourde est un signe de spasme soudain dû à une surcharge physique. Parfois, il apparaît avec une toux spastique, des sanglots hystériques. Dès que la charge sur le diaphragme est réduite, la douleur passe.

Des douleurs sourdes et prolongées sous les côtes dans l'espace iliaque peuvent signaler une maladie oncologique des organes internes.

Pneumonie

Les processus inflammatoires dans les lobes inférieurs du poumon provoquent des douleurs dans les muscles intercostaux:

  • Les crampes aiguës dans la pneumonie surviennent pendant la toux, une douleur sourde et douloureuse et ne disparaissent pas même au repos.
  • Symptômes typiques de l'apparition d'une pneumonie: essoufflement, toux sèche prolongée, hyperthermie, fièvre, essoufflement.
  • Le triangle nasolabial du patient acquiert une teinte bleuâtre.

Cancer du poumon

Pour le cancer du tissu pulmonaire, les douleurs dans l'hypochondre droit sont douloureuses, non permanentes, non associées à la toux:

  • Ils ne surviennent que lors de la défaite de métastases des terminaisons nerveuses de la cavité pleurale.
  • Dans les derniers stades sévères, la douleur est vive.
  • L'irradiation de l'épaule, nettement visible par l'arrière entre les côtes, s'étend sur toute la surface de la poitrine.

Il est impossible de savoir quel type de maladie est désagréable, cela est impossible par vous-même. Par conséquent, pour tout lumbago d'étiologie inconnue, vous devez immédiatement subir un examen médical.

Comment traiter une coupe sous les côtes à droite

L'auto-traitement est inacceptable, le médecin rédigera toutes les prescriptions nécessaires. Mais il existe un calendrier d'actions qui vous permet d'aider le patient lors d'une attaque:

  • Appelez un docteur de toute urgence.
  • Allongez-vous confortablement sur le dos, défaites les vêtements serrés.
  • Prenez une pilule de la drogue antispasmodique action No-shpu, Papaverin, Drotavenin.

Les médecins interdisent les actions suivantes:

  • Bouillotte - provoque une hémorragie interne, augmente l'inflammation des organes internes.
  • Injections d’analgésiques - déforment l’image de la maladie.
  • Attendez, quand les symptômes par eux-mêmes est également impossible.
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens - pour éviter les saignements.

Prévention

Des milliards de pages ont été écrites sur un mode de vie sain, il s'agit d'une mesure préventive pour presque toutes les maladies humaines. Quelles sont les règles de comportement vitales:

  • ne pas trop manger;
  • bouger plus;
  • toujours être de bonne humeur;
  • garder le corps et l'esprit propres;
  • prendre soin de ses proches;
  • ne pas offenser l'impuissant;
  • respirer plus d'air pur;
  • ne pas se soigner soi-même;
  • passer en temps voulu des examens médicaux;
  • suivez toutes les recommandations des médecins.

Ce sont les conditions de base pour une vie saine, pour éviter les maladies. Y compris les symptômes de douleur à droite sous les côtes. Malheureusement, les gens oublient souvent les positions de la vie et meurent jeunes.

Le plus souvent, des erreurs médicales dans la prescription du traitement, mais un diagnostic visuel incorrect de la maladie selon une image déformée de la maladie, entraînent des décès. Cela est dû à l'accueil incontrôlé d'analgésiques par le patient.