Causes et effets de l'œdème de la moelle épinière

En raison de la disponibilité des méthodes de recherche modernes (résonance magnétique et tomographie assistée par ordinateur), les gens ont commencé à les appliquer plus souvent à des fins prophylactiques. La conclusion après le diagnostic peut surprendre un homme simple dans la rue - une description détaillée des changements y est incluse. Depuis que le problème le plus courant est l’ostéochondrose de la colonne vertébrale, les gens prescrivent souvent eux-mêmes un examen radiologique de la colonne vertébrale.

Une fois la procédure terminée, un certificat ou une conclusion est délivré à la personne dans laquelle le diagnosticien décrit en détail les modifications observées. La profession de radiologue n'incluant pas les fonctions de prévention et de traitement des maladies, le "patient nouvellement malade" est confus. Les mots écrits dans la description de l'image agissent de manière déprimante - et si cela laisse présager un terrible diagnostic?

Cette déclaration fait référence au signe d'un "œdème de la moelle osseuse", que les médecins indiquent souvent chez les patients atteints d'ostéochondrose de la colonne vertébrale. C'est seulement une caractéristique du processus qui se produit actuellement dans le tissu de la vertèbre. Son développement peut provoquer de nombreuses pathologies qui entraînent divers effets en l'absence de traitement. Vous ne pouvez pas le rencontrer chez une personne en bonne santé. Par conséquent, après avoir détecté un œdème de la moelle osseuse dans la description de l'image, consultez un médecin.

Qu'est-ce qu'un œdème de la moelle osseuse?

Ce concept est entièrement issu de la radiologie - il décrit les changements survenant dans le corps de la vertèbre. Extérieurement, les signes de cette maladie ne peuvent pas être identifiés car ils sont masqués par les symptômes de la maladie sous-jacente. L'œdème de la moelle osseuse n'est que le résultat de réactions pathologiques qui se sont déplacées d'une autre partie de la colonne vertébrale. En même temps, le tissu spongieux friable qui constitue le "noyau" de la vertèbre est affecté. Il est riche en vaisseaux sanguins, de sorte que ses dommages provoquent une réaction inflammatoire prononcée.

En soi, un tel mécanisme ne peut pas se produire, il est donc basé sur une maladie toujours différente. Mais les processus pathologiques dans le tissu osseux se déroulent selon un scénario, puisqu'il s'agit d'une réaction de défense de l'organisme:

  • La vertèbre consiste en un tissu osseux spongieux au centre et en une coquille compacte et dense. Ensemble, ils donnent à la colonne vertébrale la force et la rigidité nécessaires, associées à la flexibilité. La substance spongieuse joue le rôle d’amortisseur, empêchant la vertèbre de s’effondrer lors des sauts et des chutes.
  • Les différents processus pathologiques qui se produisent dans cette section conduisent à un affaiblissement de cette fonction osseuse. Les faisceaux d'os commencent à s'effondrer, ce qui endommage les petits vaisseaux qui les traversent.
  • De leur lumière commence à sortir du sang, qui en dehors du lit vasculaire provoque immédiatement un processus inflammatoire local. Elle peut avoir lieu sans la participation de microbes, car une lésion de la paroi vasculaire déclenche des réactions inflammatoires.
  • Un fluide tissulaire contenant des leucocytes et des protéines protectrices commence à affluer dans le corps vertébral. Ils commencent à détruire progressivement l'os endommagé afin de le remplacer par une cicatrice.
  • Les processus de croissance du tissu conjonctif et provoquent un œdème de la moelle osseuse, qui est observé tout au long de la période de la maladie et de la récupération.

Le tissu osseux spongieux du corps vertébral est un organe hématopoïétique contenant de la moelle osseuse; il est donc important de déterminer rapidement la cause de la maladie.

Causes de l'œdème de la moelle osseuse

Comme ce processus est typique des lésions de la colonne vertébrale, il peut être basé sur plusieurs maladies. Tous finissent par endommager les vaisseaux sanguins, ce qui provoque un œdème du noyau spongieux de la vertèbre. L'issue et les conséquences de la maladie dépendent également de la cause du symptôme.

Par exemple, une blessure provoque des dommages soudains qu'une personne peut subir sans symptômes désagréables. Il n'y aura qu'un léger tremblement du tissu - une contusion, dont les signes disparaîtront dans quelques semaines. Et l'inflammation ou ostéochondrose est progressivement progressive. Les changements avec eux au fil du temps ne feront que progresser, entraînant l'apparition de nouveaux changements radiologiques.

L'inflammation

Tout processus inflammatoire dans le corps peut se propager dans le sang. Cela ne s'accompagne pas nécessairement d'une infection du sang: des microbes en petites quantités se déposent dans divers tissus. Le système immunitaire est distrait par la suppression du foyer principal et ne remarque pas de petites accumulations de micro-organismes. Lorsqu'elles sont encore détectées, les cellules du système immunitaire tentent de les détruire, provoquant une inflammation. Le tissu osseux spongieux est l'un de ces "refuges" contre les infections, ce qui conduit à la défaite de la colonne vertébrale:

  1. Lorsque les bactéries pénètrent dans le sang, elles proviennent des petits vaisseaux du corps vertébral. Là, ils se "cachent" pendant un certain temps, après quoi ils commencent à se multiplier rapidement.
  2. Les leucocytes détectent cette lésion et commencent à tuer les germes, dévorant et détruisant leurs membranes. En même temps, de nombreuses substances étrangères pénètrent dans la circulation sanguine et endommagent la paroi capillaire.
  3. Dans l'os environnant, le tissu commence à tomber dans la partie liquide du sang, contenant de nombreuses protéines.
  4. Ces éléments de sang commencent à entraîner beaucoup de liquide, ce qui est la cause du gonflement de la moelle osseuse.

Après la fin du processus inflammatoire, le liquide commence à se dissoudre rapidement, ce qui entraîne la disparition des signes sur les rayons X.

Ostéochondrose

Cette maladie est liée à l'âge - au fil des ans, la colonne vertébrale humaine s'use progressivement. Initialement, seuls les tissus mous sont endommagés - les disques intervertébraux et les ligaments cartilagineux. Premièrement, les défauts sont remplacés par le tissu conjonctif - la cicatrice, mais ne convient pas à la colonne vertébrale. Le processus destructif conduit progressivement à son remplacement par un cal osseux dense.

Les modifications de la mobilité de la colonne vertébrale entraînent le développement d'une inflammation flasque dans les couches superficielles de l'os. Cela se produit à la suite de mécanismes successifs se produisant dans la vertèbre:

  1. La destruction progressive du disque intervertébral entraîne une forte augmentation de la charge sur le tissu osseux.
  2. Normalement, le cartilage mou subit tous les chocs qui se produisent lors des mouvements humains.
  3. Aux stades avancés, il est remplacé par un tissu cicatriciel et osseux dense, ce qui entraîne une diminution de son épaisseur.
  4. Après cela, l'os spongieux de la vertèbre, qui ne résiste pas longtemps à cette fonction, prend en charge la totalité de la charge.
  5. Ses couches superficielles commencent à se décomposer, ce qui entraîne le développement d'une inflammation. Il est causé par le corps lui-même pour restaurer rapidement les tissus endommagés.
  6. Comme la personne bouge constamment, les processus de récupération n’ont pas le temps de se terminer. Cela conduit à la formation d'un œdème, qui est dans ce cas un signe d'inflammation chronique.

Contrairement à l'œdème microbien de la moelle osseuse, qui affecte le centre de la vertèbre, les modifications se situent dans les couches superficielles de l'os.

Traumatisme

Tout dommage à la colonne vertébrale provoque une réponse du corps. Le plus souvent, dans la pratique, on trouve une hernie intervertébrale, des entorses et des fractures de compression des vertèbres. Parmi ces dommages, seul le dernier affecte le tissu osseux spongieux. Avec cette blessure, il y a une forte pression sur le corps vertébral, ce qui conduit à son écrasement.

Contrairement à d'autres raisons, une blessure aiguë apparaît immédiatement en cas de blessure, obligeant une personne à consulter un médecin. Le développement rapide des symptômes ne permet pas aux changements persistants dans l'os de se développer:

  1. Une forte compression de la vertèbre, résultant d'une blessure, endommage principalement sa partie interne. L'os spongieux est moins durable, le coup entraîne la destruction de ses cloisons.
  2. Les vaisseaux sanguins traversent ces cloisons, de sorte que leurs dommages provoquent le développement d'une hémorragie.
  3. Le sang déversé commence à se coaguler, ce qui entraîne le développement d'une réaction inflammatoire. Le corps tente de détruire un caillot de sang en le remplaçant par du tissu conjonctif - la cicatrice.
  4. Dans le même temps, la restauration de l'os blessé commence - également par la formation d'une cicatrice molle.
  5. La combinaison de ces processus conduit à la propagation de l'inflammation dans les tissus environnants, ce qui contribue à l'apparition des symptômes. Il y a une douleur, un gonflement et de la fièvre dans la région de la fracture.

Dans ce cas, l'œdème de la moelle osseuse est un signe diagnostique important en l'absence de fracture visible, car il indique une lésion de l'os.

Diagnostic et traitement

Afin de suspecter la présence d'un œdème de la moelle osseuse vertébrale, le médecin doit établir un lien avec au moins l'une des raisons énumérées. Pour ce faire, le médecin utilise des techniques d’inspection qui incluent des tests fonctionnels avec une charge. Lorsque la lésion de la moelle épinière est confirmée, des méthodes de diagnostic par rayonnement sont utilisées. Ils vous permettent d’évaluer la nature de la maladie et de choisir les bonnes tactiques de traitement:

  • La radiographie de sondage donne une idée du ratio d'os dans la colonne vertébrale, mais elle ne peut que révéler des dommages importants. Sur une radiographie normale, il est parfois difficile de voir même une fissure dans l'os. Améliorer l'efficacité de la méthode en utilisant différentes positions du patient - la projection.
  • La tomodensitométrie (TDM) est idéale pour détecter les dommages à l’appareil osseux de la colonne vertébrale. Une série d'images en spirale crée un modèle tridimensionnel de la colonne vertébrale, ce qui vous permet de voir même les plus petites fractures. Mais le gonflement des tissus sur le scanner est très difficile à voir, car il ne reflète presque pas l'état des tissus mous.
  • L'imagerie par résonance magnétique est la méthode de recherche la plus informative, car elle permet de décrire les propriétés des tissus mous. Comme l'œdème est causé par une réaction inflammatoire, il sera parfaitement visible dans différents modes de cette étude. L'IRM vous permet de décrire sa taille et son emplacement afin de prescrire un traitement adéquat à l'avenir.

Après confirmation du diagnostic (quelle qu'en soit la cause), la colonne vertébrale est déchargée. Cela vous permet de réduire la pression sur l'os endommagé afin de créer les conditions optimales pour sa restauration. À cette fin, divers corsets médicaux sont utilisés - ils soutiennent une certaine partie de la colonne vertébrale, réduisant ainsi sa charge. Leur rigidité est choisie en fonction de l'étendue de la blessure, ainsi que de l'activité du patient.

Compléter les méthodes de traitement de la physiothérapie, ce qui peut améliorer la circulation sanguine. L'électrophorèse et un laser sur la colonne vertébrale accélèrent la résorption de l'œdème dans le tissu osseux.

Quel est le gonflement de la moelle épinière

La moelle osseuse est un organe important responsable de nombreux processus et fonctions physiologiques dans le corps. Basé sur le nom, vous pouvez deviner qu'il est situé à l'intérieur du tissu osseux. L'œdème de la moelle épinière est une pathologie courante qui est enregistrée chez les femmes et les hommes après une infection ou une blessure au dos. La maladie se manifeste par des symptômes prononcés et ne passe donc pas inaperçue, même à un stade précoce.

Caractéristique de la maladie

Un œdème de la moelle épinière se forme en raison d'une accumulation excessive de liquide dans la cavité spinale. Cela est dû à une lésion de la crête ou des vaisseaux sanguins ou à une défaillance du processus naturel d'élimination du LCR. C'est généralement la réaction du corps aux influences négatives de l'extérieur, mais le processus peut commencer en raison de la présence de bactéries et d'agents pathogènes dangereux dans le sang. Dans ce cas, ce sont eux qui augmentent le volume des tissus en raison de l'apparition d'une inflammation locale.

Variétés

L'œdème de la moelle épinière a sa propre classification, ce qui simplifie le processus de choix de la tactique de traitement lors de la détermination du type au stade du diagnostic. Chaque espèce a ses propres caractéristiques et caractéristiques.

  • Trabéculaire. Cela se produit lorsque la colonne vertébrale est blessée et que les vertèbres sont endommagées. Sur le fond d'un cartilage déformé, il se produit une accumulation de liquide qui provoque une douleur intense, des nausées, des vertiges et d'autres symptômes caractéristiques.
  • Sous-chondral. Le processus apparaît à la suite de la destruction du cartilage dans les vertèbres. Le degré de danger dépend de la taille de l'œdème.
  • Aseptique. La boursouflure affecte le cou et la tête de l'os de la hanche. Dans le contexte du signalement, une température corporelle élevée, un gonflement au site de localisation, une douleur aiguë au moment de la pression. L'inflammation se développe progressivement, des dommages fonctionnels se produisent dans la région.
  • Réactif. Il survient généralement après une intervention chirurgicale, car il se caractérise par l'ingestion de microflore pathogène. Accompagné par un gonflement avec une douleur aiguë.
  • Perifocal Il se forme lorsque la matière blanche du cerveau pénètre dans les protéines plasmatiques. La boursouflure peut être petite ou importante, elle ne nécessite généralement pas de chirurgie.
  • Infectieux. La cause de la lésion est l'ingestion d'agents pathogènes dangereux dans le corps. Dans de rares cas, les poches sont provoquées par des helminthes ou des invasions.

Le traitement à domicile après confirmation du diagnostic est inacceptable, car le risque de complications est élevé. Par conséquent, un patient atteint de n'importe quelle forme de la maladie doit être hospitalisé dans l'unité des patients hospitalisés de l'hôpital.

Causes de l'œdème

Il commence à s'accumuler dans le liquide de la moelle osseuse pour diverses raisons. Mais la définition de l'étiologie est extrêmement importante pour choisir les tactiques de traitement les plus efficaces, car le taux de progression et la nature des lésions tissulaires seront différents. Les conditions préalables les plus courantes pour l'apparition d'une pathologie sont les suivantes:

  • Processus inflammatoire. Une infection dans le corps, quel que soit son emplacement, peut facilement atteindre n'importe quel endroit par le sang. Les produits d’activité vitale de la microflore pathogène provoquent une augmentation de la taille des capillaires. Le système immunitaire répond correctement et attaque l'infection. La paroi vasculaire est endommagée et un œdème se développe dans la moelle épinière.
  • Traumatisme Une des causes les plus courantes de la maladie. À la suite de dommages, fractures ou blessures graves, l’accumulation de liquide se produit très rapidement. Si l'aide n'est pas fournie à temps, cela peut être fatal.
  • Ostéochondrose. Les processus dégénératifs dans le corps détruisent progressivement le cartilage et le tissu osseux, violent la mobilité des vertèbres et provoquent l’apparition de hernies. Ceci, à son tour, amène le corps à essayer de restaurer la zone endommagée, ce qui renforce le gonflement. C'est l'une des complications les plus probables de la maladie.
  • Tumeurs malignes. Parfois, l'apparition du processus pathologique est due à une tumeur. Identifier un tel état permet une imagerie par résonance calculée ou magnétique.

Cliniquement, il est facile d’identifier uniquement le gonflement de la moelle osseuse, qui s’est formé à la suite d’une blessure. Une personne a besoin d'une aide immédiate, à mesure que l'état progresse rapidement et, dans la plupart des cas, le personnel médical n'a pas le temps de mener des études qui clarifient le diagnostic.

Risque d'œdème de la moelle épinière

L'enflure du visage le matin est un problème assez fréquent chez les femmes et les hommes. Parfois, il est juste nécessaire de connaître des méthodes efficaces pour éliminer rapidement le gonflement du visage. Ils peuvent être utilisés dans les cas où vous avez une réunion importante et devez regarder de votre mieux.

Il est impossible d'identifier cet état sans recherche supplémentaire, car le liquide s'accumule à l'intérieur de l'os.

Mécanisme de l'œdème

Les raisons provoquant l'apparition d'un œdème de la moelle épinière sont nombreuses. Sans l’apparition d’un certain processus pathologique, le liquide ne s’accumulera pas car l’œdème n’est qu’une conséquence, voire une complication de la maladie.

Changements dans les tissus de la colonne vertébrale dus à une réaction protectrice du corps. La vertèbre est une unité structurelle composée d'une coquille solide et d'une substance spongieuse qui la protège des dommages traumatiques d'un changement brusque du corps dans l'espace. Entre les vertèbres se trouvent les articulations, appelées disques intervertébraux. Ils assurent la mobilité du dos. Le développement de l'œdème commence par la destruction des faisceaux osseux du corps vertébral et des lésions des vaisseaux sanguins sous l'influence du facteur étiologique.

Les dommages causés aux capillaires entraînent la libération de sang du lit vasculaire et la formation d'une inflammation locale. Lorsque l'œdème de la moelle épinière et du tissu osseux est plus souvent observé, une réaction aseptique se produit sans agent infectieux. Après le développement du processus inflammatoire commence l'écoulement du fluide dans le tissu osseux de la vertèbre et le remplacement des zones endommagées par du tissu conjonctif.

Causes de l'œdème

Le pronostic d'accumulation de liquide dans la moelle osseuse de la colonne vertébrale dépendra du facteur étiologique. Bien que les changements qui se produisent dans les tissus soient les mêmes, le degré et la vitesse de leur progression seront différents. Parmi toutes les raisons, il y en a 3 les plus courantes.

1. Maladies inflammatoires

Avec l'aide du système circulatoire, les agents infectieux pénètrent dans les capillaires vertébraux, où ils augmentent activement en quantité. Le système immunitaire commence le processus de traitement de la source, raison pour laquelle de nombreux principes actifs et toxines pénètrent dans le sang. Les dommages à la paroi des vaisseaux sanguins, puis il y a un développement typique du gonflement de la moelle épinière.

Les maladies inflammatoires comprennent non seulement la pathologie de la colonne vertébrale, mais également les infections associées à la propagation du pathogène dans le sang.

2. Blessures traumatiques

L'œdème de la moelle osseuse, qui se développe à la suite d'une fracture ou d'une lésion de la colonne vertébrale, est appelé trabéculaire. Dans ce cas, l'accumulation de fluide se produit rapidement. Premièrement, les vaisseaux sont endommagés en raison de l’effet traumatique. Cela conduit à une hémorragie, puis à la formation de caillots sanguins à l'extérieur du lit vasculaire. Un processus inflammatoire se produit qui se propage aux tissus adjacents. L'œdème de la moelle épinière de nature trabéculaire est le seul qui puisse être détecté cliniquement.

3. ostéochondrose

Une maladie qui s'accompagne de processus dégénératifs dans la colonne vertébrale. Les tissus des os et des cartilages sont progressivement endommagés. La mobilité de la colonne vertébrale est altérée, des hernies apparaissent. Le processus de formation d'un œdème se déroule comme suit:

  • augmentation du stress sur les tissus spongieux en raison de la destruction des disques osseux;
  • amincissement des vertèbres et développement du processus inflammatoire;
  • tentatives de réparation des zones endommagées;
  • progression de l'oedème (une personne est constamment en mouvement, à cause de laquelle le tissu osseux n'a pas le temps de récupérer).

Tout le monde doit savoir comment traiter l'ostéochondrose, car la pathologie est très courante. L'apparition de douleurs paroxystiques au cou ou dans le bas du dos est le premier signe du développement de la maladie.

Tableau clinique

La gravité et le taux de progression des symptômes de l'œdème de la moelle osseuse dépendront du facteur étiologique. Le pronostic pour le patient est déterminé par la section vertébrale où l'accumulation de liquide s'est produite. Le cou est considéré comme le plus défavorable.

Souvent, il est impossible de détecter cliniquement un fluide dans la moelle osseuse de la colonne vertébrale, car les signes sont complètement masqués en tant que maladie sous-jacente. Processus pathologique soupçonné peut être en présence des symptômes suivants:

  • insuffisance respiratoire;
  • problèmes de rythme cardiaque;
  • vision floue;
  • défaillance de la main ou du pied;
  • douleur en dessous de l'inflammation;
  • perte de sensation;
  • dysfonctionnement des organes de la perception;
  • détérioration des réflexes;
  • perturbation des organes pelviens;
  • Crampes dans les membres ou les crampes.

Dans les lésions de la moelle épinière, l'œdème de la moelle osseuse ne se produit qu'après avoir déterminé le degré de lésion de la moelle épinière. La situation du patient dans cette situation est extrêmement difficile et nécessite des mesures urgentes, ainsi que des moyens de transport professionnels. Les patients s'évanouissent souvent. Tomber dans des états comateux, dont il est très difficile de déduire.

Les principales mesures de diagnostic

Avant de procéder au diagnostic de l'œdème, le médecin doit examiner soigneusement la colonne vertébrale. Le médecin peut suspecter une accumulation de liquide dans la moelle osseuse uniquement lorsqu'un facteur étiologique est identifié. Pour confirmer le diagnostic, des méthodes radiales d’examen de la colonne vertébrale sont utilisées.

Les techniques les plus informatives:

  • Rayons X. Il est réalisé dans plusieurs projections, mais il est conçu pour identifier les dommages qui ont été causés.
  • Tomographie par ordinateur. Affiche l'image tridimensionnelle exacte de la colonne vertébrale, vous permettant d'identifier même les plus petits changements. Cependant, il ne reflète pas le liquide qui s'accumule dans la moelle osseuse.
  • Imagerie par résonance magnétique. La méthode la plus informative par laquelle vous pouvez identifier la localisation de l’œdème, son étendue et sa gravité.

Étant donné que les conséquences du gonflement de la moelle épinière et de sa protection osseuse constituent des violations flagrantes de l'activité physique et de la sensibilité, le traitement doit être effectué dès que possible. Parfois, le diagnostic final est établi au cours du traitement, ce qui permet de sauver la vie du patient et de restaurer les fonctions perdues, le cas échéant.

Traitement de l'œdème

La thérapie, en premier lieu, devrait toujours être dirigée vers la maladie sous-jacente. Sans éliminer le traumatisme, l'inflammation ou la progression de la dégénérescence vertébrale, il n'y a aucun moyen de se débarrasser de l'œdème de la moelle osseuse. La rapidité du diagnostic et la cohérence des actions du personnel médical jouent un rôle important dans l'efficacité du traitement.

Le traitement peut être conservateur ou opératoire. On ne recourt à ce dernier qu'en l'absence d'effet de la pharmacothérapie. Il consiste à appliquer:

  • des analgésiques;
  • les diurétiques;
  • les médicaments qui augmentent les propriétés rhéologiques du sang;
  • agents qui accélèrent la régénération des cellules nerveuses (par exemple, les vitamines B);
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • traitement spécial avec une charge réduite sur la colonne vertébrale;
  • techniques de gymnastique;
  • procédures physiothérapeutiques.

Si le patient a une lésion de la moelle épinière, le pronostic devient mauvais. En outre, la compression de ses services peut entraîner le développement d'un œdème dans les piliers nerveux. Seul un médecin devrait traiter le traitement de l'œdème de la moelle épinière, car l'automédication se termine souvent par la mort.

Trouvé un bug? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée

Gonflement de la moelle osseuse

L'œdème de la colonne vertébrale ou de la moelle osseuse est une pathologie associée à l'accumulation de liquide en excès dans la colonne vertébrale. En raison de cette maladie, le volume des tissus augmente souvent et ils ne peuvent plus être dans leur position anatomique normale sans traumatisme.

Mécanisme d'occurrence

Le développement de l'œdème est toujours une réaction à tout processus pathologique survenant dans le corps humain. L'œdème se développe le plus souvent si, sous l'influence de causes négatives, les faisceaux osseux des vertèbres sont détruits et les vaisseaux sanguins endommagés. Le plus souvent, il s’agit d’une sorte de réaction protectrice du corps contre toute influence extérieure.

La traumatisation des tissus et des vaisseaux entraîne le développement d'une inflammation locale active. Il se produit généralement sans addition d'infection, mais il en résulte un exsudat qui provoque une augmentation du volume des tissus. L’exsudat est conçu pour aider les tissus à s’adapter aux effets indésirables, mais il arrive parfois que cela affecte tellement la condition humaine.

Raisons

Pour le développement de l'œdème de la moelle épinière, l'impact obligatoire de toute cause pathologique est nécessaire. Fondamentalement, trois types de facteurs défavorables peuvent affecter la colonne vertébrale. Ceux-ci comprennent:

  • Toute maladie de nature infectieuse, à la suite de laquelle des agents pathologiques pénètrent dans les vaisseaux sanguins alimentant le sang en moelle épinière et, en endommageant les parois des vaisseaux sanguins, provoque une réaction inflammatoire typique.
  • Diverses lésions traumatiques, en particulier de type trabéculaire (des lésions vasculaires surviennent lors de la formation d'une hémorragie, entraînant la formation du processus inflammatoire).
  • Peut-être le développement de l'œdème avec des tumeurs qui affectent l'os ou la moelle épinière, comme la tumeur provoque toujours une inflammation locale où il se trouve.
  • L'ostéochondrose, qui modifie la répartition de la charge dans la colonne vertébrale, entraîne la formation de hernies, un amincissement des corps vertébraux et des plaques cartilagineuses entre eux, provoquant le développement d'une réaction inflammatoire due à une perturbation de la position anatomique normale des vertèbres.

Souvent, la cause du développement de l’œdème de la moelle épinière ne peut être établie immédiatement, ce qui rend le traitement ultérieur assez difficile.

Les symptômes

La rapidité avec laquelle le tableau clinique de l’œdème se développe dépend des facteurs indésirables qui affectent le canal rachidien et la colonne vertébrale dans son ensemble. Joue également un rôle important dans le développement de la pathologie. La symptomatologie la plus prononcée est généralement caractérisée par une lésion du cou.

En cas de blessure à la colonne vertébrale, l’image est plus claire, car les symptômes peuvent être attribués à un accident récent. Si les causes ne sont pas liées à une blessure, il devient plus difficile de diagnostiquer la maladie. Tout dépend de la gravité du symptôme.

Le médecin doit faire attention à:

  • problèmes avec le système respiratoire du patient;
  • divers troubles de l'activité du cœur;
  • plaintes de déficience visuelle soudaine et déraisonnable;
  • troubles dans le travail des extrémités;
  • l'apparition de douleur dans une zone particulière de la colonne vertébrale;
  • des problèmes avec le travail des organes dans la région pelvienne;
  • plaintes de crampes dans les membres, leur engourdissement et autres désagréments, etc.

Les plus dangereux sont les patients atteints de lésions de la moelle épinière. Leur état et leur pronostic futur dépendent en grande partie non seulement du traitement, mais également des caractéristiques des premiers secours, ainsi que du transport ultérieur.

Quel médecin traite l'œdème de la colonne vertébrale?

Si la cause de la pathologie est une lésion, le choix du traitement incombera davantage au trauma. Il est également possible de connecter le vertébrologue. Si la cause est un processus infectieux, le médecin spécialiste des maladies infectieuses se chargera du traitement. Pour les tumeurs de la colonne vertébrale, entraînant un œdème, l'oncologue sera engagé dans un traitement. L'œdème de la moelle épinière de la colonne vertébrale peut constituer un danger de mort et il est donc possible d'attirer des médecins en réanimation. De plus, s'il est impossible d'évacuer le liquide par des moyens naturels, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Diagnostics

L'œdème de la colonne vertébrale et l'œdème de la moelle osseuse sont plutôt difficiles à diagnostiquer, car les symptômes sont généralement masqués en tant que maladie sous-jacente à l'origine de cette complication. Toutefois, si le médecin a identifié des modifications de la colonne vertébrale et un ensemble de symptômes pouvant accompagner le gonflement, il peut poursuivre la recherche diagnostique ultérieure.

Dans le diagnostic d'utilisation:

  • La radiographie, qui aide à identifier les lésions de la colonne vertébrale gravement annulées;
  • CT, grâce auquel il est possible d'évaluer l'état du tissu osseux;
  • L'IRM, qui détermine l'emplacement spécifique de l'œdème, en particulier son emplacement et d'autres informations importantes.

Traitement

Le traitement de l'œdème est une tâche complexe, souvent complexe. Tout d’abord, il est nécessaire d’assurer le déchargement de la colonne vertébrale dans la zone touchée afin de prévenir la nécrose neuronale. Vous devez également établir et éliminer la cause du développement de la pathologie, car sans supprimer la cause de l'œdème dans un court laps de temps, se reproduit.

Enlevez l'enflure en utilisant les groupes de médicaments suivants:

  • les diurétiques (grâce à eux, l'excès de liquide est éliminé du corps);
  • médicaments qui affectent les propriétés du sang (conçus pour accélérer le processus de guérison des zones endommagées en augmentant leur apport en sang);
  • Vitamines B (aide à restaurer les cellules nerveuses endommagées).

Sans faute, on prescrit des antalgiques au patient. Peut être utilisé comme AINS et, dans les cas graves, comme analgésique narcotique, à la discrétion du médecin.

Un élément important du traitement est également souvent considéré comme un glucocorticoïde et un nootropique. Ils aident à stabiliser les membranes cellulaires, à les protéger contre d'autres dommages et à réduire la gravité de l'inflammation.

Si vous ne pouvez pas enlever le gonflement avec l'aide d'un traitement médicamenteux échoue, recourir à un drainage chirurgical. La situation dans ce cas est souvent compliquée par le fait que toute action incorrecte peut aboutir pour le patient au mieux avec une invalidité et au pire avec la mort.

En plus d'influencer les causes de l'œdème et les principaux symptômes de cette affection, il est également important d'organiser correctement le traitement symptomatique. Si le patient souffre de convulsions, il ne faut pas négliger les anticonvulsivants. Si la respiration est altérée, ils assurent une ventilation normale des poumons et les problèmes de rythme cardiaque sont corrigés avec des médicaments pour la corriger.

Le traitement de l'œdème de la moelle épinière dans chaque cas est choisi strictement individuellement. Le choix des médicaments doit faire que le médecin traitant se concentre sur le patient, la cause de la maladie et la gravité des symptômes.

Des complications

Les effets de l'œdème de la colonne vertébrale peuvent varier considérablement, allant de la restauration complète de toutes les fonctions à la paralysie, voire dans certains cas, à la mort.

La complication la plus courante de cette maladie est la perte de mobilité des membres, ainsi que la perturbation du fonctionnement des organes pelviens. La défaite de certains membres ou organes dépend en grande partie du niveau de lésion de la colonne vertébrale. Plus le segment rachidien affecté par la maladie est élevé, plus le risque de paralysie complète est élevé.

Prévention

L'œdème de la moelle épinière est une maladie qu'il est plus facile de prévenir que de traiter plus tard. La prévention de la maladie repose sur le traitement rapide des pathologies de la colonne vertébrale, en consultant un traumatologue lors de blessures au dos, quelle que soit leur gravité. La prévention de l'ostéochondrose, le maintien d'un mode de vie sain, l'abandon des mauvaises habitudes sont également considérés comme obligatoires.

La boursouflure de la moelle épinière est une pathologie complexe et constituant un danger de mort, aux premiers signes de laquelle il est nécessaire de consulter un médecin. Si le patient n'est pas livré chez le médecin à temps, le développement d'un œdème de la moelle épinière pourrait bien entraîner la mort de celui-ci.

Quel est le gonflement de la moelle épinière

La pathologie dans laquelle se produit une accumulation de liquide en excès est appelée œdème de la moelle osseuse. Les patients font face à la maladie après une blessure ou une infection.

Un œdème de la moelle épinière survient chez des patients après une lésion de la colonne vertébrale. La maladie est accompagnée de symptômes caractéristiques. La consultation d'un médecin est nécessaire.

Caractéristique

Voyons ce que c'est, le gonflement de la moelle épinière. Les changements dans le corps de la vertèbre provoquent des symptômes caractéristiques.

Lorsque la quantité de liquide dans le tissu osseux augmente, le cerveau gonfle. Il est possible d'identifier les violations en utilisant l'imagerie par résonance magnétique.

La situation la plus dangereuse pour une personne est lorsque la moelle épinière se gonfle. Il provoque des dommages aux vertèbres.

Le médecin ne peut pas établir un diagnostic précis tant qu'il n'a pas reçu les résultats d'un examen médical. L'important n'est pas la cause de l'œdème, mais la formation elle-même et la zone dans laquelle les perturbations ont eu lieu.

Les processus pathologiques affectent le tissu lâche à l'intérieur de la vertèbre. Il est imprégné de vaisseaux sanguins, ce qui rend le processus inflammatoire prononcé.

La classification de l'œdème de la moelle osseuse implique de nombreux types de maladies. Chaque type de pathologie est accompagné de certains signes.

  1. Trabéculaire. L'œdème cérébral est caractérisé par une fracture vertébrale ou une contusion. Les processus pathologiques entraînent la destruction du tissu osseux. L'œdème trabéculaire de la moelle osseuse est une maladie qui se manifeste à l'arrière-plan des lésions cartilagineuses. Une grande quantité de liquide s'accumule dans la zone touchée. Une personne ressent une vive douleur en se déplaçant, des vertiges, des nausées et d’autres signes apparaissent.
  2. La défaite du fémur. Les processus pathologiques s'accompagnent de sensations douloureuses, de saignements, d'une sensation de plénitude dans l'os. La fonction du membre inférieur affecté est altérée. Le patient ne peut pas se tenir sur sa jambe ou la tourner. La propagation de bactéries nocives nécessitera un traitement complexe de l'œdème de la moelle osseuse du fémur. Une tumeur apparaît dans l'ostéochondrose ou la hernie discale, ainsi que dans les troubles des fonctions du genou.
  3. Sous-chondral. La pathologie indique la dégradation du tissu cartilagineux. Ce processus dépend de la taille de l'œdème.
  4. Aseptique. La maladie affecte la tête et le cou du fémur. La pathologie s'accompagne de sensations corporelles élevées, de gonflements et de sensations douloureuses. Le fonctionnement de la zone touchée est altéré. L'œdème aseptique indique le développement du processus inflammatoire.
  5. Réactif. Les processus pathologiques se développent sur le fond d'interférence de l'environnement externe dans le corps humain. Plus souvent, cela se produit après la chirurgie. Parfois, la pathologie est accompagnée de sensations douloureuses.
  6. L'os tibial gonfle. Apparaît avec contusion de certaines zones de la moelle osseuse, synovite, accompagnée de douleur. L'œdème est caractérisé par des changements destructeurs.
  7. Perifocal Formé dans le contexte de l'espace croissant, qui est rempli de fluide. En outre, si vous avez une matière blanche dans les protéines plasmatiques. La taille de l'œdème peut varier. Une opération n'est pas toujours nécessaire.
  8. Contusion L'enflure de la moelle osseuse de l'articulation du genou est accompagnée de douleurs, de convulsions, d'une instabilité et d'un gonflement de la zone touchée du corps. Le traitement est compliqué, en fonction de la cause de la blessure.

Apprenez comment les articulations sont traitées avec le lifting plasma.

Facteurs provocants

Une grande quantité de liquide s'accumule dans la moelle osseuse pour certaines raisons:

  • sur le fond d'une fracture ou d'une blessure à la colonne vertébrale;
  • avec des ligaments endommagés;
  • en raison de la rupture du tendon;
  • sur le fond des dommages au tissu conjonctif;
  • avec le développement du processus inflammatoire dans la membrane synoviale.

Maladies causant un œdème:

  1. Arthrose. Une maladie des articulations, elle est causée par leur usure.
  2. L'ostéoporose Les os se ramollissent.
  3. Nécrose aseptique.
  4. La polyarthrite rhumatoïde.
  5. Maladie ischémique
  6. Tumeurs malignes.

La maladie est accompagnée de troubles graves que les patients devraient connaître.

Signes cliniques

La gravité et la rapidité des symptômes contribuent aux nombreux facteurs. Le pronostic dépend de la zone touchée du corps humain. Le plus dangereux est la région cervicale.

Dans la plupart des cas, il est difficile d'identifier les signes d'un œdème de la moelle épinière. Ils sont déguisés en maladie sous-jacente. Les processus pathologiques sont accompagnés des symptômes suivants:

  • la fonction respiratoire est altérée;
  • la vision se détériore;
  • rythme cardiaque brisé;
  • membres supérieurs et inférieurs échouent;
  • il y a des sensations douloureuses dans le développement du processus inflammatoire;
  • perturbé les organes de la perception;
  • les réflexes empirent;
  • dysfonctionnement des organes pelviens;
  • la sensibilité est perdue;
  • il y a des crampes ou des spasmes dans les membres.

Le médecin traitant prescrit après un examen complet et l'obtention des résultats. Il est nécessaire de déterminer la zone de la lésion. Lorsque tous les symptômes énumérés apparaissent, l’état du patient est considéré comme extrêmement grave. Il doit être hospitalisé. Les patients s'évanouissent souvent, tombent dans le coma. Tout le monde ne peut pas sortir.

Apprenez à prendre l'allopurinol pour la goutte.

Thérapie

Les médecins recommandent à leurs patients un repos complet, des rhumes et des analgésiques en cas de lésion osseuse.

  1. Élever le membre au-dessus du cœur pour réduire l'enflure.
  2. Repos au lit
  3. Appliquer froid plusieurs fois par jour.
  4. Prendre des médicaments qui aideront à éliminer la douleur et l'inflammation.
  5. Utilisez un pansement qui limitera le mouvement.

Les patients sont invités à éviter toute pression sur la zone touchée afin de ne pas provoquer encore plus de dommages.

Mangez bien. Ajoutez des aliments contenant de la vitamine D et des protéines à votre alimentation. Abandonnez les mauvaises habitudes.

Conclusion

Vous ne pouvez pas ignorer les recommandations des médecins. Dans la plupart des cas, l'os guérit rapidement et le patient récupère. Parfois, une nécrose aseptique peut survenir. Les processus pathologiques dans une telle situation sont irréversibles.

Œdème de la moelle épinière: de quoi s'agit-il?

La moelle osseuse est un organe situé à l'intérieur des os et qui remplit la fonction de formation du sang. On l'appelle donc aussi cerveau rouge ou hématopoïétique. L'œdème de la moelle osseuse est une pathologie assez commune; il survient dans la plupart des cas sans symptôme marqué (ou avec des manifestations cliniques floues) et est détecté par hasard au cours d'un examen par résonance magnétique associé à d'autres maladies, telles que la hernie intervertébrale. La plupart des cas d'accumulation d'exsudat inflammatoire dans les tissus de la moelle osseuse et de la substance osseuse spongieuse résultent de blessures diverses et de processus infectieux conduisant à une inflammation de la membrane synoviale des articulations de la colonne vertébrale. La thérapie traditionnelle avec l'utilisation de la diurèse forcée dans de tels troubles est inefficace, par conséquent, l'auto-traitement après un œdème confirmé du cerveau hématopoïétique de la colonne vertébrale est interdit en raison du risque élevé de complications.

Qu'est ce que c'est

Le cerveau hématopoïétique (os) est contenu dans une substance spongieuse, également appelée tissu trabéculaire, car elle est constituée de trabécules (plaques osseuses lâches et septa). La plus grande masse de moelle osseuse humaine se trouve dans les os du grand et du petit bassin, du crâne et du sternum. Dans les corps vertébraux constituant la colonne vertébrale humaine, la quantité de matière cérébrale rouge est beaucoup plus petite que celle des os tubulaires, mais malgré cela, l'œdème trabéculaire de la colonne vertébrale peut entraîner de graves complications, dont le principal est la suppression de la fonction immunitaire et la progression rapide des maladies auto-immunes (par exemple., polyarthrite rhumatoïde).

La structure de la moelle osseuse est déterminée par ses fonctions, parmi lesquelles figurent non seulement la participation au processus de formation des globules rouges, mais également la formation de chaînes immunitaires lors de l'interaction avec les organes lymphoïdes du système périphérique. La masse principale est le stroma fibreux (squelette). Le tissu hématopoïétique est représenté par cinq pousses matures produisant des composants sanguins: globules rouges, granulocytes (leucocytes granulaires), lymphocytes, monocytes et mégacaryocytes (globules rouges gigantesques).

L'œdème du cerveau hématopoïétique survient à la suite d'une accumulation excessive de liquide ou d'exsudat inflammatoire dans la substance spongieuse des vertèbres et de l'épiphyse des os du bassin et du sternum. C'est pourquoi la pathologie est souvent appelée œdème trabéculaire. Il se manifeste par les modifications suivantes de la structure osseuse et cartilagineuse de la vertèbre:

  1. Augmentation du volume de liquide dans les plaques trabéculaires. La teneur en eau normale dans les os de la colonne vertébrale est d'environ 10% (les 90% restants étant constitués par la matrice extracellulaire et les substances inorganiques). Avec l'œdème, le niveau de liquide peut atteindre 20% (ou plus).
  2. Gonflement du corps vertébral (causé par une augmentation du volume de substance spongieuse).
  3. La propagation de l'oedème aux tissus adjacents (y compris l'espace sous-arachnoïdien et le tissu nerveux).

Faites attention! Certains traumatologues appellent hématome osseux un œdème de la moelle osseuse, mais ce n'est pas le terme correct. L'hématome est l'accumulation de sang résultant de lésions des petits vaisseaux sanguins et des capillaires qui alimentent les vertèbres en sang, et l'œdème est une accumulation excessive de liquide (exsudat principalement inflammatoire). Bien que l'hématome lui-même provoque presque toujours un gonflement de la substance trabéculaire et de la moelle osseuse, il s'agit de pathologies pathogéniquement différentes.

Causes de l'œdème

La cause principale de l'œdème de la moelle osseuse (ou œdème trabéculaire) est due à diverses blessures et lésions de la colonne vertébrale. Un tel œdème est appelé primaire et résulte de contusions, de chutes, de chocs et de blessures diverses de la colonne vertébrale. Des hématomes se forment dans les os vertébraux et du sang et de la lymphe s'échappent des vaisseaux endommagés, lesquels exercent également une pression sur la substance trabéculaire. Les œdèmes résultant de lésions ne sont généralement localisés que dans le tissu osseux, mais ils peuvent également dans certains cas se propager aux tissus rachidiens paravertébraux (appareil ligamento-musculaire, tendons, membranes synoviales des articulations).

L'œdème secondaire n'est pas une pathologie indépendante et se développe sur le fond des processus infectieux-inflammatoires et dégénératifs dans les corps vertébraux et les disques intervertébraux. Pour que le traitement soit adéquat, un diagnostic correct et complet revêt une grande importance, car le traitement de l’œdème trabéculaire est toujours choisi en tenant compte de la cause de son apparition. Parmi eux peuvent être:

  1. Infections rachidiennes (ostéomyélite, tuberculose rachidienne, spondylodiscite, spondylarthrite). En réponse à l'infection des tissus, il se produit une libération active de liquide inflammatoire (exsudat), qui provoque un gonflement des vertèbres et leur déformation. L'ostéomyélite aiguë hématogène est particulièrement dangereuse à cet égard, car plusieurs foyers purulents se forment autour de la moelle osseuse et l'accumulation d'exsudat purulent se produit.
  2. Processus inflammatoires dans les articulations de la colonne vertébrale (arthrose). L'inflammation des articulations de la colonne vertébrale et de leurs membranes s'accompagne également d'un gonflement des os et des tissus environnants et peut se manifester par une douleur et une mobilité limitée.
  3. Dystrophies dégénératives. Ces pathologies comprennent l'ostéochondrose, le spondylolisthésis, la hernie intervertébrale, une arthrose déformante, etc.

Faites attention! Le risque de gonflement du cerveau hématopoïétique augmente si une personne souffre de maladies du système endocrinien ou de troubles métaboliques, car l'un des facteurs de l'accumulation excessive de liquide et de protéines dans l'espace intercellulaire est l'excrétion retardée des ions sodium du corps.

Types d'œdème et leur classification

La classification de l'œdème de la moelle osseuse est basée sur le mécanisme pathogénétique et étiologique de leur survenue.

Types d'œdème de la moelle osseuse rouge

Quel est dangereux œdème de la moelle osseuse: signes et effets

La moelle osseuse rouge est une substance spéciale, une substance de consistance semi-liquide. Sa couleur s’explique par le grand nombre de vaisseaux sanguins qui pénètrent dans le stroma réticulaire qu’il constitue. La moelle osseuse est la partie la plus importante du système hématopoïétique humain, responsable du processus de l'hématopoïèse - la production de nouvelles cellules sanguines pour remplacer les personnes décédées des suites du vieillissement naturel et du décès, ainsi que de diverses maladies. De plus, il contient des cellules souches. L'œdème de la moelle osseuse (OCM) est une forme assez souvent diagnostiquée de la pathologie de ce tissu, qui fait partie des symptômes de nombreuses maladies et blessures.

Raisons principales

Les principales causes du développement de l'œdème de la moelle osseuse sont diverses blessures: ecchymoses, fractures, luxations.

La majeure partie de la moelle osseuse rouge est située à l'intérieur des os du bassin, des côtes, du sternum et des os du crâne. Il est également contenu dans les épiphyses - les extrémités des longs os tubulaires des extrémités supérieures et inférieures, sur lesquelles se trouvent les têtes articulaires des grosses articulations: l'épaule, le coude, la hanche, le genou, la cheville. La partie interne de l'épiphyse est constituée d'une substance spongieuse ayant une structure cellulaire lâche avec des séparations (trabécules, faisceaux). Trabeculae et servent de récipient pour la moelle osseuse. Il y a une moelle osseuse rouge et dans la cavité des canaux des os tubulaires - fémoral, tibial et autres. Sa quantité à l'intérieur des os qui composent la colonne vertébrale est relativement petite.

Œdème primitif de la moelle osseuse

La pathologie peut se produire sur le fond de toutes les maladies et blessures ostéo-articulaires. Les principales causes du développement de l'œdème trabéculaire de la moelle osseuse sont diverses lésions de parties de l'appareil squelettique:

En conséquence, des hémorragies - des hématomes - se forment dans les os. Du sang et des vaisseaux lymphatiques lésés, du sang et de la lymphe pénètrent dans la moelle osseuse, exerçant une pression sur celle-ci, ce qui explique l'enflure des tissus de la moelle osseuse.

OKM secondaire

Dans les cas où l'œdème de la moelle osseuse n'est pas de nature traumatique, mais est provoqué par des maladies spécifiques du tissu osseux, il est appelé secondaire. Cette forme d'œdème peut être causée par:

  • lésions de la nature infectieuse des os - ostéomyélite, tuberculose. En réponse à l'infection, la production d'exsudat augmente considérablement, ce qui entraîne une augmentation de la pression dans la zone de l'os dans son ensemble et de la moelle osseuse en particulier;
  • processus inflammatoires dans les articulations - arthrose, polyarthrite rhumatoïde;
  • troubles métaboliques - arthrite goutteuse;
  • lésions dégénératives dystrophiques des articulations - ostéoarthrose, arthrose rhumatoïde, ainsi que ostéochondrose, spondylolisthésis, hernie intervertébrale, s’agissant d’une maladie à localisation vertébrale, c’est un œdème de la moelle osseuse dans l’épine.

La probabilité de MCR secondaire augmente chez les personnes atteintes de diabète ou de pathologies néphrologiques et / ou cardiaques chroniques. L’une des raisons de l’accumulation et de la rétention de liquide dans le corps est l’élimination retardée des sels de sodium dans le sang, symptôme de l’insuffisance rénale et cardiaque.

Toutes les maladies reconnues par la médecine officielle sont incluses dans la liste, appelée CIM-10 - Classification internationale des maladies de la dixième révision, où chacune d’elles dispose d’un code alphanumérique individuel pour faciliter l’enregistrement des enregistrements dans les dossiers médicaux. Cependant, l'œdème de la moelle osseuse n'a pas été inclus dans cette liste, puisqu'il ne s'agit pas d'une unité nosologique indépendante (maladie), mais d'un symptôme des pathologies mentionnées ci-dessus.

Types d'œdème de la moelle osseuse

L'œdème infectieux de la moelle osseuse est causé par des lésions virales du tissu osseux (p. Ex. Tuberculose).

La classification des types d'œdème de la moelle osseuse rouge est effectuée selon le principe de détermination de leur nature pathogénique et étiologique. Sur cette base, on distingue les types de MRC suivants:

  1. Infectieux - provoqué par des lésions bactériennes, fongiques et virales du tissu osseux, y compris la tuberculose. Dans de rares cas, les helminthiases et les invasions sous forme de protozoaires peuvent être à l'origine d'un œdème de la moelle osseuse.
  2. L'œdème périfocal de la moelle osseuse est une conséquence de la destruction du tissu osseux par des néoplasmes, tant bénins que malins.
  3. L'œdème réactif de la moelle osseuse est appelé ainsi parce qu'il devient une réaction aux processus inflammatoires cachés ou faiblement exprimés dans le corps. Ce groupe comprend l'œdème allergique.
  4. Les traumatismes, comme leur nom l'indique, résultent de lésions osseuses causées par des moyens mécaniques, chimiques ou autres.
  5. La cause de l'œdème aseptique est une altération chronique ou des modifications dégénératives-dystrophiques prononcées du tissu osseux.

En outre, l'œdème de la moelle osseuse est divisé en sous-chondral et trabéculaire. Le premier se développe dans le tissu osseux, qui sert de base au cartilage articulaire, tandis que le second, le plus commun, s'accumule dans les septa de l'os spongieux, les trabécules.

Localisation et symptômes

Comme déjà mentionné, l'œdème de la moelle osseuse peut se manifester dans presque toutes les grandes parties du système squelettique - les os du bassin, les articulations de la hanche et du genou, la colonne vertébrale. Il présente des symptômes généraux et spécifiques, en fonction de la zone touchée.

Colonne vertébrale

Plus la zone d'œdème est élevée, plus ses conséquences sont graves.

Un gonflement de la moelle osseuse de la colonne vertébrale entraîne une compression du tronc rachidien. Ceci, à son tour, est caractérisé par divers symptômes, parfois opposés - de la douleur aiguë au moindre mouvement à la perte complète de sensibilité menant à la paralysie. Plus la zone touchée est haute, plus les effets de l'œdème sont graves. Dans certains cas, il y a violation des fonctions des organes pelviens et des intestins, ce qui peut entraîner l'impossibilité de vider la vessie et le rectum de manière autonome, ainsi que la miction et la défécation involontaires.

Hanche et genou

À la suite d’un œdème de la moelle osseuse dans les épiphyses du tibia, c.-à-d. Au niveau des articulations fémorale et du genou, une personne présente des symptômes traumatiques généraux: douleur, ecchymose, sensation de distension dans l'os. La jambe sur le lieu de la blessure se gonfle, sa fonctionnalité est altérée - elle ne peut plus servir de soutien complet lors de la marche. La gamme de mouvements dans les articulations est limitée: le membre est difficile à plier / redresser, aligner ou se déplacer latéralement.

Os pelviens

Lorsque l'œdème de la moelle osseuse dans les os du bassin, il existe un syndrome douloureux prononcé lors de la marche et de l'assise, entraînant une hyperhémie (rougeur) au niveau des membres inférieurs, au niveau de l'articulation de la hanche. Gonflement et hyperthermie bien marqués (augmentation de la température locale).

Un changement dans les données des tests sanguins de laboratoire est également commun à tous les cas de symptômes d'œdème de la moelle osseuse. Il se caractérise par des taux d'hémoglobine inférieurs à la normale de 120 à 150 g / l, ainsi que par des signes d'anémie (anémie). Cela est dû au déclin des qualités fonctionnelles de l'organe hématogène qui, malade, n'a plus le temps de fournir au corps la quantité appropriée de nouvelles cellules sanguines pour remplacer les morts.

Diagnostics

L'imagerie par résonance magnétique déterminera la localisation exacte du foyer

En cas d'œdème de la moelle osseuse, il est nécessaire de consulter simultanément un médecin de plusieurs spécialités, notamment un chirurgien traumatologue, un hématologue, un immunologiste, un oncologue, un spécialiste des maladies infectieuses et d'autres spécialistes.

Souvent, les symptômes externes sont flous, ne permettant pas d’établir le diagnostic par inspection visuelle. Dans ces cas, des méthodes de diagnostic de laboratoire et instrumentales sont utilisées. Un patient présentant un œdème suspect de la moelle osseuse est prescrit:

  • Examen aux rayons X des zones problématiques de l'appareil osseux;
  • l'imagerie par résonance magnétique (IRM), qui déterminera la localisation exacte des foyers d'accumulation d'exsudat;
  • tomodensitométrie multispirale (MSCT). Dans ce cas, le mécanisme du tomographe fait le tour du patient en spirale et prend des photos immédiatement sous plusieurs angles. La TDM est une méthode d'examen plus moderne que la tomodensitométrie conventionnelle. Elle sert à diagnostiquer la colonne vertébrale afin de différencier la hernie vertébrale et les tumeurs tumorales de l'œdème de la moelle osseuse de cet organe;
  • un test sanguin pour les marqueurs tumoraux est également effectué pour exclure les pathologies du cancer des os;
  • dans le même but, une biopsie osseuse est réalisée et son transfert ultérieur à un examen histologique.

Après avoir examiné les résultats de l'examen, les médecins décident de la nature du traitement à appliquer dans ce cas. L'absence de traitement opportun et approprié de l'œdème de la moelle osseuse peut entraîner les complications les plus graves - de l'ostéomyélite à la septicémie, qui, dans des circonstances défavorables, peut même entraîner la mort.

Techniques Thérapeutiques

En fonction de l'état du patient et du stade de développement de la pathologie, un traitement conservateur ou chirurgical de l'œdème de la moelle osseuse est appliqué. A un stade précoce de la maladie, la préférence est donnée aux méthodes conservatrices.

Des médicaments

Une pilule est avalée entière, sans mastication, avec une quantité d'eau nécessaire (habituellement, 2 à 4 comprimés sont prescrits 2 à 3 fois par jour)

La composition du traitement médicamenteux de l'œdème de la moelle osseuse comprend les médicaments suivants:

  1. Analgésiques de type non narcotique - Analgin, Aspirin, Paracetamol.
  2. S'ils ne sont pas suffisamment efficaces pour soulager la douleur aiguë, le médecin peut rédiger une ordonnance pour l'opiacé de synthèse Tramadol (Tramal). Les médicaments doivent être administrés sous la supervision d'un médecin pendant une période strictement limitée.
  3. Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) - nimésulide, diclofénac, kétorol.
  4. Glucocorticoïdes pour réduire l'exsudation.
  5. Les vitamines du groupe B, ainsi que les médicaments combinés, qui, outre les vitamines, comprennent les anesthésiques - Combilipen.
  6. Amélioration de la circulation sanguine - Trental, Actovegin.

Lorsque l'étiologie bactérienne de l'œdème de la moelle osseuse est prescrite, un traitement antibiotique. Si la cause de la pathologie est devenue une infection tuberculeuse, il est nécessaire d’utiliser des médicaments antituberculeux spécifiques dans le traitement.

Physiothérapie

Après le retrait de l'inflammation aiguë pour consolider le résultat, le patient assiste à des séances de physiothérapie. Les plus efficaces dans ce cas sont:

  1. Magnétothérapie.
  2. Traitement au laser
  3. Acupuncture

Ces procédures favorisent la résorption du fluide exsudatif.

Traitement chirurgical

S'il n'est pas possible d'arrêter le processus pathologique à l'aide d'un traitement médicamenteux et de mesures de physiothérapie, il est recommandé au patient de subir une intervention chirurgicale. Une opération opportune peut résoudre radicalement le problème associé au gonflement de la moelle osseuse. Dans certains cas - par exemple avec le MCA de la colonne vertébrale - c'est le seul moyen de remédier à la situation.